8.6 C
Bruxelles
mercredi, avril 17, 2024
No menu items!

Conférence régionale sur la coopération transfrontalière entre la Libye et le Sahel

À lire

L’UE prévoit d’élargir les sanctions contre l’Iran

L'Union européenne (UE) va commencer à travailler sur l'élargissement de ses sanctions contre l'Iran, car certains Etats...

Seven new sites receive the European Heritage Label

European Heritage sites are milestones in the creation of today’s Europe. Spanning from the dawn of civilisation...

Eurobarometer Survey Shows Citizens Growing Concerns Over Geopolitical Tensions

The European Parliament’s last Eurobarometer survey before the elections in June reveals awareness among citizens and...

Une conférence régionale sur la coopération transfrontalière entre la Libye et le Sahel aura lieu à Tunis le 22 et 23 novembre 2022 pour objectif à mieux identifié les domaines de coopération pratique, entre autres mieux combattre le terrorisme, crime organisé et crime transfrontalier.

La représentation spéciale de l’union européenne (EUSR) pour le Sahel a exprimé son intérêt à développer davantage la dimension régionale et renforcer le dialogue et la coopération transfrontalière entre les pays du Sahel et la Libye.

En outre, les nouvelles priorités stratégiques de l’UE pour le Sahel incluent la nécessité d’une approche globale et contextuelle pour faire face à l’instabilité régionale, en particulier le terrorisme. Alors que la principale concentration géographique reste sur les pays du G5 Sahel, la stratégie se concentre sur un contexte régional plus large, y compris la Libye. Cela tient également compte du fait que l’insécurité permanente dans la région a beaucoup à avoir avec des facteurs en dehors du Sahel lui-même.

En plus de sa portée géographique plus large, la nouvelle stratégie vise également à promouvoir des réponses adaptées aux niveaux régionaux, nationaux et locaux, pour tenir compte des besoins et des situations spécifiques, et assurer une meilleure approches cohérentes de la protection des droits de l’homme et du respect des recommandations internationales.

Les objectifs de la Conférence sur la coopération transfrontalière entre la Libye et le Sahel répondent à certains points mentionnés dans les termes de référence (ToR) pour les Groupes de travail technique (TWG) soutenant le Forum de coordination Libye-Sahel (LSCF). Malgré le contextes politiques et sécuritaires difficiles actuels, il est de la plus haute importance d’identifier des opportunités potentielles pour une meilleure coopération transfrontalière dans la région, afin de mieux faire face au terrorisme et au crime organisé sous ses multiples formes.

Assurer une sécurité et une gestion efficaces des frontières dans le respect des droits de l’homme, ainsi que le suivi judiciaire des crimes détectés, est fondamental pour prévenir et réprimer le flux des terroristes présumés et de combattants terroristes étrangers à travers les frontières terrestres, aériennes et maritimes.

La sécurité et la gestion des frontières sont également impératives pour freiner les mouvements transfrontaliers illicites d’armes, de munitions, d’explosifs, de matières dangereuses, de marchandises pouvant être utilisées pour fins terroristes. Une gestion efficace des frontières servira à intercepter tous les revenus des différents trafics illicites, y compris les revenus du trafic des êtres humains et drogues, qui peuvent financer les réseaux terroristes.

La Conférence offre une occasion précieuse pour faciliter les possibles formes de coopération technique entre les Gouvernements libyens et les Gouvernements des cinq pays du Sahel (Niger, Tchad, Mali, Mauritanie et Burkina Faso), sur la gestion des frontières et domaines de sécurité frontaliers. « L’Accord quadripartite » de 2018 signé entre la Libye, le Niger et le Tchad est un bon exemple pour lutter contre le terrorisme, le trafic illicite et la contrebande.

Le renforcement de la coopération transfrontalière vise en effet à prévenir et lutter contre la criminalité transfrontalière et le terrorisme, afin de consolider la paix, la sécurité et le développement dans les pays. Egalement prévoir l’échange de renseignements, coopération judiciaire et la mise en œuvre de programmes de développement dans le zones frontalières, il pourrait aussi prévoir la possibilité d’opérations conjointes » ou de « patrouilles parallèles« .

Les pays du Sahel sont fortement touchés par l’insécurité et les actes terroristes, tandis que le gouvernement libyen d’unité nationale a récemment souligné l’importance d’une meilleure gestion des frontières méridionales qui présentent actuellement des sources de préoccupation en raison des crimes frontaliers, y compris le terrorisme, qui affectent la région au sens large.

Dans l’esprit de l’approche intégrée de l’UE et dans le cadre du Forum de coordination Libye-Sahel, EUSR pour le Sahel, EUBAM Libye, EUCAP Sahel Mali et Niger, le RACC et le programme CT-JUST uniront leurs efforts afin de maximiser les retombées positives de leurs activités et créer des synergies utiles pour l’avenir.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

L’UE prévoit d’élargir les sanctions contre l’Iran

L'Union européenne (UE) va commencer à travailler sur l'élargissement de ses sanctions contre l'Iran, car certains Etats...

Seven new sites receive the European Heritage Label

European Heritage sites are milestones in the creation of today’s Europe. Spanning from the dawn of civilisation to the Europe we see...

Eurobarometer Survey Shows Citizens Growing Concerns Over Geopolitical Tensions

The European Parliament’s last Eurobarometer survey before the elections in June reveals awareness among citizens and concern for the current geopolitical...

Le Soudan, une crise quasi oubliée

Le Soudan était à l’ordre du jour lors de la dernière réunion de la commission «Développement» le 11 juin2024. Les députés ont...

Bruxelles: Alerte à la bombe au palais de justice, en cours d’évacuation

Le palais de justice de la place Poelaert à Bruxelles a été évacué peu après 15 heures ce mardi en raison d’une...
- Advertisement -

More Articles Like This