8.6 C
Bruxelles
lundi, avril 15, 2024
No menu items!

Un cambrioleur tué lors d’un échange de tirs au domicile de la chanteuse Nancy Ajram

À lire

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we...

Le mari de la star libanaise, qui a ouvert le feu sur l’intrus, arrêté pour les besoins de l’enquête.

Un cambrioleur qui s’est introduit dans le domicile de la chanteuse libanaise Nancy Ajram à New Sehailé, dans le Kesrouan, a été tué lors d’un échange de coups de feu avec le mari de la star, rapporte dimanche l’Agence nationale d’information (Ani, officielle).

La victime, M. H. M., un Syrien de 31 ans, était entré par effraction à l’aube dans la villa de Nancy Ajram, dans l’intention de cambrioler sa résidence. Il a alors été surpris de se retrouver nez à nez avec le mari de la star, Fady Hachem. Selon des images de vidéosurveillance obtenues par la chaîne LBCI, M. Hachem lève un siège dans le salon pour se protéger face au cambrioleur muni d’un pistolet et qui avait en main un sac à main appartenant à Nancy Ajram. Le voleur demande au mari de s’éloigner, celui obtempère. C’est alors que trois hommes, probablement des gardes en charge de la protection du couple, entrent dans le salon. Ils se retrouvent en face du cambrioleur qui les menace avec son arme. Entre temps, Fady Hachem va chercher son arme à feu, et décide de pourchasser le voleur qui se dirige vers la chambre des enfants du couple. C’est là qu’un échange de tirs a lieu et que le cambrioleur est abattu.

Le mari de Nancy Ajram a été arrêté pour les besoins de l’enquête, sur ordre de la procureur près la Cour d’appel du Mont-Liban, la juge Ghada Aoun.

Selon une photo qui circule sur les réseaux sociaux, Nancy Ajram apparaît avec un pansement sur la jambe, recouvrant ce qui semble être une blessure légère. 

Source : LorientLejour

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to participate in the ‘International Humanitarian...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we have emerged stronger than before,...

L’Allemagne arrête trois personnes soupçonnées de terrorisme

Les autorités allemande ont arrêté deux adolescents et un adolescent dans l’ouest du pays, soupçonnés d’avoir planifié une attaque, ont annoncé vendredi...

Soupçons d’espionnage russe au parlement européen : la Justice Belge ouvre une enquête

"Les paiements en liquide n'ont pas eu lieu en Belgique, mais les interférences oui", a indiqué M. De Croo, lors d'une conférence...
- Advertisement -

More Articles Like This