8.6 C
Bruxelles
vendredi, septembre 24, 2021
No menu items!

Le Parlement lituanien vote en faveur de nouvelles lois strictes sur l’immigration en provenance de Biélorussie

À lire

Pandémie de COVID-19: le Conseil européen a mis à jour la liste des pays

Le Conseil ajoute le Chili, le Koweït et le Rwanda à la liste des pays à...

Genève : Nouvelle alerte sur la connexion polisario-terroristes au Sahel

La "Commission Indépendante Des droits de l’Homme" et "Africa Culture International" ont organisé un évènement parallèle sur...

Un programme États-Unis – UE pour vaincre la pandémie mondiale

Ursula von der Leyen et Joe Biden ont annoncé hier un nouveau partenariat entre l'UE et les...

Les politiciens ont soutenu mardi la législation controversée, autorisant la détention massive de migrants et limitant leur droit de faire appel, rapporte la BBC.

Cela survient alors que des centaines de migrants sont entrés illégalement en Lituanie depuis la Biélorussie ces dernières semaines.

Le ministre lituanien des Affaires étrangères, Gabrielius Landsbergis, a déclaré que les migrants étaient « envoyés sur une base obligatoire comme une arme contre nous ».

Plus de 1700 personnes ont été arrêtées à la frontière lituanienne cette année. Le pays de l’UE a déployé des troupes et commencé à construire une clôture en fil de fer barbelé de 550 km (340 miles) le long de la frontière avec la Biélorussie, qui n’est pas membre du bloc.

Les relations entre les deux pays se sont détériorées en 2020 après que le président Alexandre Loukachenko a remporté des élections contestées et lancé une violente répression contre les manifestants.

Des personnalités de l’opposition, dont Svetlana Tikhanovskaya, qui a revendiqué la victoire lors de cette élection, ont fui vers la Lituanie peu après le vote.

Les relations se sont encore détériorées en mai de cette année après que le dissident biélorusse Roman Protasevich et sa petite amie Sofia Sapega aient volé de la Grèce à la Lituanie lorsqu’un avion de chasse biélorusse a escorté leur avion jusqu’à l’aéroport de Minsk, suite à une fausse alerte à la bombe. Ils ont été arrêtés dès l’atterrissage du vol Ryanair.

Les pays occidentaux – qui accusent M. Loukachenko d’avoir truqué les élections de l’année dernière – ont imposé de nouvelles sanctions contre son gouvernement à la suite de l’arrestation de M. Protasevich.

Présentant le projet de loi au parlement, la ministre de l’Intérieur Agne Bilotaite a déclaré que les migrants n’étaient « pas de vrais demandeurs d’asile » mais plutôt un « outil à utiliser contre la Lituanie » par M. Loukachenko.

Elle a également déclaré que cela « enverrait un message aux Irakiens et aux autres que ce n’est pas un itinéraire pratique »

La loi interdit la libération des migrants de détention pendant six mois après leur arrivée. Cela permettra d’accélérer le processus d’expulsion des migrants, limitera leur capacité de faire appel et permettra même aux personnes d’être expulsées au cours de leur processus d’appel.

Mais les groupes de défense des droits ont critiqué la loi. Le directeur de la Croix-Rouge lituanienne, Egle Samuchovaite, a déclaré à l’agence de presse Reuters que la législation était une « violation potentielle des droits de l’homme ».

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Pandémie de COVID-19: le Conseil européen a mis à jour la liste des pays

Le Conseil ajoute le Chili, le Koweït et le Rwanda à la liste des pays à...

Genève : Nouvelle alerte sur la connexion polisario-terroristes au Sahel

La "Commission Indépendante Des droits de l’Homme" et "Africa Culture International" ont organisé un évènement parallèle sur les "Violation des droits de...

Un programme États-Unis – UE pour vaincre la pandémie mondiale

Ursula von der Leyen et Joe Biden ont annoncé hier un nouveau partenariat entre l'UE et les Etats-Unis visant à accélérer la...

L’UE veut imposer un chargeur universel pour smartphones

Au nom des droits des consommateurs et de l'environnement, la Commission européenne veut imposer un chargeur universel pour téléphones mobiles et autres...

Brexit : les pêcheurs français protestent contre l’accès restreint aux eaux de Jersey après le 1er octobre

Une nouvelle manifestation contre les droits post-Brexit des navires de pêche à accéder aux eaux de Jersey a eu lieu en France,...
- Advertisement -

More Articles Like This

//vooshagy.net/4/3719385