8.6 C
Bruxelles
lundi, avril 15, 2024
No menu items!

Des millionnaires quittent le Royaume-Uni alors que Londres perd son attrait

À lire

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we...

Une nouvelle tendance est désormais apparue : Dubaï est devenue une destination migratoire majeure pour les particuliers fortunés et en particulier les jeunes à hauts revenus du Royaume-Uni. Ce déplacement vers le Moyen-Orient s’applique à la fois aux riches Britanniques et aux riches étrangers.

Le Royaume-Uni est traditionnellement considéré comme l’une des principales destinations mondiales pour les millionnaires étrangers.

En effet, pendant de nombreuses années (de 1980 à 2010), a constamment attiré un grand nombre de personnes fortunées d’Afrique, d’Asie, de la CEI, d’Europe et du Moyen-Orient.

Cependant, cette tendance a commencé à s’inverser il y a environ six ans, alors que de plus en plus de millionnaires quittaient le pays et que moins de millionnaires y entraient.

Une toute nouvelle tendance est désormais apparue : Dubaï est devenue une destination migratoire majeure pour les particuliers fortunés et en particulier les jeunes à hauts revenus du Royaume-Uni.

Ce déplacement vers le Moyen-Orient s’applique à la fois aux riches Britanniques et aux riches étrangers, Londres perdant de plus en plus de son attrait.

Notamment, au cours de la période 2017 à 2022, le Royaume-Uni a perdu environ 12 500 personnes fortunées de plus que ce qu’il a gagné grâce à la migration, et il devrait perdre 3 200 millionnaires supplémentaires à cause de la migration en 2023.

À l’inverse, un afflux net d’environ 4 500 millionnaires est attendu aux Émirats arabes unis cette année, l’un des plus élevés jamais enregistrés. Avant la pandémie, les Émirats arabes unis enregistraient traditionnellement des entrées nettes d’environ 1 000 personnes fortunées par an.

La plupart des millionnaires entrants en 2023 devraient provenir d’Inde, un grand nombre venant également du Royaume-Uni, de Russie, du Liban, du Pakistan, de Turquie, d’Égypte, d’Afrique du Sud, du Nigéria, de Hong Kong et de Chine.

Les millionnaires évitent la Grande-Bretagne post-Brexit

Au Royaume-Uni, quant à lui, l’impact du Brexit est considéré comme l’une des raisons de l’ « exode » actuel et inquiétant.

De nombreux hommes d’affaires fortunés se sont réinstallés en Europe au cours des cinq dernières années, peut-être à la suite de la décision prise en 2016 de retirer le Royaume-Uni de l’UE. 

La majeure partie de ceux qui s’installent dans l’Union européenne travaillent dans le secteur des services financiers et professionnels (à savoir de riches financiers, des gestionnaires de fonds spéculatifs, des banquiers d’investissement, des avocats et des gestionnaires de patrimoine).

Housearch.com , le principal site immobilier en ligne,  a comparé le coût du loyer, de l’épicerie, du transport et des divertissements pour savoir si le coût de la vie à Dubaï est inférieur à celui de la capitale britannique.

Dans l’ensemble, si l’on compare le coût de la vie à Dubaï et à Londres, Dubaï est clairement le gagnant :

Le logement est moins cher de 27,5 %, les produits d’épicerie de 17,3 %. Selon ses conclusions, pour louer un appartement et maintenir une vie confortable à Dubaï, un expatrié a besoin d’un minimum de 5 500 dollars par mois. À Londres, le montant est de 7 200 $. 

Cependant, lors du choix d’une ville où vivre, compte tenu du style de vie, Londres et Dubaï sont différentes non seulement par les prix, mais aussi par les coutumes, les traditions, la nourriture et les activités.

Une autre grande différence qu’il ne faut peut-être pas sous-estimer est bien sûr le climat.

Commentant les conclusions, Andrew Horbury, directeur général du groupe Cavenwell, a déclaré au magazine Business Matters : « Dubaï a toujours attiré des particuliers fortunés, mais de lourds investissements dans les infrastructures et la connectivité, ainsi que des règles commerciales et fiscales très favorables signifient que tout est en train de changer. Nous avons constaté une augmentation significative du nombre de fondateurs de start-up, de propriétaires de petites entreprises et même de travailleurs indépendants qui cherchent à déménager.

Samuel Mather-Holgate, conseiller chez Mather and Murray Financial, a déclaré au London Evening Standard : « L’ampleur de la baisse des prix sur le marché londonien dépend de la mesure dans laquelle [le gouverneur] Andrew Bailey et le MPC vont avec leur politique chaotique d’inutiles taux augmente.

« L’effet de la dernière série de hausses ne s’est pas encore fait sentir et elles feront baisser les prix jusqu’à 10 pour cent. S’il va plus loin, les conséquences pour les habitants de la capitale pourraient être catastrophiques. Si ce taux de base est augmenté d’un demi pour cent supplémentaire, les prix pourraient terminer l’année un cinquième en dessous de leurs sommets.

Graham Cox, du courtier spécialisé SelfEmployedMortgageHub.com, a déclaré que le nombre croissant de propriétaires mettant leurs propriétés sur le marché pourrait également faire baisser fortement les prix.

« Avec autant de propriétés locatives à Londres et autant de propriétaires quittant le secteur, les prix de l’immobilier pourraient baisser considérablement. Une baisse de 8 à 10 pour cent au cours de l’année civile 2023 ne me surprendrait pas, avec une baisse de même ampleur en 2024.»

Les prévisionnistes de Capital Economics sont allés encore plus loin, signalant la possibilité d’une baisse de 25 pour cent si les taux restent élevés pendant « plusieurs années ».

Image https://commons.wikimedia.org/wiki/File:London_Skyline_(125508655).jpeg

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to participate in the ‘International Humanitarian...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we have emerged stronger than before,...

L’Allemagne arrête trois personnes soupçonnées de terrorisme

Les autorités allemande ont arrêté deux adolescents et un adolescent dans l’ouest du pays, soupçonnés d’avoir planifié une attaque, ont annoncé vendredi...

Soupçons d’espionnage russe au parlement européen : la Justice Belge ouvre une enquête

"Les paiements en liquide n'ont pas eu lieu en Belgique, mais les interférences oui", a indiqué M. De Croo, lors d'une conférence...
- Advertisement -

More Articles Like This