8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 13, 2024
No menu items!

Rudi Vervoort sur les fusillades à Bruxelles : « On a affaire à un trafic qui s’est internationalisé avec des sommes d’argent colossales »

À lire

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we...

Le ministre-président de la région de Bruxelles capitale Rudi Vervoort était l’invité dans la Matinale de bel RTL ce mardi matin. Il s’est exprimé sur les fusillades récentes qui ont eu lieu dans la capitale.

Interrogé sur les solutions qui permettraient de réduire les règlements de compte sur fond de trafic de drogue, « S’il y avait une réponse simple, je vous la donnerais. Elle est évidemment complexe puisqu’il s’agit d’un trafic à l’échelle internationale. Ce n’est pas un phénomène proprement bruxellois. Il se décline dans toutes les grandes villes, Anvers étant le point d’entrée de la cocaïne notamment en Belgique. Mais pas que. La plupart des ports européens, Rotterdam, Le Havre. Et donc on a affaire à un trafic qui s’est internationalisé avec des sommes d’argent colossales qui sont en jeu. C’est dire que le prix d’une vie ne compte plus », a déclaré le ministre-président bruxellois au sujet des solutions qui pourraient s’offrir face au problème (PS).

Rudi Vervoort a poursuivi en déclarant que : « Ce n’est pas le deal qui est en cause, c’est une lutte pour occuper un territoire. Ce sont donc des bandes rivales qui règlent leurs comptes, comme on a connu dans d’autres villes. Ce n’est pas propre à l’Europe occidentale, c’est partout dans le monde. Cela nécessite une réponse coordonnée à tous les niveaux. Cela nécessite un renforcement des moyens à tous les niveaux, comme cela a été demandé par l’ancien juge Claise. C’est une chaîne, la prévention de la sécurité. Si un des maillons fait défaut, c’est toute la chaîne qui est en péril. »

Source : Le Soir

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to participate in the ‘International Humanitarian...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we have emerged stronger than before,...

L’Allemagne arrête trois personnes soupçonnées de terrorisme

Les autorités allemande ont arrêté deux adolescents et un adolescent dans l’ouest du pays, soupçonnés d’avoir planifié une attaque, ont annoncé vendredi...

Soupçons d’espionnage russe au parlement européen : la Justice Belge ouvre une enquête

"Les paiements en liquide n'ont pas eu lieu en Belgique, mais les interférences oui", a indiqué M. De Croo, lors d'une conférence...
- Advertisement -

More Articles Like This