8.6 C
Bruxelles
vendredi, mai 27, 2022
No menu items!

Russie-Ukraine : « Le battement de tambour de la guerre retentit fort », déclare l’ambassadeur américain Michael Carpenter

À lire

Cyberattaque: Plusieurs institutions italiennes ciblées

Plusieurs sites internet institutionnels et gouvernementaux en Italie on été attaqués par des pirates informatiques, selon les...

Un responsable de l’UE demande des décisions urgentes au sujet de l’embargo sur le pétrole russe

Les Etats membres de l'Union européenne doivent prendre de toute urgence des décisions sur un éventuel embargo...

Prix Charlemagne : Les trois lauréats européens annoncés

Un projet portugais de coopération transfrontalière par la musique a remporté le Prix Charlemagne pour la jeunesse...

Le ministre polonais des Affaires étrangères a déclaré jeudi que l’Europe risquait de plonger dans la guerre, la Russie ayant déclaré qu’elle n’appelait pas encore le temps de la diplomatie, mais que des experts militaires préparaient des options au cas où les tensions sur l’Ukraine ne pourraient pas être désamorcée. Rapporte Reuters.

L’ambassadeur américain Michael Carpenter a déclaré après des entretiens avec la Russie à Vienne que l’Occident devrait se préparer à une éventuelle escalade des tensions avec Moscou. « Le battement de tambour de la guerre sonne fort et la rhétorique est devenue plutôt stridente », a-t- il déclaré aux journalistes.

La Russie a déclaré que le dialogue se poursuivait mais qu’elle se trouvait dans une impasse alors qu’elle tentait de persuader l’Occident d’interdire à l’Ukraine de rejoindre l’OTAN et de faire reculer des décennies d’expansion de l’alliance en Europe – des exigences que les États-Unis ont qualifiées de « non-partants ».

« A ce stade, c’est vraiment décevant », a déclaré l’ambassadeur russe Alexander Lukashevich aux journalistes après une réunion de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), la troisième étape d’une série de pourparlers Est-Ouest cette semaine.

Il a mis en garde contre d’éventuelles « conséquences catastrophiques » si les deux parties ne parvenaient pas à s’entendre sur ce que la Russie a appelé les lignes rouges de sécurité, mais a déclaré que Moscou n’avait pas abandonné la diplomatie et l’accélérerait même.

Les commentaires russes reflètent une tendance de Moscou à dire qu’il veut poursuivre la diplomatie mais rejetant les appels à inverser la constitution de ses troupes près de l’Ukraine et mettant en garde contre des conséquences non spécifiées pour la sécurité occidentale si ses demandes ne sont pas entendues.

Plus tôt, le ministre polonais des Affaires étrangères Zbigniew Rau a déclaré au forum sur la sécurité de 57 pays : « Il semble que le risque de guerre dans l’espace de l’OSCE soit maintenant plus grand que jamais au cours des 30 dernières années.

Tout en ignorant les guerres de cette période dans l’ex-Yougoslavie et dans certaines parties de l’ex-Union soviétique, son commentaire a souligné le niveau d’inquiétude des Européens face à l’accumulation par la Russie de quelque 100 000 soldats à portée de sa frontière avec l’Ukraine.

Rau n’a signalé aucune avancée lors de la réunion, qui a suivi les pourparlers russo-américains à Genève lundi et une conférence Russie-OTAN à Bruxelles mercredi.

‘IMPASSE’

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov a déclaré que les réunions précédentes avaient montré qu’il y avait une « impasse ou une différence d’approches », et il ne voyait aucune raison de se rasseoir dans les prochains jours pour reprendre les mêmes discussions.

Il a déclaré à la télévision RTVI que les spécialistes militaires russes offraient des options au président Vladimir Poutine au cas où la situation autour de l’Ukraine s’aggraverait, mais la diplomatie doit avoir une chance. « Je dois réitérer que le dialogue est toujours en cours à de nombreux niveaux et dans de nombreuses directions », a déclaré Ryabkov.

Le rouble russe a chuté de plus de 2% par rapport au dollar suite aux commentaires de Ryabkov, ce qui a également provoqué une vente massive d’obligations d’État. Un trader d’une grande banque russe a déclaré à Reuters que le marché avait en partie réagi à un commentaire de Ryabkov, en réponse à une question, selon lequel il ne confirmerait ni n’exclurait la possibilité que la Russie déploie des « infrastructures militaires » à Cuba et au Venezuela. Lire la suite

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré à MSNBC dans une interview : « Le jury a décidé quelle voie Vladimir Poutine va choisir. Va-t-il choisir la voie de la diplomatie et du dialogue pour résoudre certains de ces problèmes ou va-t-il poursuivre la confrontation et l’agressivité ? »

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Cyberattaque: Plusieurs institutions italiennes ciblées

Plusieurs sites internet institutionnels et gouvernementaux en Italie on été attaqués par des pirates informatiques, selon les...

Un responsable de l’UE demande des décisions urgentes au sujet de l’embargo sur le pétrole russe

Les Etats membres de l'Union européenne doivent prendre de toute urgence des décisions sur un éventuel embargo sur le pétrole russe, a...

Prix Charlemagne : Les trois lauréats européens annoncés

Un projet portugais de coopération transfrontalière par la musique a remporté le Prix Charlemagne pour la jeunesse européenne 2022.

Davos : Le secrétaire général de l’OTAN « la liberté est plus importante que le libre-échange »

Dans un discours prononcé mardi 24 mai 2022 au Forum économique mondial, à Davos, le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a...

La Commission européenne publie le rapport 2022 sur les objectifs de développement durable dans l’UE

Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne, a publié lundi le « Développement durable dans l'Union européenne — Rapport de suivi 2022 sur les...
- Advertisement -

More Articles Like This

//dooloust.net/4/3719385