8.6 C
Bruxelles
vendredi, janvier 21, 2022
No menu items!

L’UE annonce un « paquet de soutien » d’un milliard d’euros pour l’Afghanistan et pays voisins

À lire

Roberta Metsola : « Il s’agit pour nous tous de défendre les uns et les autres »

Roberta Metsola est devenue la plus jeune Présidente du Parlement européen. Après son élection, elle a tenu...

La Commission européenne inflige à la Pologne 70 millions d’euros d’amendes et 45 jours pour payer

La Commission européenne a ordonné à la Pologne de payer quelque 70 millions d'euros d'amendes pour ne...

Berlin : Le secrétaire général de l’OTAN rencontre le chancelier Olaf Scholz

Lors d'une visite à Berlin, mardi 18 janvier 2022, le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a...

Lors de la réunion du G20 sur l’Afghanistan, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, annoncera un plan de soutien d’environ 1 milliard d’euros pour le peuple afghan et les pays voisins, répondant aux besoins urgents du pays et de la région.

La situation socio-économique en Afghanistan se détériore, mettant des centaines de milliers d’Afghans en danger à l’approche de l’hiver. L’aide humanitaire à elle seule ne suffira pas à éviter la famine et une crise humanitaire majeure.

Dans l’ensemble, l’aide au développement de l’UE à l’Afghanistan reste gelée. Les cinq critères de référence adoptés par l’ UE ministres des affaires étrangères restent valables. Ils doivent être atteints avant que la coopération au développement régulière puisse reprendre.

L’annonce fait suite à la discussion des ministres européens du développement pour avoir une approche calibrée pour apporter un soutien direct à la population afghane afin d’éviter une catastrophe humanitaire sans légitimer le gouvernement intérimaire des talibans.

La présidente Ursula von der Leyen a déclaré : « Nous devons faire tout notre possible pour éviter un effondrement humanitaire et socio-économique majeur en Afghanistan. Nous devons le faire rapidement. Nous avons été clairs sur nos conditions pour tout engagement avec les autorités afghanes, y compris sur le respect des droits de l’homme. Jusqu’à présent, les rapports parlent d’eux-mêmes. Mais le peuple afghan ne doit pas payer le prix des actions des talibans. C’est pourquoi le programme de soutien afghan est destiné au peuple afghan et aux voisins du pays qui ont été les premiers à leur fournir de l’aide.

Paquet de soutien afghan.

Le programme d’aide à l’Afghanistan combine l’aide humanitaire de l’UE avec la fourniture d’une aide ciblée sur les besoins essentiels au bénéfice direct du peuple afghan et des pays voisins.

Le paquet comprend les 300 millions d’euros à des fins humanitaires déjà convenus. Ce soutien humanitaire s’accompagne d’un soutien supplémentaire et spécialisé pour les vaccinations, l’hébergement, ainsi que la protection des civils et des droits humains.

La Commission européenne s’emploie à rendre possible l’utilisation des fonds destinés à l’Afghanistan de l’ordre d’au moins 250 millions d’euros pour un soutien « humanitaire plus » aux populations afghanes en situation d’urgence, notamment dans le domaine de la santé, dans le plein respect de la programmation NDICI procédures.

Ce financement soutiendra directement la population locale et sera acheminé vers les organisations internationales sur le terrain, tout en respectant les principes d’engagement établis par les conclusions du Conseil adoptées par les ministres des Affaires étrangères de l’UE le 21 septembre.

Les voisins directs de l’Afghanistan ont été les premiers à assurer la sécurité des Afghans qui ont fui le pays. C’est pourquoi des fonds supplémentaires seront alloués pour soutenir ces pays dans la gestion des migrations, ainsi que dans la coopération en matière de prévention du terrorisme, de lutte contre le crime organisé et le trafic de migrants.

Ensemble, les différents volets de l’aide au peuple afghan s’élèveront à environ 1 milliard d’euros.

Comme souligné lors du Forum de haut niveau de l’UE sur la protection des Afghans à risque, les voies légales et sûres de protection dans l’UE incluent à court terme le passage sûr des Afghans affiliés à l’UE et à ses États membres et des groupes vulnérables tels que défenseurs des droits humains, femmes, journalistes, militants de la société civile, policiers et responsables de l’application des lois, juges et professionnels du système judiciaire, y compris leurs familles.

À moyen et à long terme, la Commission soutiendra avec un programme pluriannuel les États membres qui décident d’accueillir des Afghans à risque grâce à un financement de l’UE pour la réinstallation et l’admission humanitaire et d’autres voies complémentaires, ainsi qu’une assistance opérationnelle des agences de justice et des affaires intérieures de l’UE. .

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Roberta Metsola : « Il s’agit pour nous tous de défendre les uns et les autres »

Roberta Metsola est devenue la plus jeune Présidente du Parlement européen. Après son élection, elle a tenu...

La Commission européenne inflige à la Pologne 70 millions d’euros d’amendes et 45 jours pour payer

La Commission européenne a ordonné à la Pologne de payer quelque 70 millions d'euros d'amendes pour ne pas avoir annulé un régime...

Berlin : Le secrétaire général de l’OTAN rencontre le chancelier Olaf Scholz

Lors d'une visite à Berlin, mardi 18 janvier 2022, le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a remercié le chancelier allemand Olaf...

Le Président Macron a débattu avec les députés des priorités de la présidence française

Le Président français, Emmanuel Macron, a présenté mercredi aux députés les principaux objectifs et la stratégie politique de la présidence française pour...

Hongrie : l’aéroport de Budapest a accueilli en 2021 un tiers du nombre de voyageurs d’avant la pandémie

L'aéroport de Budapest en Hongrie a accueilli 4,6 millions de passagers en 2021, soit une progression de 20% par rapport à 2020,...
- Advertisement -

More Articles Like This

//dacmaiss.com/4/3719385