8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 20, 2024
No menu items!

Le Président Macron a débattu avec les députés des priorités de la présidence française

À lire

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du...

Le Président français, Emmanuel Macron, a présenté mercredi aux députés les principaux objectifs et la stratégie politique de la présidence française pour les six prochains mois.

Lors d’un débat dans l’hémicycle de Strasbourg, le Président français, Emmanuel Macron, a expliqué que les promesses sur lesquelles l’UE s’était construite (la démocratie, le progrès et la paix) était aujourd’hui menacées. Il a appelé à un engagement commun ‘‘pour leur donner un nouveau souffle’’. Il a averti que la fin de l’État de droit marquerait le début de l’autoritarisme et a souligné que l’UE devait reconquérir par le dialogue ceux qui se sont éloignés des principes démocratiques.

Le Président Macron a assuré que la présidence française donnerait la priorité aux dossiers législatifs qui améliorent la qualité du travail, garantissent des revenus décents, réduisent les écarts de rémunération entre femmes et hommes, donnent des droits aux travailleurs des plateformes, luttent contre la discrimination et assurent un équilibre entre les genres au sein des conseils d’administration des entreprises. Il a par ailleurs proposé d’inclure le droit à l’avortement dans la Charte européenne des droits fondamentaux. Il a également évoqué les défis en matière de climat, de numérique et de sécurité, des domaines pour lesquels des projets législatifs pourraient être présentés durant ce semestre.

En ce qui concerne la défense, le Président Macron a souligné que l’Europe devait être capable d’anticiper les risques et d’assurer sa sécurité. Il a souligné que l’UE devait rester ferme face aux tentatives d’ingérence et de déstabilisation, notamment russes, et punir ceux qui violent les accords internationaux.

‘‘L’Europe doit devenir une puissance culturelle, démocratique et éducative. Nous en avons la force, nous en avons les moyens’’, a-t-il conclu.

Au nom de la Commission européenne, le vice-président Maroš Šefčovič a souligné que l’architecture de sécurité européenne était mise à rude épreuve: ‘‘Nous sommes prêts à agir si nécessaire.’’ Il a qualifié de priorités pour les prochains mois le partenariat stratégique avec l’Afrique, les relations avec les pays des Balkans occidentaux ainsi que la souveraineté économique et technologie européenne (‘‘Nous ramenons les technologies en Europe’’). Concernant le Royaume-Uni, il a déclaré que la Commission ferait preuve de bonne volonté, mais que l’Europe avait besoin d’un partenaire qui agisse de même en face.

Réagissant au discours d’Emmanuel Macron, les dirigeants des groupes politiques ont majoritairement salué les priorités françaises mais ont ajouté d’autres objectifs à atteindre, notamment la fin du vote à l’unanimité au Conseil pour les questions liées aux affaires étrangères, afin de répondre de façon ferme au comportement du Président russe Vladimir Poutine, la lutte contre les inégalités salariales entre femmes et hommes, et le remaniement du pacte budgétaire. Plusieurs intervenants ont exigé des progrès en matière d’État de droit en Hongrie et en Pologne et ont critiqué le soutien du gouvernement français à l’inclusion de l’énergie nucléaire dans les nouvelles propositions de taxonomie verte.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction de la Belgique, le Grand...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères,...

NATO : Le secrétaire général souligne le soutien de l’ alliance à l’Ukraine lors de la réunion du G7

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a souligné l’importance de renforcer le soutien à l’Ukraine lors de la réunion des ministres...

Horizon Europe : la Commission européenne va augmenter son financement pour 2024

La Commission européenne a adopté un amendement au programme de travail 2023-24 d’Horizon Europe, le programme de recherche et d’innovation de...
- Advertisement -

More Articles Like This