8.6 C
Bruxelles
mercredi, avril 17, 2024
No menu items!

Helsinki rejoindrait l’OTAN avant Stockholm

À lire

Le Soudan, une crise quasi oubliée

Le Soudan était à l’ordre du jour lors de la dernière réunion de la commission «Développement» le...

Bruxelles: Alerte à la bombe au palais de justice, en cours d’évacuation

Le palais de justice de la place Poelaert à Bruxelles a été évacué peu après 15 heures...

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc pour une société et une économie marocaines plus dynamiques

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed...

Avec la reprise des négociations de l’Otan entre la Suède, la Finlande et la Turquie, il semble de plus en plus probable qu’Helsinki adhère à l’Otan avant Stockholm, a indiqué, le premier ministre suédois, Ulf Kristersson.

M. Kristersson réduit ainsi à néant les espoirs d’une candidature commune avec la Finlande et déçoit les responsables politiques suédois, y compris au sein de l’opposition.

“Comme tout le monde l’a entendu ces dernières semaines, il n’est pas exclu que la Suède et la Finlande ratifient l’accord à différentes étapes”, a déclaré le Premier ministre de centre-droit lors d’une conférence de presse.

La Turquie a précédemment indiqué qu’elle pourrait ne ratifier que la candidature de la Finlande à l’Otan en raison du refus de la Suède d’extrader des membres de l’opposition turque, principalement des Kurdes, qui s’étaient réfugiés sur le territoire suédois et des incidents extrémistes survenus récemment en Suède.

En effet, les négociations de l’Otan entre la Suède, la Turquie et la Finlande ont repris fin février après une courte pause, mais jusqu’à présent les pays ne sont pas parvenus à une solution.

Toutefois, M. Kristersson a souligné que la décision était entre les mains de la Turquie et que la Suède était prête à faire face à une situation qui verrait la Finlande rejoindre l’Otan sans la Suède.

Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a l’habitude de souligner que si un tel événement se produit, ce n’est pas un problème à long terme. Il ne s’agit pas de savoir si la Suède devient membre de l’Otan, mais quand elle le deviendra tout simplement , a expliqué M. Kristersson.

Le négociateur suédois pour l’adhésion à l’Otan, Oscar Stenström, a, pour sa part, affirmé que la Suède avait eu des “discussions de confiance” avec la Turquie, mais qu’Ankara estimait toujours qu’il restait du chemin à parcourir pour que la Suède respecte l’accord signé à Madrid l’année dernière.

“Aucun mécontentement similaire n’a été exprimé à l’égard de la Finlande, ce qui peut vouloir dire que la Turquie considère que la Finlande est allée beaucoup plus loin dans l’accomplissement de sa part du mémorandum”, a-t-il ajouté.

La Suède et la Finlande avaient demandé à rejoindre l’Otan l’année dernière après le début de la guerre en Ukraine, mais le processus a été retardé par la Turquie, qui souhaite en particulier que Stockholm adopte une ligne plus dure contre le “PKK” et un autre groupe accusé d’avoir tenté un coup d’État en 2016.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Le Soudan, une crise quasi oubliée

Le Soudan était à l’ordre du jour lors de la dernière réunion de la commission «Développement» le...

Bruxelles: Alerte à la bombe au palais de justice, en cours d’évacuation

Le palais de justice de la place Poelaert à Bruxelles a été évacué peu après 15 heures ce mardi en raison d’une...

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc pour une société et une économie marocaines plus dynamiques

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, durant ces vingt-cinq dernières...

Fight for democracy in Romania: A call to action George Simion*

Romania stands at a pivotal moment in its democratic journey, facing a critical test of its commitment to upholding democratic principles.

European Commission paving the way for regular payments under the Ukraine Facility

The new Ukraine Facility, which entered into force on 1st March, foresees up to €50 billion of stable financing, in grants and...
- Advertisement -

More Articles Like This