8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 13, 2024
No menu items!

Antitrust: la Commission effectue des inspections inopinées dans le secteur de la livraison de nourriture en ligne

À lire

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we...

La Commission européenne procède à des inspections inopinées dans les locaux d’entreprises actives dans la commande et la livraison en ligne de produits alimentaires, de produits d’épicerie et d’autres biens de consommation dans deux États membres.

La Commission craint que les entreprises concernées n’aient violé les règles antitrust de l’UE qui interdisent les cartels et les pratiques commerciales restrictives (Article 101 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne).

Les inspections d’aujourd’hui sont menées dans le cadre d’une enquête pour laquelle la Commission a effectué des inspections en 2022. Les fonctionnaires de la Commission étaient accompagnés de leurs homologues des autorités nationales de concurrence compétentes.

La portée de l’enquête, qui comprenait initialement des allocations de marché présumées, a désormais été étendue pour couvrir d’autres comportements sous la forme d’accords de non-braconnage présumés et d’échanges d’informations commercialement sensibles.

Les inspections inopinées constituent une étape préliminaire vers une enquête sur des pratiques anticoncurrentielles présumées. Le fait que la Commission procède à de telles inspections ne signifie pas que les entreprises se rendent coupables d’un comportement anticoncurrentiel et ne préjuge pas non plus du résultat de l’enquête elle-même.

Il n’y a pas de délai légal pour mener à bien des enquêtes sur des comportements anticoncurrentiels. Leur durée dépend d’un certain nombre de facteurs, parmi lesquels la complexité de chaque cas, le degré de coopération des entreprises concernées avec la Commission et l’exercice des droits de la défense.

Dans le cadre du programme de clémence de la Commission, les entreprises impliquées dans une entente secrète peuvent bénéficier d’une immunité d’amendes ou de réductions significatives d’amendes en échange du signalement de leur comportement et de leur coopération avec la Commission tout au long de son enquête.

Les particuliers et les entreprises peuvent signaler des ententes ou d’autres comportements anticoncurrentiels de manière anonyme grâce à l’outil de dénonciation de la Commission. De plus amples informations sur les programme de clémence et outil de dénonciation est disponible sur le site de la DG Concurrence site .

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to participate in the ‘International Humanitarian...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we have emerged stronger than before,...

L’Allemagne arrête trois personnes soupçonnées de terrorisme

Les autorités allemande ont arrêté deux adolescents et un adolescent dans l’ouest du pays, soupçonnés d’avoir planifié une attaque, ont annoncé vendredi...

Soupçons d’espionnage russe au parlement européen : la Justice Belge ouvre une enquête

"Les paiements en liquide n'ont pas eu lieu en Belgique, mais les interférences oui", a indiqué M. De Croo, lors d'une conférence...
- Advertisement -

More Articles Like This