8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 13, 2024
No menu items!

La Grèce et la Turquie rallient le projet de « bouclier du ciel européen »

À lire

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we...

La Grèce et la Turquie se sont jointes jeudi au projet d’acquisition en commun de matériels de défense anti-aérienne et anti-missile dans le cadre d’une initiative baptisée « bouclier du ciel européen », pilotée par l’Allemagne, a annoncé le ministre allemand de la Défense, Boris Pistorius.

Ce projet, baptisé « European Sky Shield Initiative » (ESSI), « croît aujourd’hui avec deux nouveaux membres », a-t-il affirmé à son arrivée au siège bruxellois de l’Otan pour une réunion avec ses homologues de l’Otan.

« C’est un nombre appréciable en peu de temps. Aujourd’hui, nous allons souhaiter la bienvenue à la Grèce et à la Turquie au sein de l’ESSI », a ajouté M. Pistorius, en parlant de succès.

Cette initiative, annoncée dans un discours prononcé le 29 août 2022 à Prague par le chancelier Olaf Scholz, vise en particulier à favoriser l’achat et l’inter-connexion de systèmes de défense aérienne, comme l’Iris-T allemand, le Patriot PAC-3 et le THAAD (Terminal High Altitude Area Defense ») américains ou l’Arrow-3, développé par Israël avec une aide américaine.

Ce « Bouclier du ciel » cherche à remédier aux lacunes européennes en matière de défense contre les drones, les missiles de croisière et les missiles balistiques, sur fond de guerre en Ukraine.

Le nombre de participants – quatorze au départ, en octobre 2022, dont la Belgique – s’est progressivement accru, avec notamment l’adhésion de trois pays neutres, l’Autriche, la Suisse et la Suède – candidate à l’adhésion à l’Otan et dont l’admission ne dépend plus que du feu vert de la Hongrie.

M. Pistorius a également annoncé qu’il signerait jeudi un accord d’achat dans le cadre de cette initiative avec son homologue slovène, Marjan Sarec. Il portera sur une unité de tir du système anti-aérien allemand IRIS-T SLM.

Source : Belga

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to participate in the ‘International Humanitarian...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we have emerged stronger than before,...

L’Allemagne arrête trois personnes soupçonnées de terrorisme

Les autorités allemande ont arrêté deux adolescents et un adolescent dans l’ouest du pays, soupçonnés d’avoir planifié une attaque, ont annoncé vendredi...

Soupçons d’espionnage russe au parlement européen : la Justice Belge ouvre une enquête

"Les paiements en liquide n'ont pas eu lieu en Belgique, mais les interférences oui", a indiqué M. De Croo, lors d'une conférence...
- Advertisement -

More Articles Like This