8.6 C
Bruxelles
mardi, juin 25, 2024
No menu items!

Allemagne: Sahra Wagenknecht lance un nouveau parti – BSW – avant les élections de 2024

À lire

NATO announces nomination of Admiral Pierre Vandier, French Navy, as Supreme Allied Commander Transformation

On 20 June 2024, the North Atlantic Council approved the nomination of Admiral Pierre Vandier, French Navy,...

Le scandale de Sylt : une chanson de slogans racistes

l’île de Sylt située au nord de l’Allemagne et prisée par la haute sociétéallemande a été le...

EU Council Confirms 25 June Start for Ukraine and Moldova Accession Talks

The EU Council has scheduled the commencement of accession negotiations with Ukraine and the Republic of Moldova for 25...

La politicienne allemande Sahra Wagenknecht a lancé un nouveau parti, BSW, dans le but d’attirer les votes de ceux qui apprécient à la fois les traditions culturelles et l’économie de gauche.

Le BSW vise à augmenter le salaire minimum, à abandonner les politiques de zéro émission nette et à freiner les expéditions d’armes vers l’Ukraine.

Wagenknecht, 54 ans, ancien députée européenne et figure de la politique allemande, a ébranlé la scène politique avec cette décision, soulignant que l’électorat commence à perdre confiance dans les visages politiques habituels.

Née en Allemagne de l’Est communiste d’une mère allemande et d’un père iranien, elle a rejoint le Parti socialiste unifié (SED) en 1989, juste avant la chute du mur de Berlin.

Après la réunification allemande, elle est restée fidèle au successeur du SED, qui a ensuite fusionné avec le parti de gauche Die Linke.

Elle a débuté au Parlement européen, puis a décroché un siège au parlement allemand, le Bundestag.

Au fil du temps, elle s’est fait davantage entendre sur ses problèmes d’immigration, en particulier après 2015, lorsqu’un afflux massif d’environ un million de migrants en provenance de Syrie et d’autres pays est arrivé en Allemagne.

Selon Sarah Wagner de l’Université Queen’s de Belfast, elle s’est bâtie une solide réputation de conservatisme anti-immigration et pro-culturel, en particulier dans les régions orientales de l’Allemagne.

En octobre, elle a quitté Die Linke en déclarant : « Notre pays se dirige dans une direction où il sera méconnaissable dans 10 ans. »

Le gourou politique Cas Mudde souligne qu’il existe un groupe notable d’électeurs conservateurs de gauche, mais que la plupart d’entre eux se soucient davantage de leurs opinions culturelles que de leurs opinions économiques.

Aujourd’hui, Sahra Wagenknecht lance le BSW – ou Alliance Sahra Wagenknecht – et compte le mettre à l’épreuve lors des prochaines élections européennes de juillet.

Mais le véritable moment fort sera les élections régionales de septembre en Allemagne de l’Est.

Selon Sarah Wagner, le BSW pourrait détourner les électeurs de l’AfD, mettant ainsi un terme aux rêves du parti d’extrême droite de remporter les élections régionales.

Alors que l’AfD arrive en tête des sondages, le BSW serait en train de déployer 1,4 million d’euros (1,5 million de dollars ; 1,2 million de livres sterling) en banque.

La politique allemande n’a pas été tendre avec les partis liés à des individus spécifiques dans le passé, mais pour l’instant, il semble que la scène politique de la plus grande économie de l’UE se prépare à une sorte de course folle, avec des électeurs choisissant parmi un nombre record de huit grands partis politiques. des soirées.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

NATO announces nomination of Admiral Pierre Vandier, French Navy, as Supreme Allied Commander Transformation

On 20 June 2024, the North Atlantic Council approved the nomination of Admiral Pierre Vandier, French Navy,...

Le scandale de Sylt : une chanson de slogans racistes

l’île de Sylt située au nord de l’Allemagne et prisée par la haute sociétéallemande a été le théâtre d’un événement qui a...

EU Council Confirms 25 June Start for Ukraine and Moldova Accession Talks

The EU Council has scheduled the commencement of accession negotiations with Ukraine and the Republic of Moldova for 25 June. This...

NATO : Secretary General meets with Secretary Blinken to prepare NATO’s Washington Summit

NATO Secretary General Jens Stoltenberg met with US Secretary of State Antony Blinken in Washington D.C. on Tuesday 18 June 2024, as...

Next European Parliament more pro-Israel?

For Israel, the most important question is who will succeed Josep Borrell as EU’s High Representative for Foreign Affairs and Security Policy....
- Advertisement -

More Articles Like This