8.6 C
Bruxelles
samedi, juin 15, 2024
No menu items!

Parlement Européen: la Gambie veut légaliser les Mutilations Génitales Féminines

À lire

Pour le secrétaire général de l’OTAN, un engagement pérenne de la part des Alliés est le plus court chemin vers la paix en Ukraine

Les ministres de la Défense se sont réunis jeudi 13 juin à Bruxelles pour achever la préparation...

Danuta Huebner: Europe will survive “Far-Right” Surge

Former EU commissioner and one of the EU parliament’s most senior deputies, Danuta Huebner, has predicted that “Europe...

Malawi : Un avion militaire transportant dix personnes porté disparu

D’intenses recherches sont en cours mardi au Malawi pour retrouver l’avion militaire qui transportait le vice-président du...

Gambie 2015: Interdiction des mutilations génitales féminines

La pratique des mutilations génitales féminines (MGF) est interdite en Gambie depuis 2015 et les lois prévoient de lourdes amendes et des peines de prison pour les personnes qui pratiquent l’excision ou mutilations génitales féminines sur des filles et des femmes(MGF).

Depuis l’interdiction de l’excision, seules deux cas ont fait l’objet de poursuites, et la première condamnation n’a été prononcée qu’en août 2023. Au lieu d’appliquer cette loi qui protège les femmes e, ainsi qu’une série de politiques globales visant à donner aux femmes et aux filles les moyens d’exercer leurs droits humains et de s’instruire, le parlement gambien envisage maintenant de l’annuler.

Gambie 2024: Proposition de Retrait de la loi sur les Mutilations Génitales Féminin es MGF

Le 18 mars 2024, le Parlement gambien a débattu d’une proposition visant à abroger la loi nationale interdisant les mutilations génitales féminines (MGF).

Le projet de loi visant à lever l’interdiction a été renvoyé à une commission parlementaire, ce qui signifie qu’il sera examiné pendant au moins trois mois avant d’être soumis au parlement gambien pour débat et vote. Quarante-deux des députés présents ont voté en faveur du projet de loi et quatre contre, qui vise à supprimer la protection juridique de millions de filles dans le pays.

Si la loi est adoptée, la Gambie serait le premier pays au monde à lever l’interdiction des mutilations génitales féminines (MGF). Cela créerait un dangereux précédent pour le recul des droits des femmes et compromettrait l’objectif de développement durable 5 (ODD), qui vise à éradiquer les mutilations génitales féminines dans le monde d’ici 2030.

Strasbourg.Parlement Européen. Résolution du 25 avril 2024 537 voix pour, 1 abstention et 1 contre

La résolution de l’UE: Retrait de la loi anti-Mutilation Génitale Féminine (MGF) en Gambie

Le Parlement européen a adopté une résolution le 25 avril 2024 avec une forte
majorité de 537 voix pour, 1 contre et 1 abstention et demande au Parlement
gambien de défendre les droits humains des femmes et de ne pas adopter la loi.

En février 2020, nous avions déjà adopté une résolution au Parlement européen en faveur de l’abolition des mutilations génitales en Europe. En 2021, Mme Giffey, Ministre Fédérale Allemande de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse a officiellement présenté la «Lettre de protection» au Parlement européen. Elle était notre invitée lors de notre webinaire à l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro pour les mutilations génitales féminines(MGF) le 6 février 2021 (MGF)

La lettre de protection

“Vous devriez avoir toujours avoir sur vous cette lettre de protection
lorsque vous voyagez à l’étranger. Ainsi , vous pourrez clairement monter à votre famille qu’en Allemagne, les mutilations génitales féminines sont un délit pénal passible de plusieurs années de prison. Gouvernement fédéral de la République fédérale d’Allemagne.“

Cette lettre de protection protège les filles de la diaspora lorsqu’elles se rendent en Afrique, afin qu’elles ne soit pas excisées. Cet important document a été élaboré avec le Ministère de la coopération économique et du développement, le Ministère de la justice, le Ministère des affaires étrangères et la Chancellerie en coopération avec une organisation non gouvernementale «Lessan» et d’autres organisations non gouvernementales.

La Gambie et les Mutilations Génitales Féminines (MGF)

Comme l’a indiqué le Fonds des Nations Unies pour l’enfance au début du mois, le nombre de femmes et de filles ayant subi des MGF dans le monde est passé de 200 millions il y a huit ans à 230 millions. Selon l’UNICEF, environ 46 % des filles âgées de 14 ans et moins en Gambie ont subi des mutilations génitales. Ce pourcentage s’élève à 73 % pour les filles et les femmes âgées de 1 an.

Les mutilations génitales féminines violent le droit des filles et des femmes à la santé et à l’intégrité physique. Une résolution du Parlement européen réaffirmerait l’engagement ferme de l’Union européenne en faveur de l’abolition universelle des mutilations génitales féminines. La légalisation par la Gambie constituerait une violation de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.

« Integra. Le Réseau Allemand pour l’abolition des Mutilations Génitales
Féminines.“ (MGF)

Capture d’écran seneweb

De nombreuses organisations africaines d‘Allemagne et de Belgique , spécialement celles gambiennes qui luttent pour l’abolition des MGF, nous ont interpellé pour être leur porte-parole au sein de l’Union Européenne. En tant que Présidente d’honneur de « Integra. Le Réseau Allemand pour l’Abolition des Mutilations Génitales Féminines, » (Integra.Deutsches Netwerk für die Abschaffung der Genitalverstümmelung) les communautés africaines veulent faire entendre leurs revendications au sein du Parlement européen. C’est pourquoi cette résolution a été introduite et dont nous étions le rapporteur de notre parti.

En effet de nombreuses Gambiennes craignent d’être excisées lorsqu’elles se
rendront en Gambie durant les vacances scolaires d’été cette année, si la loi entre en vigueur et si elle est appliquée. Cette loi entrerait en collision avec la lettre de protection allemande, censée les protéger d’une excision. Elle n’aurait plus de valeur. Nous n‘avons pas le droit de faire la sourde oreille face au désarroi de milliers de jeunes filles qui craignent pour l’intégrité physique de leur corps.

Nous souhaitons dans un esprit de solidarité et de collégialité faire appel à nos collègues de l’Assemblée Nationale de Gambie afin qu’ils n’abrogent pas une telle loi qui ne se justifie ni par la culture africaine ni par la religion.

En effet ni le Coran, ni la Torah, ni la Bible n’exigent qu’une fille ou une femme soit excisée.

Remarques

Résolution du Parlement européen du 12 février 2020 sur une stratégie de l’Union visant à mettre un terme aux mutilations génitales féminines dans le monde (2019/2988(RSP) Un échantillon de mes contributions sur le Net

Dr.Pierrette Herzberger-Fofana « Les Mutilations Génitales Féminines“(MFG) juillet 2000 Université Perth. Australie./www.arts.uwa.edu.au/AFLIT/MGF1.html
www.afrology.com

Dr. Pierrette Herzberger-Fofana. Dix (10) ans de « «Tolérance zéro » contre
les mutilations génitales féminines 6.2.2013 /www.dakaractu.com/10-ans-de-
lutte-Tolerance-zero-contre-les-mutilatiions-genitales-feminines_a38981.html, aminata.com

Dr.Pierrette Herzberger-Fofana «6 février: Journée internationale contre les mutilations génitales féminines. Tolérance Zéro».9.2.2012. http://www.pressafrik.com/6-Fevrier-Journee-internationale-contre-les- mutilations-genitales-feminines-Tolerance-Zero_a77041.htm.

Dr.Pierrette Herzberger-Fofana Les Mutilations génitales féminines: Un probléme
universel www.leral.net/Les-Mutilations-Genitales-Feminines-un-probleme-
universel_a137170.html 8.2.2015

Dr.Pierrette Herzberger-Fofana Les mutilations génitales féminines: un combat de longue haleine  www.guinee7.com 2016/02/14/les-mutilations-genitales-feminines-un-combat-de-longue-haleine-par-dr-pierrette-herzberger-fofana

Dr.Pierrette Herzberger-Fofana Les Mutilations Génitales féminines sous le radar de la loi. lequotidien.sn/allemagne-les-mutilations-genitales-feminines-sous-le-radar-de-la-loi 8.2.201. /mediaguinee.com/2021/02/allemagne-les-mutilations-genitales-feminines-sous-le-radar-de-la-loi

Pierrette Herzberger-Fofana. « Female Genitale Mutilation and Human Rights“.
Francfort 2022.

Dr. phil. Pierrette Herzberger-Fofana, M.A.

  • Mitglied des Europäischen Parlaments (MdEP)/ Europa-Abgeordnete
  • Députée au Parlement Européen (DEP)
  • 1ère Vice-Présidente de la Commission « Développement » (DEVE)
  • Membre de la Commission Droits des Femmes et Egalité des Genres (FEMM)
  • Vice-Présidente de la Délégation pour les relations avec le Parlement Panafricain (DPAP)
  • Vice-Présidente de l’Assemblée Parlementaire Paritaire UE-ACP (Afrique Caraïbes et Pacifique)
  • Co-Présidente de l’Intergroupe Parlementaire Anti-Racisme et Diversité (ARDI)

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Pour le secrétaire général de l’OTAN, un engagement pérenne de la part des Alliés est le plus court chemin vers la paix en Ukraine

Les ministres de la Défense se sont réunis jeudi 13 juin à Bruxelles pour achever la préparation...

Danuta Huebner: Europe will survive “Far-Right” Surge

Former EU commissioner and one of the EU parliament’s most senior deputies, Danuta Huebner, has predicted that “Europe will survive”, despite the startling rise...

Malawi : Un avion militaire transportant dix personnes porté disparu

D’intenses recherches sont en cours mardi au Malawi pour retrouver l’avion militaire qui transportait le vice-président du pays, et a disparu des...

Elections européennes 2024 : le Parti populaire européen de centre-droite en tête

Le Parti populaire européen (PPE) de centre-droit, qui devrait obtenir 191 sièges, est en tête des élections au Parlement européen (PE) de...

OTAN : Grâce à l’adhésion de la Suède, l’OTAN est plus forte et davantage en sécurité (Jens Stoltenberg)

Vendredi 7 juin 2024, à l'occasion de son premier déplacement en Suède depuis l'adhésion de ce pays à l'OTAN en mars, le...
- Advertisement -

More Articles Like This