8.6 C
Bruxelles
vendredi, juin 14, 2024
No menu items!

La Suède pourrait faire face à une situation énergétique « encore pire » l’hiver prochain

À lire

Pour le secrétaire général de l’OTAN, un engagement pérenne de la part des Alliés est le plus court chemin vers la paix en Ukraine

Les ministres de la Défense se sont réunis jeudi 13 juin à Bruxelles pour achever la préparation...

Danuta Huebner: Europe will survive “Far-Right” Surge

Former EU commissioner and one of the EU parliament’s most senior deputies, Danuta Huebner, has predicted that “Europe...

Malawi : Un avion militaire transportant dix personnes porté disparu

D’intenses recherches sont en cours mardi au Malawi pour retrouver l’avion militaire qui transportait le vice-président du...

La situation énergétique sera encore pire l’hiver prochain en Suède, a averti samedi un expert de l’Agence suédoise de l’énergie.

Selon le journal Dagens Nyheter citant Anders Wallinder, responsable de la sécurité d’approvisionnement à l’agence, il est à craindre que les Suédois, qui ont déjà vu des prix de l’énergie exceptionnellement élevés, connaissent des prix encore plus hauts l’hiver prochain.

Suite au conflit entre la Russie et l’Ukraine, l’Europe tente de minimiser sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie, d’où 40 % du gaz naturel consommé en Europe était importé avant le conflit.

Avant l’hiver 2023/2024, l’Europe sera donc dépendante des expéditions de gaz naturel liquéfié (GNL) en provenance des Etats-Unis et du Moyen-Orient, ce qui pose un problème, car il est considérablement plus cher que le gaz naturel. Il existe également des défis pratiques, tels que le fait que le système actuel est principalement basé sur les importations venant de l’est, ce qui fait qu’il devrait être remplacé par des terminaux pour les expéditions en provenance de l’autre sens, explique le journal.

« Cela sera résolu, mais ce ne sera pas sans problèmes », a indiqué M. Wallinder.

Toutefois, a noté l’Agence suédoise de l’énergie, contrairement à de nombreux autres pays européens, la dépendance de la Suède au gaz naturel est très faible, celui-ci ne représentant que 3 % de l’énergie totale utilisée. Mais, dans le même temps, comme le réseau énergétique suédois est connecté au reste de l’Europe, la Suède, et en particulier les régions du sud du pays, est également affectée par les prix élevés de l’énergie, souligne l’article du Dagens Nyheter. 

Source : Xinhua

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Pour le secrétaire général de l’OTAN, un engagement pérenne de la part des Alliés est le plus court chemin vers la paix en Ukraine

Les ministres de la Défense se sont réunis jeudi 13 juin à Bruxelles pour achever la préparation...

Danuta Huebner: Europe will survive “Far-Right” Surge

Former EU commissioner and one of the EU parliament’s most senior deputies, Danuta Huebner, has predicted that “Europe will survive”, despite the startling rise...

Malawi : Un avion militaire transportant dix personnes porté disparu

D’intenses recherches sont en cours mardi au Malawi pour retrouver l’avion militaire qui transportait le vice-président du pays, et a disparu des...

Elections européennes 2024 : le Parti populaire européen de centre-droite en tête

Le Parti populaire européen (PPE) de centre-droit, qui devrait obtenir 191 sièges, est en tête des élections au Parlement européen (PE) de...

OTAN : Grâce à l’adhésion de la Suède, l’OTAN est plus forte et davantage en sécurité (Jens Stoltenberg)

Vendredi 7 juin 2024, à l'occasion de son premier déplacement en Suède depuis l'adhésion de ce pays à l'OTAN en mars, le...
- Advertisement -

More Articles Like This