8.6 C
Bruxelles
vendredi, juin 14, 2024
No menu items!

Réunion sur le nucléaire à Vienne: l’Iran salue la bonne volonté des Européens

À lire

Pour le secrétaire général de l’OTAN, un engagement pérenne de la part des Alliés est le plus court chemin vers la paix en Ukraine

Les ministres de la Défense se sont réunis jeudi 13 juin à Bruxelles pour achever la préparation...

Danuta Huebner: Europe will survive “Far-Right” Surge

Former EU commissioner and one of the EU parliament’s most senior deputies, Danuta Huebner, has predicted that “Europe...

Malawi : Un avion militaire transportant dix personnes porté disparu

D’intenses recherches sont en cours mardi au Malawi pour retrouver l’avion militaire qui transportait le vice-président du...

Une réunion de la commission conjointe de l’accord sur le nucléaire iranien, rassemblant les représentants des pays qui restent signataires de cet accord conclu en 2015, s’est tenue ce mercredi 26 février. Il s’agit de la première rencontre de ce type depuis que les pays européens signataires ont lancé, le mois dernier, une procédure contre l’Iran afin de le contraindre à respecter l’accord, alors que Téhéran s’est affranchi de plusieurs engagements depuis mai 2019.

En réaction aux sanctions américaines, l’Iran a mis en place, depuis mai 2019, un plan de réduction de ses engagements, dont la dernière étape a été franchie le mois dernier. Des entorses qui inquiètent les pays signataires, au point que la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne déclenchent, le 14 janvier, le mécanisme de règlement des différends.

Si ce mécanisme, prévu par l’accord, pourrait à terme mener au rétablissement des sanctions par le Conseil de sécurité de l’ONU, les Européens assurent que ce n’est pas leur objectif. Le but est avant tout de préserver l’accord, selon eux.

L’Iran leur demande pour cela des garanties économiques solides pour limiter l’impact des sanctions américaines. Sur ce point, s’il n’y a pas encore de solution, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères a salué, au sortir de la réunion, la volonté des Européens de renforcer le mécanisme de troc nommé Instex afin qu’il couvre une part importante du commerce entre l’Iran et l’Union européenne.

« Nous restons ouverts à toute initiative pouvant garantir à l’Iran les retombées de l’accord », a ajouté Abbas Araqchi, expliquant qu’en échange l’Iran serait prêt à revenir sur les mesures prises pour se désengager de l’accord.

RFI

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Pour le secrétaire général de l’OTAN, un engagement pérenne de la part des Alliés est le plus court chemin vers la paix en Ukraine

Les ministres de la Défense se sont réunis jeudi 13 juin à Bruxelles pour achever la préparation...

Danuta Huebner: Europe will survive “Far-Right” Surge

Former EU commissioner and one of the EU parliament’s most senior deputies, Danuta Huebner, has predicted that “Europe will survive”, despite the startling rise...

Malawi : Un avion militaire transportant dix personnes porté disparu

D’intenses recherches sont en cours mardi au Malawi pour retrouver l’avion militaire qui transportait le vice-président du pays, et a disparu des...

Elections européennes 2024 : le Parti populaire européen de centre-droite en tête

Le Parti populaire européen (PPE) de centre-droit, qui devrait obtenir 191 sièges, est en tête des élections au Parlement européen (PE) de...

OTAN : Grâce à l’adhésion de la Suède, l’OTAN est plus forte et davantage en sécurité (Jens Stoltenberg)

Vendredi 7 juin 2024, à l'occasion de son premier déplacement en Suède depuis l'adhésion de ce pays à l'OTAN en mars, le...
- Advertisement -

More Articles Like This