8.6 C
Bruxelles
mardi, mai 21, 2024
No menu items!

La Russie pille l’acier des Européens, selon le patron de Metinvest

À lire

Suisse : décès d’une fillette retrouvée inconsciente dans une forêt

Une fillette de 6 ans qui avait été retrouvée inconsciente dans une forêt en Suisse après avoir...

La réaction de Charles Michel envers l’Iran suscite la polémique : il se défend

La diplomatie, c’est le dialogue. Y compris avec des régimes avec lesquels nous avons de profondes divergences »,...

La montée de l’antisémitisme, de l’Anti islamismes de l’ Afrophobie au sein de l’Union Européenne.

La discrimination fondée sur les croyances religieuses n’a pas sa place dans notre monde. La haine menace...

La Russie est accusée d’avoir pillé pour 600 millions de dollars d’acier dans des usines et des ports ukrainiens par le patron de la plus grande entreprise sidérurgique ukrainienne Metinvest, rapporte la BBC.

L’entreprise est propriétaire de l’usine d’Azovstal qui est devenue le dernier bastion des soldats et des civils ukrainiens lors de la dévastation de la ville de Marioupol.

Le directeur général Yuriy Ryzhenkov a déclaré que l’acier était transféré en Russie et vendu, dont certains étaient destinés à des clients au Royaume-Uni.

Le Kremlin n’a fait aucun commentaire.

Metinvest a son siège à Marioupol, un centre de commerce et de fabrication qui, après près de trois mois d’assauts incessants, est tombé aux mains de la Russie en mai.

M. Ryzhenkov a déclaré que 300 employés et 200 parents d’employés avaient été tués dans l’assaut contre l’usine d’Azovstal, qui, avec son usine sœur Ilyich, représentait 40 % de toute la production d’acier ukrainienne.

Des milliers de tonnes d’acier avaient été payées par des clients européens, dont certains au Royaume-Uni.

Il a déclaré que des sources publiques et les propres informateurs de l’entreprise ont signalé que l’acier était transféré en Russie et vendu sur les marchés intérieurs ou dans des pays d’Afrique et d’Asie.

« Ce qu’ils font, c’est essentiellement du pillage. Ils volent non seulement nos produits, mais aussi certains de ces produits qui appartiennent déjà aux clients européens. Donc, en gros, ils ne nous volent pas seulement, ils volent les Les Européens aussi », a déclaré M. Ryzhenkov à la BBC.

Il a déclaré que la société documentait autant que possible le vol et se préparait à intenter de futures poursuites judiciaires.

« À un moment donné, les Russes seront confrontés non seulement aux tribunaux internationaux, mais aussi aux tribunaux pénaux. Et nous les poursuivrons avec tout ce que nous avons. »

La BBC a contacté le ministère russe de la Défense pour obtenir des commentaires, mais il n’a pas répondu aux accusations.

Le professeur Marko Milanovich, expert en droit international à l’Université de Reading, affirme qu’il existe un certain nombre d’options pour poursuivre une affaire, mais que les perspectives de succès sont moins certaines.

« Quelle que soit l’option juridique choisie par Metinvest, c’est un processus très difficile et bien que le pillage soit malheureusement assez courant dans les conflits, poursuivre l’État responsable du pillage et obtenir une indemnisation est en effet très, très rare », a-t-il déclaré à la BBC.

« Cependant, ils pourraient vouloir une satisfaction symbolique plus que l’argent, et qualifier la Russie de contrevenant à la loi serait un gros problème. »

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Suisse : décès d’une fillette retrouvée inconsciente dans une forêt

Une fillette de 6 ans qui avait été retrouvée inconsciente dans une forêt en Suisse après avoir...

La réaction de Charles Michel envers l’Iran suscite la polémique : il se défend

La diplomatie, c’est le dialogue. Y compris avec des régimes avec lesquels nous avons de profondes divergences », a rappelé lundi soir la...

La montée de l’antisémitisme, de l’Anti islamismes de l’ Afrophobie au sein de l’Union Européenne.

La discrimination fondée sur les croyances religieuses n’a pas sa place dans notre monde. La haine menace notre société et notre démocratie...

Les droits d’importation et les quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’UE suspendus pour une année supplémentaire

La suspension des droits d’importation et des quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’Union européenne sera prolongée d’un an, a-t-il été...

Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie: déclaration du haut représentant au nom de l’Union européenne, 17 mai 2024

L'homophobie, la transphobie et la biphobie n'ont pas leur place dans l'Union européenne ni ailleurs dans le monde. Pour faire en sorte...
- Advertisement -

More Articles Like This