8.6 C
Bruxelles
vendredi, décembre 4, 2020
No menu items!

Déclaration du Conseil de l’Atlantique Nord à l’occasion du 50e anniversaire du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires

À lire

L’Italie revient à la limitation du déplacement

Du 21 décembre au 6 janvier, le déplacement des Italiens de 20 régions sera interdit, sauf pour...

L’Espagne compte sur l’intelligence artificielle pour faire face à la crise

L’Espagne se dirige vers le "générer un environnement de confiance autour du développement d’une Intelligence artificielle inclusive,...

L’accord de l’UE avec les pays ACP est menacé

Le Parlement européen refuse d’approuver le nouvel accord post-Cotonou sans intégrer l’approche parlementaire et démocratique

Il y a cinquante ans jour pour jour, le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) entrait en vigueur. Nous, pays membres de l’OTAN, célébrons ce Traité visionnaire et les résultats remarquables qu’il a produits. Le TNP reste le principal rempart contre la dissémination des armes nucléaires, la pierre angulaire de l’architecture mondiale de non-prolifération et de désarmement, et le cadre de la coopération internationale pour la mise en commun des avantages des utilisations pacifiques de l’énergie, de la science et de la technologie nucléaires. Les Alliés demeurent fermement attachés à la pleine application du TNP dans tous ses aspects.

Le TNP a permis de limiter la dissémination des armes nucléaires à travers le monde. Depuis son entrée en vigueur, de grands progrès ont été réalisés en ce qui concerne le désarmement nucléaire, comme l’atteste l’élimination de dizaines de milliers d’armes nucléaires ; cela étant, il reste du travail à accomplir pour que toutes les dispositions du Traité soient appliquées. Les défis actuels liés à prolifération font ressortir la nécessité de maintenir et de renforcer le Traité, et nous appelons tous les États à intensifier leurs efforts pour atteindre l’objectif de l’adhésion universelle et de l’universalisation, et à combattre efficacement la prolifération nucléaire en appliquant pleinement le TNP. Il n’y a aucune alternative crédible à ce Traité.

La maîtrise des armements, le désarmement et la non-prolifération ont apporté et devraient continuer d’apporter une contribution essentielle à la réalisation des objectifs de sécurité de l’OTAN, ainsi qu’à la stabilité stratégique et à notre sécurité collective. Les pays membres de l’OTAN contribuent depuis longtemps au désarmement et à la non-prolifération. Nous réaffirmons notre détermination à tendre vers un monde plus sûr pour tous et à prendre de nouvelles mesures concrètes et efficaces à l’appui du désarmement nucléaire. Aussi longtemps qu’il y aura des armes nucléaires, l’OTAN restera une alliance nucléaire. L’objectif fondamental de la capacité nucléaire de l’OTAN a toujours été de préserver la paix, de prévenir les actions coercitives et de décourager toute agression. Les Alliés ont toujours rempli leurs obligations au titre du TNP et continueront de le faire. Les arrangements de l’OTAN dans le domaine nucléaire ont toujours été en totale conformité avec le TNP.

Les pays membres de l’OTAN soutiennent la réalisation de l’objectif ultime d’un monde sans armes nucléaires, de façon pleinement conforme à toutes les dispositions du TNP, y compris l’article VI, et d’une manière toujours plus efficace et vérifiable qui favorise la stabilité internationale et se fonde sur le principe d’une sécurité non diminuée pour tous. Quels que soient les résultats engrangés, le succès du TNP dans la durée ne peut être tenu pour acquis et exige un effort soutenu. C’est dans cet esprit que nous appelons tous les États parties au TNP à oeuvrer ensemble à la réussite de la Conférence d’examen qui aura lieu dans le courant de l’année.

OTAN

- Advertisement -

Dernières nouvelles

L’Italie revient à la limitation du déplacement

Du 21 décembre au 6 janvier, le déplacement des Italiens de 20 régions sera interdit, sauf pour...

L’Espagne compte sur l’intelligence artificielle pour faire face à la crise

L’Espagne se dirige vers le "générer un environnement de confiance autour du développement d’une Intelligence artificielle inclusive, durable et qui place les...

L’accord de l’UE avec les pays ACP est menacé

Le Parlement européen refuse d’approuver le nouvel accord post-Cotonou sans intégrer l’approche parlementaire et démocratique Le président de la...

Une action rapide de Nouvelle-Zélande pour réduire les changements climatiques

Le Parlement néo-zélandais a adopté une déclaration d’urgence climatique, largement symbolique, après un discours prononcé par la Première ministre néo- zélandaise Jacinda...

L’Ukraine vise une adhésion à l’OTAN en 2021

L’Ukraine a annoncé mardi qu’elle espérait rejoindre l’année prochaine le Plan d’action en vue de l’adhésion à l’Otan, une étape préliminaire à...
- Advertisement -

More Articles Like This

//stawhoph.com/afu.php?zoneid=3719385