8.6 C
Bruxelles
dimanche, décembre 4, 2022
No menu items!

Des policiers serbes quittent leur emploi lors d’une manifestation anti-Kosovo

À lire

L’UE s’accorde sur le niveau de plafonnement des prix du pétrole russe

Le Conseil de l'Union européenne a décidé de fixer un plafond des prix du pétrole pour pétrole brut...

Le Maroc consacre 11,7 milliards d’euros à des investissements verts pour produire des phosphates

Le Roi Mohammed VI, a présidé, samedi 3 décembre 2022 au Palais Royal de Rabat, la cérémonie...

UE : Nouvelles mesures protégeant les consommateurs contre l’endettement.

Les députés européens sont parvenus à un accord provisoire avec le Conseil sur de nouvelles mesures protégeant...

Deux officiers de la police des frontières serbes du Kosovo ont démissionné dimanche 6 novembre suite à la décision de Pristina d’utiliser les plaques d’immatriculation des véhicules du Kosovo à la place de celles émises par la Serbie.

Les médias serbes ont rapporté que 300 démissions ont été faites dans la ville du nord de Mitrovica. Ils font partie d’un mouvement plus large des Serbes pour quitter les institutions de l’État telles que les tribunaux, la police et le parlement.

Plusieurs milliers de Serbes ont protesté contre les plaques d’immatriculation obligatoires du Kosovo dans le nord de Mitrovica. Ils ont brandi des drapeaux serbes et interprété l’hymne nationale serbe.

La longue rangée sur les plaques d’immatriculation a créé des tensions entre la Serbie et l’ancienne province du Kosovo. Le Kosovo a obtenu son indépendance en 2008 et abrite aujourd’hui une minorité serbe soutenue par Belgrade.

La police du Kosovo a déclaré dans un communiqué qu’elle savait que certains policiers serbes avaient quitté leur poste et que certains d’entre eux avaient cédé du matériel.

Albin Kurti, Premier ministre du Kosovo, a reproché à Belgrade d’avoir cherché à déstabiliser le Kosovo en soutenant le boycott des institutions de l’État par les Serbes.

Il a déclaré: « J’invite une fois de plus tous les citoyens serbes de notre pays à ne pas abandonner les institutions, à ne pas démissionner, à quitter leur emploi car il y aurait moins de service au peuple. »

Le gouvernement du Kosovo a déclaré qu’il commencerait à imposer des amendes aux conducteurs serbes qui utilisent des plaques d’immatriculation d’avant l’indépendance. Il confisquera également les véhicules dont les numéros d’immatriculation n’ont pas été modifiés d’ici le 21 avril 2023.

« Le conflit actuel ne peut être résolu par le retrait des Serbes du Kosovo et de leurs institutions. Cela pourrait encore aggraver les tensions sur le terrain« , a déclaré Josep Borrell, chef de la politique étrangère de l’UE, samedi 5 novembre.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

L’UE s’accorde sur le niveau de plafonnement des prix du pétrole russe

Le Conseil de l'Union européenne a décidé de fixer un plafond des prix du pétrole pour pétrole brut...

Le Maroc consacre 11,7 milliards d’euros à des investissements verts pour produire des phosphates

Le Roi Mohammed VI, a présidé, samedi 3 décembre 2022 au Palais Royal de Rabat, la cérémonie de présentation du nouveau programme...

UE : Nouvelles mesures protégeant les consommateurs contre l’endettement.

Les députés européens sont parvenus à un accord provisoire avec le Conseil sur de nouvelles mesures protégeant les consommateurs contre l’endettement.

Ukraine: le chancelier allemand Scholz demande à Poutine le retrait de ses troupes pour permettre une «solution diplomatique»

Lors d'un entretien téléphonique d'une heure entre les deux dirigeants, Olaf Scholz « a insisté auprès du président russe pour qu'une solution diplomatique...

Nouvelles visions et opportunités pour des liaisons de transport durables entre l’Europe et l’Asie

Une rencontre organisé jeudi 01 décembre au parlement européen par le groupe politique des Conservateurs et réformistes européens pour discuter des nouvelles...
- Advertisement -

More Articles Like This

//intorterraon.com/4/3719385