8.6 C
Bruxelles
mardi, août 9, 2022
No menu items!

Trois autres navires céréaliers devraient quitter l’Ukraine vendredi

À lire

Seize mois de captivité au Mali pour le journaliste français Olivier Dubois

Il vient de passer son deuxième anniversaire en captivité. Olivier Dubois a eu 48 ans le 6...

Volodymyr Zelensky condamne la « terreur nucléaire russe »

Dans son discours du soir, dimanche, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé à "une réponse de principe...

Roberta Metsola : « Une opportunité de transformer l’Ukraine »

La présidente du Parlement européen, Roberta Metsola (photo) s'est adressé à la Verkhovna Rada ukrainienne dans le cadre des...

Trois autres navires chargés de céréales et d’autres produits alimentaires devraient quitter les ports ukrainiens vendredi, a rapporté jeudi l’agence semi-officielle Anadolu, citant le ministre turc de la Défense Hulusi Akar.

M. Akar a eu des entretiens téléphoniques séparés avec le ministre ukrainien de la Défense, Oleksii Reznikov, et le ministre ukrainien des Infrastructures, Oleksandr Kubrakov, pour discuter de l’exportation des céréales depuis l’Ukraine.

Le premier cargo chargé de céréales quittant le port ukrainien dans le cadre de l’accord négocié par les Nations Unies a jeté l’ancre au large d’Istanbul, sur la mer Noire, et a été inspecté mercredi par une équipe de représentants du Centre de coordination conjoint récemment créé.

Le navire Razoni, battant pavillon de la Sierra Leone, a quitté Odessa lundi matin avec 26.527 tonnes de maïs à bord et a fait route vers le Liban après l’inspection mercredi.

La Turquie abrite à Istanbul le Centre de coordination conjoint mis en place à la suite de l’accord du 22 juillet conclu entre la Russie et l’Ukraine, sous l’égide des Nations unies et d’Ankara, pour relancer les exportations de céréales bloquées par le conflit en Ukraine.

L’accord vise à permettre le passage en toute sécurité des navires transportant des céréales vers les marchés mondiaux, dans un contexte d’inquiétude quant aux pénuries alimentaires dues à la crise prolongée en Ukraine. La Russie et l’Ukraine sont les principaux fournisseurs mondiaux de blé

Xinhua

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Seize mois de captivité au Mali pour le journaliste français Olivier Dubois

Il vient de passer son deuxième anniversaire en captivité. Olivier Dubois a eu 48 ans le 6...

Volodymyr Zelensky condamne la « terreur nucléaire russe »

Dans son discours du soir, dimanche, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé à "une réponse de principe de la communauté internationale à...

Roberta Metsola : « Une opportunité de transformer l’Ukraine »

La présidente du Parlement européen, Roberta Metsola (photo) s'est adressé à la Verkhovna Rada ukrainienne dans le cadre des célébrations de la Journée nationale...

La Commission européenne verse la première tranche de la nouvelle aide macrofinancière d’un milliard d’euros à l’Ukraine

La Commission européenne, au nom de l'UE, a décaissé aujourd'hui la première moitié (500 millions d'euros) d'une nouvelle opération d'assistance macrofinancière (AMF)...

Les frappes russes ont forcé la fermeture d’un réacteur nucléaire, selon l’opérateur Energoatom

Energoatom, l'exploitant de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia en Ukraine, affirme que certaines parties de l'installation ont été "gravement endommagées" par les frappes militaires...
- Advertisement -

More Articles Like This

//lephaush.net/4/3719385