8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 20, 2024
No menu items!

L’économie de la zone euro devrait rester faible jusqu’à la fin de l’année, selon la présidente de la BCE

À lire

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du...

L’activité économique dans la zone euro a stagné au cours des derniers trimestres, et devrait rester faible jusqu’à la fin de l’année, a déclaré lundi 27 novembre au Parlement européen la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde.

Mme Lagarde a attribué la légère contraction du produit intérieur brut (PIB) réel de la zone euro enregistrée au troisième trimestre à une combinaison de facteurs, dont notamment « l’impact croissant de la hausse des taux d’intérêt, la faiblesse de la demande extérieure et l’essoufflement de la dynamique entraînée par la réouverture de l’économie après la pandémie ».

Elle s’est toutefois déclarée optimiste quant aux capacités de résurgence économique du bloc dans les années à venir, prévoyant notamment une nouvelle baisse de l’inflation, une hausse des revenus des ménages et une demande croissante dans la région.

Concernant l’inflation, Mme Lagarde a reconnu que les salaires continueraient à avoir un impact fondamental sur l’inflation intérieure.

Même si elle s’attend à voir les pressions inflationnistes continuer à baisser, « les perspectives d’inflation à moyen terme restent entourées d’une incertitude considérable », a-t-elle affirmé.

Quant à la politique monétaire de la banque, Mme Lagarde a confirmé que les futurs taux directeurs de la BCE seraient « fixés à des niveaux suffisamment restrictifs aussi longtemps qu’il sera nécessaire » pour atteindre son objectif de ramener l’inflation à 2 %.

Source : Xinhua

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction de la Belgique, le Grand...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères,...

NATO : Le secrétaire général souligne le soutien de l’ alliance à l’Ukraine lors de la réunion du G7

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a souligné l’importance de renforcer le soutien à l’Ukraine lors de la réunion des ministres...

Horizon Europe : la Commission européenne va augmenter son financement pour 2024

La Commission européenne a adopté un amendement au programme de travail 2023-24 d’Horizon Europe, le programme de recherche et d’innovation de...
- Advertisement -

More Articles Like This