8.6 C
Bruxelles
jeudi, février 22, 2024
No menu items!

Côte d’Ivoire: Guillame Soro «peut rentrer», la justice décidera de l’application des peines

À lire

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant...

L’ex-Premier ministre ivoirien Guillaume Soro en exil depuis quatre ans, « peut rentrer » dans son pays, mais c’est la justice qui décidera de l’application de ses condamnations en Côte d’Ivoire, a déclaré jeudi 23 novembre le porte-parole du gouvernement ivoirien.

« Guillaume Soro peut rentrer quand il veut, effectivement, le pays est ouvert », a affirmé Amadou Coulibaly à l’issue d’un Conseil des ministres.

L’application des peines auxquelles Guillaume Soro a été condamné sera « traitée par l’administration judiciaire de notre pays », a affirmé M. Coulibaly. « C’est elle qui décide » quand « elle exécute une décision qu’elle a elle-même librement prise », a-t-il indiqué.

« Tous ceux qui voulaient rentrer sont rentrés et on les voit dans le pays, animer même parfois des réunions politiques », a-t-il assuré, rappelant les « moyens » mis en place par le président Alassane Ouattara « pour que tous ceux qui s’étaient auto-exilés puissent rentrer ».

Ancien chef de la rébellion qui contrôlait la moitié nord de la Côte d’Ivoire dans les années 2000 puis Premier ministre et président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro a annoncé il y a près de deux semaines qu’il mettait fin à son exil et est revenu en Afrique.

Il avait quitté la Côte d’Ivoire en 2019, après s’être brouillé avec l’actuel président Alassane Ouattara.

Il avait été condamné en 2020 en son absence à 20 ans de prison pour « recel de détournement de deniers publics » en Côte d’Ivoire, puis à perpétuité un an plus tard pour « atteinte à la sûreté de l’État ».

Depuis son retour en Afrique, Guillaume Soro a rencontré le général Abdourahamane Tiani au Niger et le capitaine Ibrahim Traoré au Burkina Faso, deux militaires arrivés au pouvoir par des coups d’État, respectivement en juillet dernier et en septembre 2022.

(Avec AFP)

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro Sanchez, Président du Gouvernement espagnol,...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant 45 entreprises dans tout le...

Medical devices: Council endorses new measures to help prevent shortages

The Council has endorsed key updates to the law on medical devices that will help prevent shortages and ease the transition to greater transparency and access...

Les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques retirés de la liste de l’UE des juridictions non coopératives à des...

Le Conseil européen a retiré les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques de la liste des juridictions...
- Advertisement -

More Articles Like This