8.6 C
Bruxelles
jeudi, février 22, 2024
No menu items!

Les dirigeants occidentaux sont « saisis par la fièvre de la guerre », selon le PM hongrois

À lire

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant...

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déclaré vendredi que le monde était plus proche que jamais d’une guerre mondiale, car les dirigeants occidentaux étaient « saisis par la fièvre de la guerre ».

« Ils font des discours appelant à gagner la guerre, ce qui exige plus de sacrifices, et ils envoient des armes toujours plus puissantes à l’Ukraine », a-t-il déclaré à la radio publique Radio Kossuth.

L’opinion internationale est fortement divisée : l’Occident est d’un côté, tandis que les Arabes, les Chinois, les Africains et les Etats turciques sont de l’autre, qui « proposent un cessez-le-feu et les négociations » pour la paix, selon le Premier ministre hongrois.

Rappelant que le conflit armé russo-ukrainien avait déjà fait des milliers de victimes des deux côtés, M. Orban a noté que l’Allemagne « a commencé par envoyer des casques, maintenant ils sont passés aux chars, et le nouveau sujet est de savoir s’ils doivent envoyer des avions de chasse ».

Selon le chef du gouvernement hongrois, la possibilité que des soldats de pays alliés à l’Ukraine traversent la frontière ukrainienne n’est pas non plus à exclure. « Nous n’avons jamais été aussi proches d’une guerre locale risquant de dégénérer en guerre mondiale », a-t-il ajouté.

Estimant par ailleurs que seuls le Vatican et la Hongrie veulent la paix en Europe, et seule la Hongrie au sein de l’Union européenne, M. Orban a déclaré que la Hongrie devait investir dans le développement d’une armée moderne, qui est le seul moyen de garantir la sécurité du pays.

Xinhua

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro Sanchez, Président du Gouvernement espagnol,...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant 45 entreprises dans tout le...

Medical devices: Council endorses new measures to help prevent shortages

The Council has endorsed key updates to the law on medical devices that will help prevent shortages and ease the transition to greater transparency and access...

Les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques retirés de la liste de l’UE des juridictions non coopératives à des...

Le Conseil européen a retiré les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques de la liste des juridictions...
- Advertisement -

More Articles Like This