8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 13, 2024
No menu items!

Giorgia Meloni subit un revers alors que le centre-gauche revendique la victoire électorale en Sardaigne

À lire

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we...
Lors des dernières élections régionales en Sardaigne, la Première ministre italienne Giorgia Meloni a été confrontée à la perspective de son premier revers électoral depuis son arrivée au pouvoir en 2022.

Des résultats partiels publiés mardi indiquaient qu’une candidate de centre-gauche, Alessandra Todde, soutenue par le Mouvement 5 étoiles et le Parti démocrate (), menait la course à la présidence de la Sardaigne.

Avec presque tous les votes comptés, Todde a obtenu 45,3 % des voix, dépassant de peu Paolo Truzzu, le candidat de droite préféré de Meloni, qui a recueilli 45,0 %.

Malgré la faible marge et le décompte incomplet, les sondeurs et les médias ont donné Todde vainqueur.

Elle a célébré sa victoire apparente aux côtés du leader du Mouvement 5 étoiles Giuseppe Conte et d’Elly Schlein du, signalant un triomphe significatif pour les forces de l’opposition après une série de défaites électorales.

Si elle est confirmée, Todde deviendra la première femme présidente de la Sardaigne et la première présidente régionale affiliée au Mouvement 5 étoiles.

De plus, sa victoire représenterait la première transition réussie d’une région vers le centre-gauche depuis 2015, offrant un coup de pouce moral aux partis d’opposition après des années de revers électoraux.

S’exprimant à Cagliari, la capitale de la Sardaigne, Todde a exprimé sa joie et sa fierté, soulignant l’importance historique de l’élection pour l’île.

L’élection, qui s’est tenue dimanche, a connu des retards dans le dépouillement des votes, qui n’ont commencé que lundi matin et se sont prolongés au-delà de la période habituelle.

Bien que la coalition de Meloni, composée des Frères d’Italie, de la Ligue et de Forza Italia, ait remporté les quatre élections régionales de 2023 et contrôlé 14 des 20 régions, le résultat en Sardaigne suggère un changement de dynamique politique. Les sondages ont continué d’indiquer l’avance de la coalition de droite au niveau national.

La collaboration fructueuse entre Schlein et Conte en Sardaigne pourrait inciter à une coopération plus étroite entre leurs partis respectifs pour défier la coalition de droite à l’échelle nationale.

Avec environ 1,44 million d’électeurs, la Sardaigne a connu un taux de participation estimé à 52,4%. Todde, un ancien sous-secrétaire à l’industrie, est sur le point de succéder à Christian Solinas, qui a choisi de ne pas se représenter en raison de la baisse de sa cote de popularité.

Les prochaines élections régionales dans les Abruzzes le 10 mars, où le et le Mouvement 5 étoiles ont de nouveau formé une alliance, représentent un autre test politique crucial en Italie.

En outre, les élections au Parlement européen, prévues en juin, fourniront de nouvelles informations sur l’évolution du paysage politique.

Dans les sondages d’opinion nationaux, les Frères d’Italie de Meloni sont en tête avec environ 28 %, suivis par le à environ 20 % et le Mouvement 5 étoiles à 16 %.

Ces chiffres soulignent la nature fragmentée de la politique italienne et la concurrence permanente entre les différentes factions politiques.

Dans l’ensemble, le résultat des élections régionales sardes marque un développement significatif dans la politique italienne, signalant une résurgence potentielle de l’opposition de centre-gauche et remettant en question la domination de la coalition de droite de Meloni.

Alors que l’Italie se prépare à des élections à venir, notamment des élections régionales et européennes, le paysage politique reste dynamique et soumis à de nouveaux changements de pouvoir et d’alliances.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to participate in the ‘International Humanitarian...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we have emerged stronger than before,...

L’Allemagne arrête trois personnes soupçonnées de terrorisme

Les autorités allemande ont arrêté deux adolescents et un adolescent dans l’ouest du pays, soupçonnés d’avoir planifié une attaque, ont annoncé vendredi...

Soupçons d’espionnage russe au parlement européen : la Justice Belge ouvre une enquête

"Les paiements en liquide n'ont pas eu lieu en Belgique, mais les interférences oui", a indiqué M. De Croo, lors d'une conférence...
- Advertisement -

More Articles Like This