8.6 C
Bruxelles
vendredi, octobre 22, 2021
No menu items!

Sandra Kalniete, eurodéputée : « Ce qui s’est passé en Russie du 17 au 19 septembre n’étaient pas des élections. »

À lire

Biden et Macron se rencontrent prochainement

Le président américain Joe Biden s'est entretenu par téléphone avec le Président Français Emmanuel Macron ce vendredi...

OTAN : Les alliés s’engagent à renforcer et promouvoir le fonds pour l’innovation

Lors d'une cérémonie de signature organisée vendredi 22 octobre par le secrétaire général de l'OTAN, les ministres...

L’UE ne financera pas de «barbelés et murs» anti-migrants

La présidente de la Commission Ursula von der Leyen, a déclaré ne pas financer de "Barbelés et...

Le Parti populaire européen, le plus grand groupe au Parlement européen, a appelé l’UE à ne pas reconnaître les élections en Russie.

«Ce qui s’est passé en Russie les 17 et 19 septembre n’étaient pas des élections. Les Russes ont été privés de la possibilité d’avoir leur mot à dire et de choisir librement le destin de leur pays. Le Groupe PPE appelle l’UE et ses États membres à ne pas reconnaître ce vote », ont déclaré Sandra Kalniete, députée européenne, vice-présidente du Groupe PPE en charge des Affaires étrangères, et Andrius Kubilius, député européen, porte-parole du Groupe PPE sur la Russie.

«Ne pas autoriser les candidats de l’opposition à se présenter, persécuter les médias libres, interdire l’utilisation de la terminologie de « vote intelligent », introduire 3 jours de vote, ne pas autoriser les observateurs internationaux de l’OSCE/ODHIR à venir observer les élections montre à quel point le Kremlin a peur du peuple russe», ont-ils souligné.

«Pendant les 3 jours de scrutin, de nombreuses violations graves ont été signalées. Le système de vote électronique a été utilisé par le régime pour façonner les résultats finaux du vote, sans aucun contrôle indépendant, en particulier dans les circonscriptions électorales de Moscou. Les élections se sont déroulées dans une atmosphère d’intimidation et de réduction au silence de toute voix critique. Et le résultat, qui est le résultat d’une falsification sans précédent, semble être bien pire qu’en 2016. Cela affaiblit gravement la légitimité du régime de Vladimir Poutine », ont souligné Kalniete et Kubilius.

« Ce qui s’est passé en Russie est totalement différent de ce que tout le monde peut voir dans les différents pays démocratiques, y compris l’Ukraine voisine, où les autorités ukrainiennes n’ont pas peur d’organiser des élections transparentes et équitables. Si des élections en Lituanie, en Lettonie ou dans tout autre État membre de l’UE étaient organisées d’une manière aussi honteuse, comme cela a été fait en Russie, ces « élections » seraient qualifiées d’illégitimes », ont-ils conclu.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Biden et Macron se rencontrent prochainement

Le président américain Joe Biden s'est entretenu par téléphone avec le Président Français Emmanuel Macron ce vendredi...

OTAN : Les alliés s’engagent à renforcer et promouvoir le fonds pour l’innovation

Lors d'une cérémonie de signature organisée vendredi 22 octobre par le secrétaire général de l'OTAN, les ministres de la Défense de 17...

L’UE ne financera pas de «barbelés et murs» anti-migrants

La présidente de la Commission Ursula von der Leyen, a déclaré ne pas financer de "Barbelés et de murs" aux frontières européennes...

Francfort : La Foire du livre rouvre ses portes aux public

La Foire du livre de Francfort, qui avait eu lieu en ligne exclusivement l'année dernière en raison de la pandémie de COVID-19,...

le Prix Sakharov 2021 du Parlement européen décerné à Alexeï Navalny

Les députés ont décerné le Prix Sakharov 2021 pour la liberté de l'esprit à Alexeï Navalny, politique russe d'opposition et militant anti-corruption.
- Advertisement -

More Articles Like This

//oackoubs.com/4/3719385