8.6 C
Bruxelles
mercredi, avril 17, 2024
No menu items!

Ukraine: António Guterres s’engage à continuer à chercher « des solutions et une paix juste »

À lire

Le Soudan, une crise quasi oubliée

Le Soudan était à l’ordre du jour lors de la dernière réunion de la commission «Développement» le...

Bruxelles: Alerte à la bombe au palais de justice, en cours d’évacuation

Le palais de justice de la place Poelaert à Bruxelles a été évacué peu après 15 heures...

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc pour une société et une économie marocaines plus dynamiques

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed...

En visite en Ukraine mercredi 8 mars, le chef de l’ONU a prôné une paix juste et rappelé l’action de l’ONU durant le conflit, tant pour maintenir l’aide humanitaire et sécuriser les centrales nucléaires que pour garantir l’exportation des denrées alimentaires et juguler les prix mondiaux grâce à l’Initiative céréalière. 

« C’est ma troisième visite en Ukraine en moins d’un an. Ma troisième visite pour montrer notre engagement total et chercher des solutions », a rappelé António Guterres, lors d’une conférence de presse à Kyiv mercredi. 

Le Secrétaire général de l’ONU a réitéré la « position limpide des Nations Unies » : « L’invasion de l’Ukraine par la Russie est une violation de la Charte des Nations unies et du droit international. La souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de l’Ukraine doivent être respectées, à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues ». 

Prônant, comme objectif ultime une paix juste fondée sur la Charte des Nations Unies, le droit international et la récente résolution de l’Assemblée générale marquant le premier anniversaire du début de la guerre, il s’est engagé, « Jusqu’à ce qu’une paix juste puisse être assurée, à atténuer les impacts du conflit qui a causé d’énormes souffrances au peuple ukrainien – avec de profondes implications mondiales ». 

M. Guterres a ainsi rappelé le travail accompli par l’ONU depuis le début de l’invasion russe. 

« Les Nations Unies sont restées sur le terrain pour fournir une aide humanitaire désespérément nécessaire à des millions de personnes ici en Ukraine » a-t-il déclaré, en appelant à une reddition des comptes effectives au nom de ceux qui ont perdu la vie et de leurs proches, et de ceux qui ont vu leurs espoirs anéantis et ont dû fuir en quête de survie. 

L’ONU offre ses bons offices à Zaporijia 

Le Secrétaire général a évoqué le rôle des Nations Unies dans l’évacuation de cent civils pris au piège dans l’aciérie Azovstal de Mariupol, le 1er mai 2022. Le résultat de tractations directes entre António Guterres et les autorités russes. 

Mais il a aussi insisté sur la mobilisation de l’Agence internationale de l’énergie atomique pour tenter de préserver la sûreté et la sécurité des centrales nucléaires en Ukraine, y compris, celles, considérées comme vitales de Zaporijia, la plus grande centrale d’Europe, où l’AIEA maintient une présence depuis sa première inspection du site pendant les combats en septembre 2022.  

António Guterres a, à ce propos, évoqué « une éventuelle médiation de l’ONU visant à obtenir la démilitarisation complète de la zone, tout en veillant à ce que la centrale puisse reprendre ses activités normales ». « L’ONU est prête à offrir ses bons offices » a-t-il déclaré. 

La reconduction de l’Initiative céréalière est cruciale 

Le chef de l’ONU n’a pas manqué de souligner l’importance de l’Initiative céréalière de la mer Noire, adoptée en juillet dernier à Istanbul, qui a permis l’exportation de 23 millions de tonnes de céréales depuis les ports ukrainiens.

La baisse du coût mondial des denrées alimentaires qu’a entrainé cet accord conclu avec l’aide de l’ONU, a offert un soulagement critique aux populations, qui paient également un prix élevé pour cette guerre, en particulier dans le monde en développement a-t-il rappelé.  

Confirmant que l’indice des prix alimentaires de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture a chuté de près de 20 % au cours de la dernière année et que les exportations de produits alimentaires et d’engrais ukrainiens et russes sont « essentielles à la sécurité alimentaire mondiale et aux prix des denrées alimentaires », il a insisté sur l’importance cruciale de la reconduction de l’Initiative céréalière de la mer Noire le 18 mars et de travailler à créer les conditions permettant une utilisation maximale des infrastructures d’exportation à travers la mer Noire, conformément aux objectifs de l’Initiative. 

António Guterres a aussi confirmé sa volonté d’appuyer les solutions aux problèmes humanitaires partout où cela est possible sur tous les fronts sous la forme d’une expansion significative de l’échange actuel de prisonniers de guerre jusqu’à ce qu’il soit achevé. Il a de plus évoqué les récentes images choquantes de l’exécution sommaire d’un soldat ukrainien. 

« Elle nous rappellent tragiquement que les lois de la guerre doivent être strictement respectées », a déclaré le chef de l’ONU. 


EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Le Soudan, une crise quasi oubliée

Le Soudan était à l’ordre du jour lors de la dernière réunion de la commission «Développement» le...

Bruxelles: Alerte à la bombe au palais de justice, en cours d’évacuation

Le palais de justice de la place Poelaert à Bruxelles a été évacué peu après 15 heures ce mardi en raison d’une...

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc pour une société et une économie marocaines plus dynamiques

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, durant ces vingt-cinq dernières...

Fight for democracy in Romania: A call to action George Simion*

Romania stands at a pivotal moment in its democratic journey, facing a critical test of its commitment to upholding democratic principles.

European Commission paving the way for regular payments under the Ukraine Facility

The new Ukraine Facility, which entered into force on 1st March, foresees up to €50 billion of stable financing, in grants and...
- Advertisement -

More Articles Like This