8.6 C
Bruxelles
lundi, janvier 18, 2021
No menu items!

(COVID-19) L’UE conclut un accord pour doubler son approvisionnement en vaccins BioNTech-Pfizer

À lire

L’Allemagne prépare le post-Merkel

L’Allemagne a franchi un grand pas dans une nouvelle ère politique avec l’élection, samedi dernier, d’un nouveau...

OTAN : La Mauritanie est un partenaire engagé, déclare le secrétaire général

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu jeudi 14 janvier au siège de l’Organisation...

Nouvelle présidence: comment les relations UE-États-Unis pourraient s’améliorer

L’entrée en fonction d'un nouveau président américain est l’opportunité de réinitialiser les relations transatlantiques. Découvrez...

L’Union européenne (UE) a conclu un accord pour doubler la fourniture du vaccin BioNTech-Pfizer contre le nouveau coronavirus, portant le total à 600 millions de doses, a annoncé vendredi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

« Nous avons actuellement accès à 300 millions de doses du vaccin BioNTech-Pfizer. La bonne nouvelle, c’est que nous avons convenu (…) de prolonger le contrat. Avec ce nouvel accord, nous pourrions acheter un total de 300 millions de doses supplémentaires du vaccin BioNTech-Pfizer. En d’autres termes, cela nous permettra de doubler le nombre de doses », a-t-elle dit lors d’une conférence de presse.

Les doses supplémentaires seront livrées à partir du deuxième trimestre, 75 millions étant disponibles pour ce trimestre là et le reste aux 3e et 4e trimestres.

Avec les 600 millions de doses du vaccin Pfizer-BioNTech et les 160 millions de doses du vaccin Moderna, toutes deux autorisées pour une commercialisation conditionnelle dans l’UE, le bloc disposerait d’une quantité suffisante pour vacciner 380 millions d’Européens, soit « plus de 80% de la population », a noté Mme von der Leyen.

S’engageant à ce que d’autres laboratoires reçoivent un feu vert « dans les semaines et les mois à venir », elle a indiqué que l’UE avait jusqu’à présent obtenu jusqu’à 2,3 milliards de doses des candidats vaccins les plus prometteurs pour elle et son voisinage.

Répondant aux critiques concernant la lenteur des campagnes de vaccinations dans l’UE par rapport au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, Mme von der Leyen a insisté sur le fait que l’UE avait choisi « la bonne méthode », expliquant que la commission qu’elle préside avait dû en sélectionner six parmi les 160 candidats vaccins.

Elle a assuré que la Commission européenne surveillera le processus de vaccination en collaboration avec le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). « Bien sûr, nous devons intensifier nos efforts, il faut en faire plus, nous devons augmenter rapidement le nombre de vaccinations », a-t-elle admis.

Source : Xinhua

- Advertisement -

Dernières nouvelles

L’Allemagne prépare le post-Merkel

L’Allemagne a franchi un grand pas dans une nouvelle ère politique avec l’élection, samedi dernier, d’un nouveau...

OTAN : La Mauritanie est un partenaire engagé, déclare le secrétaire général

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu jeudi 14 janvier au siège de l’Organisation le président mauritanien, Mohamed Ould...

Nouvelle présidence: comment les relations UE-États-Unis pourraient s’améliorer

L’entrée en fonction d'un nouveau président américain est l’opportunité de réinitialiser les relations transatlantiques. Découvrez ce sur quoi l'UE propose...

Trump accorde la Légion du mérite au roi du Maroc Mohammed VI

Le président sortant Donald Trump a accordé vendredi la prestigieuse Légion du mérite des Etats-Unis au roi du Maroc, Mohammed VI,...

La présidence portugaise de l’UE se concentrera sur la reprise économique, selon le PM portugais

Le Premier ministre portugais Antonio Costa a rencontré vendredi à Lisbonne le Collège des commissaires européens dirigé par la présidente de la...
- Advertisement -

More Articles Like This

//zuphaims.com/afu.php?zoneid=3719385