8.6 C
Bruxelles
mardi, août 9, 2022
No menu items!

Nouveau rapport de l’AEE sur les impacts sanitaires de la pollution de l’air en europe

À lire

Seize mois de captivité au Mali pour le journaliste français Olivier Dubois

Il vient de passer son deuxième anniversaire en captivité. Olivier Dubois a eu 48 ans le 6...

Volodymyr Zelensky condamne la « terreur nucléaire russe »

Dans son discours du soir, dimanche, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé à "une réponse de principe...

Roberta Metsola : « Une opportunité de transformer l’Ukraine »

La présidente du Parlement européen, Roberta Metsola (photo) s'est adressé à la Verkhovna Rada ukrainienne dans le cadre des...

L’Agence européenne pour l’environnement (AEE) a publié un nouveau rapport ce lundi sur les impacts sanitaires de la pollution de l’air en Europe. 

Malgré la baisse annuelle de la pollution atmosphérique, l’AEE estime que 307 000 personnes dans l’UE sont décédées prématurément en 2019 à cause des particules.

Plus de la moitié de ces décès (58 %) auraient pu être évités si tous les États membres de l’UE avaient mis en œuvre les nouvelles recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la qualité de l’air. Pour les particules (PM 2,5), c’est 5 µg/m3, mais dans l’UE on ne parle pas d’air de mauvaise qualité jusqu’à 25 µg/m3.

Les particules artificielles sont générées, par exemple, par les processus de combustion dans les véhicules à moteur, les centrales électriques et de chauffage urbain, les usines d’incinération de déchets, les poêles et les appareils de chauffage dans les bâtiments résidentiels et certains processus industriels.

Jutta Paulus, experte en santé verte au Parlement européen, a déclaré : « La prochaine révision de la directive européenne sur la qualité de l’air doit refléter les nouvelles recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. Cela a déjà été exigé par le Parlement européen en mars 2021. Les limites européennes pour les particules sont cinq fois plus élevées que les recommandations scientifiques actuelles et contredisent ainsi de manière flagrante le principe de précaution inscrit dans les traités européens.

 » Tout le monde en Europe a droit à un air pur, mais la pollution de l’air reste l’une des plus grandes menaces environnementales pour la santé des Européens. Il est bon que la concentration de polluants atmosphériques en Europe ait diminué ces dernières années, mais les processus de combustion fossile continuent provoquent non seulement du CO2 qui change le climat, mais aussi des émissions de particules, d’oxydes d’azote et de dioxyde de soufre nocifs pour la santé. Le passage aux énergies renouvelables doit se faire rapidement et dans toute l’Europe. Surtout dans les pays d’Europe du Sud et de l’Est, les niveaux de pollution de l’air sont particulièrement élevés, provoquant des décès évitables et des maladies chroniques. »

Source Image : https://multimedia.europarl.europa.eu/fr/jutta-paulus-in-ep-in-brussels_EP-093207A_c

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Seize mois de captivité au Mali pour le journaliste français Olivier Dubois

Il vient de passer son deuxième anniversaire en captivité. Olivier Dubois a eu 48 ans le 6...

Volodymyr Zelensky condamne la « terreur nucléaire russe »

Dans son discours du soir, dimanche, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé à "une réponse de principe de la communauté internationale à...

Roberta Metsola : « Une opportunité de transformer l’Ukraine »

La présidente du Parlement européen, Roberta Metsola (photo) s'est adressé à la Verkhovna Rada ukrainienne dans le cadre des célébrations de la Journée nationale...

La Commission européenne verse la première tranche de la nouvelle aide macrofinancière d’un milliard d’euros à l’Ukraine

La Commission européenne, au nom de l'UE, a décaissé aujourd'hui la première moitié (500 millions d'euros) d'une nouvelle opération d'assistance macrofinancière (AMF)...

Les frappes russes ont forcé la fermeture d’un réacteur nucléaire, selon l’opérateur Energoatom

Energoatom, l'exploitant de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia en Ukraine, affirme que certaines parties de l'installation ont été "gravement endommagées" par les frappes militaires...
- Advertisement -

More Articles Like This

//byambipoman.com/4/3719385