8.6 C
Bruxelles
lundi, mai 20, 2024
No menu items!

Loi européenne sur l’intelligence artificielle

À lire

Haine, Antisémitisme , Islamophobie et Afrophobie : Lutte contre la montée de l’antisémitisme et du sentiment antimusulman

La discrimination fondée sur les croyances religieuses n’a pas sa place dans notre monde. La haine menace...

Les droits d’importation et les quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’UE suspendus pour une année supplémentaire

La suspension des droits d’importation et des quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’Union européenne sera...

Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie: déclaration du haut représentant au nom de l’Union européenne, 17 mai 2024

L'homophobie, la transphobie et la biphobie n'ont pas leur place dans l'Union européenne ni ailleurs dans le...

Les gouvernements des 27 États membres de l’UE ont voté à l’unanimité en faveur de la loi européenne sur l’intelligence artificielle.

Il s’agit d’une législation clé pour l’industrie mondiale de la musique.

Il vise à jouer un rôle dans la mise fin aux graves malversations présumées en cours, telles que l’acquisition illégale de musique mondiale pour former ce que l’on appelle les « grands modèles de langage » (LLM) et la production d’IA générative à l’échelle commerciale qui en découle, souvent par certaines des plus grandes entreprises du monde.

La loi européenne sur l’IA, qui va maintenant être soumise à la ratification du Parlement européen, vise à garantir que les entreprises d’IA doivent respecter la législation européenne sur le droit d’auteur.

Cela signifie que les entreprises d’IA qui prendraient illégalement la musique du monde pour former des modèles d’IA et créer de l’IA générative sont obligées d’arrêter. L’autorisation d’utilisation de musique protégée par le droit d’auteur doit être obtenue auprès des titulaires de droits et des créateurs.

Les entreprises d’IA doivent, en vertu du nouveau projet de loi, également accroître la transparence vis-à-vis de l’industrie de la musique quant à savoir si la musique a été utilisée pour des modèles d’entraînement ou pour la production d’IA générative.

Une fois que les résultats de l’IA générative, tels que la musique ou la vidéo, arriveront dans l’UE, l’obligation de conserver une documentation détaillée sur le contenu utilisé pour entraîner le modèle, quel que soit l’endroit dans le monde où la formation a eu lieu.

John Phelan, DG de l’ICMP, l’organisme commercial mondial représentant l’industrie de l’édition musicale dans le monde entier, a déclaré : « Pour l’industrie de la musique, l’IA n’est ni nouvelle ni nouvelle. »

« Nous adoptons l’IA depuis de nombreuses années, notamment en ce qui concerne la façon dont la musique est créée, la façon dont elle est livrée aux fans, le fonctionnement des licences de streaming et la façon dont les droits sont appliqués en ligne.

« Ce qui est nouveau, c’est la récente vague d’entreprises d’IA – certaines des plus importantes, dont OpenAI, Anthropic et Microsoft – qui refusent de respecter les lois et acquièrent illégalement la musique du monde pour entraîner leurs modèles et alimenter l’IA générative. »

Il a ajouté : « En termes simples, il n’y a pas une société de musique ou un fabricant de musique qui ne soit pas lésé par de telles pratiques. L’ICMP s’est battue pour que les lois de l’UE sur l’IA incluent des protections solides. Cet accord inclut ces protections.

« La loi européenne sur l’IA renforcera la réalité de la relation entre les lois sur le droit d’auteur et la technologie : les entreprises d’IA à usage général ne doivent pas utiliser de musique sans autorisation, sont obligées d’obtenir une autorisation, elles doivent mettre fin au scraping illégal et elles doivent conserver la documentation technique sur la façon dont elles entraînent leurs modèles. Ces lois auront un effet d’entraînement à l’échelle internationale.

« Non seulement ils s’appliqueront aux entreprises d’IA du monde entier une fois que les résultats de GenAI auront atteint le marché unique, mais ils éclaireront des négociations similaires dans de nombreux autres pays. Aujourd’hui, les 27 gouvernements de l’UE ont planté leur drapeau autour de cet accord. L’ICMP se concentre désormais quotidiennement sur le soutien des 705 membres du Parlement européen lors du vote d’avril.

Il ajoute : « La bataille continue. Les objectifs restent les mêmes : respecter la musique, prendre une licence, payer les créateurs.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Haine, Antisémitisme , Islamophobie et Afrophobie : Lutte contre la montée de l’antisémitisme et du sentiment antimusulman

La discrimination fondée sur les croyances religieuses n’a pas sa place dans notre monde. La haine menace...

Les droits d’importation et les quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’UE suspendus pour une année supplémentaire

La suspension des droits d’importation et des quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’Union européenne sera prolongée d’un an, a-t-il été...

Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie: déclaration du haut représentant au nom de l’Union européenne, 17 mai 2024

L'homophobie, la transphobie et la biphobie n'ont pas leur place dans l'Union européenne ni ailleurs dans le monde. Pour faire en sorte...

Parlement Européen : Le droit à l’avortement inclus dans la Charte de l’UE

Lors de la dernière plénière à Bruxelles, les membres du Parlement européen ont adopté une résolution appelant à inclure le droit à...

France : Ouverture du 77e Festival de Cannes

La cérémonie d'ouverture du 77e Festival de Cannes s'est tenue mardi soir dans cette ville littorale dans le sud de la France.
- Advertisement -

More Articles Like This