8.6 C
Bruxelles
dimanche, septembre 27, 2020
No menu items!

Le secrétaire général de l’OTAN effectue une visite en Afghanistan alors que le pays franchit une première étape historique sur la voie de la paix

À lire

Plusieurs manifestants et policiers blessés dans des affrontements lors d’une manifestation anti-confinement dans le centre de Londres

Au moins trois manifestants et un policier ont été blessés et pris en charge par le personnel...

Décès de l’écrivain français Denis Tillinac

L'écrivain français Denis Tillinac est décédé à 73 ans dans la nuit de vendredi à samedi des...

Guinée : Retour au pays du président de l’Ufdg à conakry

Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a regagné le bercail, ce...

À l’occasion d’une cérémonie au palais présidentiel, à laquelle assistaient le président afghan, Ashraf Ghani, et le secrétaire d’État américain à la Défense, Mark Esper, et qui était organisée pour marquer l’annonce de la déclaration conjointe entre les États-Unis et la République islamique d’Afghanistan et la signature d’un accord entre les États-Unis et les talibans, M. Stoltenberg a déclaré : « Les accords conclus entre les États-Unis et la République islamique d’Afghanistan, et entre les États-Unis et les talibans, permettent d’envisager la fin de plusieurs décennies d’un conflit dévastateur et l’ouverture de négociations entre les Afghans, qui vont ainsi pouvoir commencer à bâtir un avenir meilleur pour tous. C’est une victoire pour la paix et une victoire pour le peuple afghan. Grâce au courage et à la détermination des Afghans et au soutien de la communauté internationale, l’Afghanistan est aujourd’hui un pays très différent de ce qu’il était en 2001. J’ai vu s’opérer cette transformation, du désespoir à l’espoir, dans les yeux de chacun des Afghans que j’ai rencontrés, tous animés par un profond désir de paix ».

Comme l’a souligné le secrétaire général, « le défi va maintenant être de préserver ces acquis. Le progrès ne doit pas être sacrifié sur l’autel de la paix. Et la paix ne pourra régner durablement que si les droits de la personne sont protégés en Afghanistan pour tous les Afghans, femmes, hommes et enfants ». M. Stoltenberg a ajouté que « le temps de la paix est venu » et il a déclaré que les pays de l’OTAN et les pays partenaires se tenaient aux côtés du peuple afghan, comme ils le faisaient depuis 2001. 

Le secrétaire général et son équipe ont également eu des échanges avec le commandant de la mission Resolute Support, le général Austin Miller, le haut représentant civil de l’OTAN en Afghanistan, l’ambassadeur Nicholas Ray, ainsi qu’avec des ambassadeurs de pays de l’Alliance, des représentants de l’Union européenne et de l’Organisation des Nations Unies, et de hauts responsables afghans.

La présence de l’OTAN en Afghanistan fait suite aux attentats du 11-Septembre, qui ont amené les États-Unis à invoquer, pour la première fois dans l’histoire de l’OTAN, l’article 5 et sa clause de défense collective. Plusieurs centaines de milliers d’hommes et de femmes des pays de l’OTAN et des pays partenaires ont servi en Afghanistan, d’abord dans le cadre de la mission de combat de la FIAS, et actuellement dans le cadre de la mission de formation Resolute Support. Plus de trois mille y ont laissé la vie.

OTAN

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Plusieurs manifestants et policiers blessés dans des affrontements lors d’une manifestation anti-confinement dans le centre de Londres

Au moins trois manifestants et un policier ont été blessés et pris en charge par le personnel...

Décès de l’écrivain français Denis Tillinac

L'écrivain français Denis Tillinac est décédé à 73 ans dans la nuit de vendredi à samedi des suites d'une crise cardiaque, a-t-on...

Guinée : Retour au pays du président de l’Ufdg à conakry

Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a regagné le bercail, ce vendredi 25 septembre 2020, après...

Les eurodéputés sceptiques sur le pacte migratoire

Les députés européens ont exprimé, jeudi, leurs doutes quant à l’efficacité du nouveau pacte sur l’asile et la migration présenté par la...

La Guadeloupe et la métropole d’Aix-Marseille passent en « zone d’alerte maximale » (ministre de la Santé français)

La Guadeloupe et la métropole d'Aix-Marseille sont passées en "zone d'alerte maximale", a annoncé mercredi le ministre français de la Santé Olivier...
- Advertisement -

More Articles Like This