8.6 C
Bruxelles
mardi, juillet 23, 2024
No menu items!

Mali: qui sont les cadres jihadistes libérés en échange des otages ?

À lire

NATO : Le secrétaire général annonce la nomination d’un nouveau représentant spécial pour le voisinage méridional

Le secrétaire général Jens Stoltenberg a annoncé mardi 23 juillet la nomination d’un...

Does Russia Pose a Threat to Western Civilisation ?

In recent geopolitical discussions, Russia has emerged as a central figure, often depicted as posing a fundamental...

EU Commission Opens State Aid Investigation into Belgian Support for Lifetime Extension of 2 Nuclear Reactors

The European Commission has initiated a detailed investigation to determine whether Belgium’s proposed public support for...

La semaine dernière, plusieurs otages maliens et internationaux ont été libérés en échange de la remise en liberté de plusieurs centaines de détenus. Parmi eux, on retrouve des combattants qui ont participé à des attaques meurtrières contre l’armée malienne et deux personnalités considérés comme des cadres du GSIM, affilé à al-Qaïda au Sahel.

Pour ces libérations, les discussions ont été âpres autour de certains noms comme celui de Fawaz Ould Ahmed. Avant d’être arrêté en 2016, ce Mauritanien a beaucoup agi. Cadre du groupe al-Mourabitoune, lié à Aqmi et fondé par Mokhtar Belmokhtar, celui que l’on surnomme « Ibrahim N°10 » fait partie en 2015 des assaillants du restaurant la Terrasse, à Bamako. Les armes à la main au départ, Fawaz Ould Ahmed devient ensuite organisateur : pour les attentats du Byblos à Sévaré, quelques mois plus tard, ou de Grand Bassam en Côte d’Ivoire, l’année suivante.

Pendant sa détention, il a aussi beaucoup parlé. Interrogé en 2018 par des enquêteurs français, il a livré de nombreux détails sur le fonctionnement des groupes jihadistes basés dans le nord du Mali et liés à Aqmi. À sa libération, a-t-il été accueilli par ses compagnons d’Aqmi en héros ou en traître ?

Autre nom cité de façon récurrente depuis la semaine dernière, celui de Mimi Ould Baba Ould Cheick. Arrêté au Mali en 2017 par la force française Barkhane, il est accusé d’être l’un des cerveaux des attentats de Grand Bassam et de Ouagadougou, au Burkina Faso. Pour ce dernier attentat, il a d’ailleurs été officiellement inculpé par la justice américaine au début de l’année. Un Américain avait, en effet, trouvé la mort dans cette attaque visant la capitale burkinabè en janvier 2016. Sa libération aurait constitué l’un des points de blocage qui ont fait durer jusqu’à la dernière minute les négociations.

Trois listes au total

Démenties par les uns, confirmées par les autres, ces deux libérations sont entourées d’un halo de mystère. Les négociateurs maliens ne veulent en aucun cas les confirmer. Mais une source haut-placée ayant eu accès aux différentes listes fournies par les jihadistes – trois au total – et aux coulisses des négociations est catégorique : par discrétion, les noms de Fawaz Ould Ahmed et de Mimi Ould Baba Ould Cheick n’apparaissent pas sur les listes. Mais ils ont bel et bien été libérés.  

Concernant les autres prisonniers libérés, toutes les sources sont unanimes : la majorité des personnes qui ont été sorties des prisons maliennes ne sont pas des cadres importants des groupes jihadistes. Reste que certains seraient impliqués dans des attaques d’envergure : les attentats qui ont visé des Occidentaux, mais aussi des attaques contre l’armée malienne. Comme celles, particulièrement meurtrières, de Nampala, en 2016 ou de Mondoro et Boulkessi, l’année dernière. Des attaques revendiquées par le GISM, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans, lié à Aqmi. 

RFI

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

NATO : Le secrétaire général annonce la nomination d’un nouveau représentant spécial pour le voisinage méridional

Le secrétaire général Jens Stoltenberg a annoncé mardi 23 juillet la nomination d’un...

Does Russia Pose a Threat to Western Civilisation ?

In recent geopolitical discussions, Russia has emerged as a central figure, often depicted as posing a fundamental threat to Western civilisation. This...

EU Commission Opens State Aid Investigation into Belgian Support for Lifetime Extension of 2 Nuclear Reactors

The European Commission has initiated a detailed investigation to determine whether Belgium’s proposed public support for extending the operational life of...

NATO Allies Continue Ukraine Support Through Comprehensive Assistance Package at Washington Summit

Through the alliance’s Comprehensive Assistance Package (CAP) for Ukraine, NATO Allies are providing short-term and medium-to long term non-lethal assistance.

Législatives en France : Marine Tondelier se dit « écœurée » et appelle à une reprise des négociations

La patronne des écologistes Marine Tondelier s’est dite « en colère » et « écœurée » mercredi par la guerre de leadership entre Insoumis et socialistes...
- Advertisement -

More Articles Like This