8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 13, 2024
No menu items!

Niger-UE : Des villages dotés de six Postes d’eau autonomes par l’OMS avec un financement de l’Union Européenne

À lire

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we...

Environ 75 431 personnes vont directement bénéficier des services de six Postes d’eau autonomes réalisés dans des villages de six aires de santé au Niger, grâce à un investissement de 217 233 667 FCFA soit 356 538 $ USD, a annoncé un communiqué de l’OMS Niger datant du 20 octobre.

« L’eau c’est la vie ! », a-t-on coutume de dire. Mais, doit-on ajouter, concernant l’eau de consommation, ce rôle vital est surtout fonction de la qualité du précieux liquide. A cet effet, pour contribuer efficacement à la riposte efficace aux maladies d’origine hydrique, à la pandémie de la COVID-19, au renforcement du système de santé, et contribuer à l’ODD 6, l’OMS Niger a appuyé la réalisation de postes d’eau autonome (PEA), avec l’appui financier de l’Union européenne, dans six centres de Santé intégrés dans les villages de Nayi Lawan à Diffa, Bassira à Maradi, Laboda à Tahoua , Kobi à Tillabéri, Tombon Bouya et Makorwa à Dosso. L’acquisition des  PEA dans ces CSI s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre par l’OMS du projet «Surveillance de la COVID-19 et renforcement de la résilience du système de Santé au Niger» financé par l’Union Européenne.

L’accès à l’eau potable au niveau communautaire est l’une des composantes essentielles de la Santé. La pandémie de la COVID-19 a rappelé l’importance d’avoir accès à l’eau afin d’améliorer l’hygiène pour éviter les maladies.  L’objectif 6 de développement durable (ODD) préconise de garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement à l’horizon 2030, souligne l’OMS. Malheureusement, des évaluations récentes font ressortir un retard considérable dans plusieurs pays pour la réalisation de cet ODD.

De grands efforts supplémentaires sont nécessaires pour relever le défi de l’atteinte de ODD N°6. L’action récente de l’OMS touchant plusieurs villages au Niger s’inscrit dans ce sens, et le moment pour la réception de ces infrastructures coïncide bien. C’est en effet à l’occasion de la journée mondiale du lavage des mains avec du savon, célébrée le 15 octobre, que les villages bénéficiaires ont réceptionné officiellement les postes d’eau autonomes (PEA) en présence des représentants des collectivités territoriales décentralisées, des cadres de la santé et autres ministères sectoriels, communautés et représentants de l’Organisation mondiale de la Santé. Ces PEA vont profiter à 75 431 personnes bénéficiaires directs dans les villages des six aires de santé concernées pour un coût estimé à 217 233 667 FCFA soit 356 538 $ USD, précise le communiqué de l’OMS.

L’Organisation mondiale de la Santé au Niger accompagne ainsi le Niger dans l’atteinte de la vision du Programme Sectoriel Eau Hygiène et Assainissement (PROSEHA) et conformément à l’ODD 6 du sous-secteur de l’hydraulique rurale. Le programme indique que « d’ici l’horizon 2030 tous les ménages disposeront de robinets et toutes les institutions (Ecole, Case de santé et Centres de santé) seront dotés de système adéquat en eau et assainissement. »

« Les conditions d’accès à l’eau sont parfois difficiles. Il nous arrive de parcourir des kilomètres pour puiser l’eau. Aujourd’hui, nous pouvons avoir l’eau tout près. De plus, grâce à l’énergie solaire qui fait monter l’eau, on a de l’autonomie », s’est réjoui le maire de la commune rurale de Bazaga, administrant le village de Laboda, un des sites bénéficiaires. Les postes d’eau autonome incluent l’alimentation et le pompage du moteur par le système d’énergie solaire. « Le système d’adduction en eau potable nous permet d’améliorer les conditions

d’hygiène, de réduire la propagation des maladies et contribue à une meilleure qualité des services avec une bonne hygiène en milieu de soins », a expliqué quant à lui le chef du Centre de santé intégré du village de Laboda.

« L’OMS, à travers ce projet, soutient les efforts du Niger pour réduire la morbidité et la mortalité liées aux maladies à potentiel épidémique y compris la COVID-19, et celles d’origine hydrique en renforçant la résilience du système de santé et de la population face aux chocs en pré, pendant et post COVID-19 », a déclaré  Manirou Aichatou, représentant l’équipe de l’OMS à Tahoua lors de l’inauguration.

Un avenant à l’accord de partenariat entre l’Union Européenne et l’OMS a été signé en février 2023 afin d’étendre le projet à huit nouveaux districts sanitaires et couvrir plus de populations bénéficiaires au Niger.

D.D Mamane

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to participate in the ‘International Humanitarian...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we have emerged stronger than before,...

L’Allemagne arrête trois personnes soupçonnées de terrorisme

Les autorités allemande ont arrêté deux adolescents et un adolescent dans l’ouest du pays, soupçonnés d’avoir planifié une attaque, ont annoncé vendredi...

Soupçons d’espionnage russe au parlement européen : la Justice Belge ouvre une enquête

"Les paiements en liquide n'ont pas eu lieu en Belgique, mais les interférences oui", a indiqué M. De Croo, lors d'une conférence...
- Advertisement -

More Articles Like This