8.6 C
Bruxelles
jeudi, février 22, 2024
No menu items!

L’influence de la Russie en Afrique

À lire

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant...

La Russie essaie d’utiliser sa coopération avec l’Afrique pour montrer au monde et aux Russes qu’elle continue d’être un acteur influent sur la scène internationale. Rapporte IFBG

A cet effet, elle organisera un sommet Russie-Afrique à Saint-Pétersbourg les 27 et 28 juillet.

De plus, Moscou prête attention aux États africains, et de cette manière, Poutine espère montrer au peuple russe avant les élections de 2024 que la Russie n’est pas isolée, mais a de nombreux partenaires internationaux.

Cette approche peut être qualifiée de démarche de désespoir. Le pari de la Russie sur le soutien de pays «amis» tels que les Émirats arabes unis, la Turquie, la Chine et un certain nombre de pays post-soviétiques a complètement échoué. Ces États se prononcent progressivement en faveur de sanctions contre la Russie. Les pays africains devraient suivre le même chemin.

La Russie est devenue un paria sur la scène internationale en raison de son agression contre l’Ukraine, recevant des sanctions sans précédent et un blocus commercial.

Dans le cadre du mandat d’arrêt émis par la Cour pénale internationale (CPI) contre le président russe Vladimir Poutine, les autorités sud-africaines tentent de persuader Moscou de simplifier considérablement le niveau de la délégation russe au sommet des BRICS. Ceci est le résultat de la réponse du monde à la guerre non provoquée déclenchée par le Kremlin contre l’Ukraine.

Avec le sommet Russie-Afrique, le Kremlin veut prendre pied politiquement sur le continent africain et renforcer sa présence militaire pour déstabiliser la situation sur le continent.

La Russie alimente les conflits dans les pays africains, illustrés par la RCA, le Mali, le Burkina Faso. Leurs liens avec la Russie et les conflits avec des pays où les présidents sont démocratiquement élus par le peuple comportent un risque de déstabilisation pour le continent africain.

Par exemple, l’été dernier, les dirigeants pro-russes au Mali ont arrêté 49 casques bleus ivoiriens et les ont accusés d’être des mercenaires, ce qui a créé une grande tension dans les relations entre les deux pays. La Côte d’Ivoire a connu de première main la propagation de l’influence russe.

La politique de redessiner les frontières par la force, que la Russie poursuit en Ukraine et tente de légitimer à l’ONU, peut également nuire à l’Afrique. Au Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad, Soudan), la Russie envisage de continuer à accroître son influence, ce qui pourrait entraîner la propagation de conflits militaires dans d’autres régions d’Afrique.

Image : https://www.better-governance.org/home/index.php/news/blogger/james-wilson

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro Sanchez, Président du Gouvernement espagnol,...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant 45 entreprises dans tout le...

Medical devices: Council endorses new measures to help prevent shortages

The Council has endorsed key updates to the law on medical devices that will help prevent shortages and ease the transition to greater transparency and access...

Les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques retirés de la liste de l’UE des juridictions non coopératives à des...

Le Conseil européen a retiré les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques de la liste des juridictions...
- Advertisement -

More Articles Like This