8.6 C
Bruxelles
mercredi, avril 17, 2024
No menu items!

Les députés appellent à la nécessité d’une stratégie cohérente à l’égard de la Chine

À lire

Le Soudan, une crise quasi oubliée

Le Soudan était à l’ordre du jour lors de la dernière réunion de la commission «Développement» le...

Bruxelles: Alerte à la bombe au palais de justice, en cours d’évacuation

Le palais de justice de la place Poelaert à Bruxelles a été évacué peu après 15 heures...

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc pour une société et une économie marocaines plus dynamiques

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed...

Dans le contexte de la montée en puissance de la Chine sur la scène politique et économique mondiale, les députés ont débattu de la nécessité d’une stratégie cohérente à son égard.

Le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, a souligné la nécessité d’une approche commune de l’UE à l’égard de la Chine.

« Nous ne pouvons pas parler d’une seule voix car il y a plusieurs voix au sein de l’UE, mais nous devons au moins être sur la même longueur d’onde« , a-t-il déclaré.

Rappelant que les relations de l’UE avec la Chine se sont récemment détériorées en raison des sanctions européennes, des difficultés rencontrées par la Lituanie et des exercices militaires chinois dans le détroit de Taïwan, il a souligné que, « bien que l’UE et la Chine soient dans une configuration de rivalité, l’UE devait continuer de parler à la Chine« .

« En raison de son influence massive dans le monde, nous ne pouvons pas simplement cesser de lui parler parce que ce n’est pas une démocratie« , a souligné M. Borrell.

« La Chine n’est pas la Russie, c’est une superpuissance qui se développe, en particulier dans les pays du Sud. Quatre domaines présentent un intérêt particulier : les valeurs de l’UE, la sécurité économique, Taïwan et l’Ukraine« , a-t-il conclu.

La Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré « que la montée en puissance de la Chine en tant qu’acteur politique et économique international, ainsi que les intérêts de l’UE, rendent d’autant plus importante la nécessité pour l’Europe de maintenir ses relations avec Pékin. « Pour moi, cela montre qu’une dissociation n’est ni viable, ni souhaitable, ni même pratique pour l’Europe. Mais il est clair que l’Europe doit s’efforcer de réduire les risques liés à certains aspects importants et sensibles de nos relations.”

« L’Europe doit définir sa propre approche distincte, qui laisse également de la place à la coopération avec d’autres partenaires« , a-t-elle ajouté. « Et le point de départ, c’est la nécessité d’avoir une vision commune et très claire des risques et des opportunités de notre engagement avec la Chine.”

Les députés ont réclamé une stratégie efficace, cohérente et unifiée à l’égard de la Chine.

« Nous ne pouvons pas être dans la confrontation, mais notre politique doit être fondée sur la réciprocité, le respect mutuel et le respect du droit international« , ont-ils déclaré.

L’UE doit défendre ses intérêts économiques et ses valeurs. Certains ont critiqué la récente déclaration du Président français Emmanuel Macron sur Taïwan, estimant qu’il était naïf de dire que Taïwan ne concernait pas l’Europe.

Ils ont également souligné que la livraison d’armes à la Russie et la modification du statu quo sur Taïwan n’étaient pas acceptables pour l’UE. Faisant référence à l’oppression des Ouïghours et d’autres minorités dans la région du Xinjiang par la Chine, certains députés ont exhorté l’UE à pousser Pékin à respecter les droits humains, affirmant que ces droits n’étaient pas une préoccupation secondaire de la politique étrangère de l’UE, mais qu’ils en constituaient le cœur.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Le Soudan, une crise quasi oubliée

Le Soudan était à l’ordre du jour lors de la dernière réunion de la commission «Développement» le...

Bruxelles: Alerte à la bombe au palais de justice, en cours d’évacuation

Le palais de justice de la place Poelaert à Bruxelles a été évacué peu après 15 heures ce mardi en raison d’une...

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc pour une société et une économie marocaines plus dynamiques

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, durant ces vingt-cinq dernières...

Fight for democracy in Romania: A call to action George Simion*

Romania stands at a pivotal moment in its democratic journey, facing a critical test of its commitment to upholding democratic principles.

European Commission paving the way for regular payments under the Ukraine Facility

The new Ukraine Facility, which entered into force on 1st March, foresees up to €50 billion of stable financing, in grants and...
- Advertisement -

More Articles Like This