8.6 C
Bruxelles
mercredi, mai 22, 2024
No menu items!

Dix pays européens et africains discutent de la façon de lutter contre le trafic d’êtres humains

À lire

Israël convoque les ambassadeurs de 3 pays au sujet de la reconnaissance de la Palestine en tant qu’État

Le ministère des Affaires étrangères d’Israël a convoqué les ambassadeurs d’Irlande, d’Espagne et de Norvège pour...

Un diplomate russe basé à Bruxelles menace l’Europe de graves représailles

Un haut diplomate russe, cité par l'agence de presse Tass, a déclaré que le projet de l'Union...

L’UE donne son feu vert définitif à une loi sur l’intelligence artificielle

Le Conseil de l'Union européenne (UE) a annoncé mardi que les ministres des Etats membres de l'UE...

Cinq Etats européens et cinq pays africains sont convenus ce lundi lors d’une réunion de collaborer plus étroitement pour lutter contre le trafic d’êtres humains en Europe et à sa source, et de créer des voies légales d’accès des migrants à l’Europe, a déclaré la commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson.

Mme Johansson a indiqué à la presse que la rencontre s’était tenue dans le cadre des préparatifs de la Commission européenne pour un nouveau pacte de l’Union européenne (UE) sur les migrations et le droit d’asile.

« La traversée de l’Afrique vers l’Europe est dangereuse et nous devons faire quelque chose à ce sujet, à la fois dans les pays d’origine et dans les pays où arrivent ces migrants », a-t-elle affirmé.

Les ministres de l’Intérieur de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, de Malte et de l’Espagne ont participé à cette réunion, ainsi que leurs homologues d’Algérie, de Libye, de Mauritanie, du Maroc et de Tunisie.

Elle s’est tenue juste après un week-end d’arrivées de migrants à Lampedusa, une île italienne de la mer Méditerranée, les médias sur place ayant rapporté l’arrivée de plus d’un millier de migrants entre vendredi et dimanche.

Mme Johansson a expliqué que l’UE investissait de grosses sommes d’argent afin d’aider les pays d’origine à mieux contrôler et protéger leurs frontières. Elle a notamment mentionné les montants de 342 millions d’euros (soit 388 millions de dollars) au Maroc et 155 millions (environ 176 millions de dollars) en Libye.

« Nous soutenons également la lutte contre les trafiquants d’êtres humains via des programmes régionaux visant à démanteler les réseaux clandestins. Nous avons accepté de chercher la meilleure manière d’utiliser des agences européennes telles que Frontex et Europol en vue d’atteindre cet objectif », a-t-elle poursuivi.

« L’Europe a besoin d’un partenariat solide avec les pays d’origine », a-t-elle poursuivi, ajoutant : « Nous devons améliorer la manière dont nous pouvons aider ces pays à gérer et combattre les causes originelles de la migration. Nous devons aussi trouver des moyens légaux pour l’arrivée de ces personnes en Europe. »

Source : XINHUA

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Israël convoque les ambassadeurs de 3 pays au sujet de la reconnaissance de la Palestine en tant qu’État

Le ministère des Affaires étrangères d’Israël a convoqué les ambassadeurs d’Irlande, d’Espagne et de Norvège pour...

Un diplomate russe basé à Bruxelles menace l’Europe de graves représailles

Un haut diplomate russe, cité par l'agence de presse Tass, a déclaré que le projet de l'Union européenne de transférer à l'Ukraine...

L’UE donne son feu vert définitif à une loi sur l’intelligence artificielle

Le Conseil de l'Union européenne (UE) a annoncé mardi que les ministres des Etats membres de l'UE avaient donné leur approbation finale...

La suisse dément l’existence de représentation officielle du Polisario auprès de l’Office de l’ONU à Genève

Le Département Fédéral suisse des Affaires étrangères a déclaré “qu’il n’existe de représentation officielle du front Polisario ni auprès de l’Office des...

Suisse : décès d’une fillette retrouvée inconsciente dans une forêt

Une fillette de 6 ans qui avait été retrouvée inconsciente dans une forêt en Suisse après avoir disparu dans des circonstances encore...
- Advertisement -

More Articles Like This