8.6 C
Bruxelles
dimanche, avril 11, 2021
No menu items!

Le Conseil approuve une plus grande transparence d’entreprise pour les grandes multinationales

À lire

Royaume-Uni: mort du prince Philip, époux de la reine Elizabeth II

Le prince Philip, duc d’Edimbourg époux de la reine d'Angleterre, est mort ce vendredi 9 avril au...

Grèce: Le journaliste Giorgos Karaïvaz spécialiste tué devant chez lui

Le journaliste Giorgos Karaïvaz, , "a reçu des tirs de balles et a été tué sur le...

Jan Zahradil, député européen face à une enquête sur un « soutien financier » chinois non déclaré

Selon des médias allemands, l'eurodéputé tchèque Jan Zahradil fait l'objet d'une enquête interne au Parlement européen sur...

L’UE prend des mesures pour améliorer la transparence des entreprises des grandes entreprises multinationales. Les ambassadeurs des États membres ont mandaté aujourd’hui (4 mars) la présidence portugaise pour engager des négociations avec le Parlement européen en vue de l’adoption rapide de la proposition de directive sur la divulgation d’informations fiscales par certaines entreprises et succursales, communément appelées le pays public. directive sur la déclaration par pays (CBCR).

La directive oblige les entreprises multinationales ou les entreprises autonomes dont le chiffre d’affaires total consolidé est supérieur à 750 millions d’euros au cours de chacun des deux derniers exercices consécutifs, qu’elles aient leur siège dans l’UE ou à l’extérieur, à divulguer publiquement dans un rapport spécifique l’impôt sur le revenu qu’elles paient chaque État membre, ainsi que d’autres informations fiscales pertinentes.

Les banques sont exemptées de la présente directive car elles sont tenues de divulguer des informations similaires en vertu d’une autre directive.

Afin d’éviter des charges administratives disproportionnées pour les entreprises concernées et de limiter les informations divulguées à ce qui est absolument nécessaire pour permettre un contrôle public efficace, la directive prévoit une liste complète et définitive des informations à divulguer.

Le reporting devra avoir lieu dans un délai de 12 mois à compter de la date du bilan de l’exercice concerné. La directive fixe les conditions dans lesquelles une entreprise peut obtenir le report d’une telle divulgation pour une période maximale de six ans.

Il précise également à qui incombe la responsabilité effective de garantir le respect de l’obligation de déclaration.

La semaine dernière, les États membres ont pu convenir de leur position de négociation. Ces négociations devraient maintenant commencer très prochainement.

Evelyn Regner a déclaré: «Il s’agit d’une percée pour l’équité fiscale dans l’UE. Les rapports publics pays par pays obligeront les entreprises multinationales à faire preuve de transparence financière quant à l’endroit où elles réalisent des bénéfices et à l’endroit où elles paient des impôts. Surtout dans le contexte de la pandémie COVID-19, où les entreprises reçoivent un soutien considérable des dépenses publiques, les citoyens ont un droit encore plus grand de savoir quelles multinationales jouent équitablement et lesquelles font du free-riding.

Prochaines étapes

Sur la base du mandat de négociation convenu, la présidence portugaise explorera avec le Parlement européen la possibilité d’un accord pour l’adoption rapide de la directive en deuxième lecture (« accord en deuxième lecture anticipée »).

Ibán García Del Blanco a déclaré: «Nous attendons le Conseil depuis trop longtemps. Nous sommes prêts à entamer immédiatement des négociations afin de parvenir à un accord sous la présidence portugaise, faisant ainsi des progrès en matière de transparence fiscale et des entreprises. Nous avons besoin de toute urgence d’une transparence financière significative pour lutter contre l’évasion fiscale et le transfert de bénéfices. La confiance des citoyens dans nos démocraties dépend du fait que chacun contribue sa juste part à la reprise. »

Contexte

La proposition de directive, déposée en avril 2016, fait partie du plan d’action de la Commission pour un système d’imposition des sociétés plus équitable.

Le Parlement européen a adopté sa position en première lecture le 27 mars 2019.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Royaume-Uni: mort du prince Philip, époux de la reine Elizabeth II

Le prince Philip, duc d’Edimbourg époux de la reine d'Angleterre, est mort ce vendredi 9 avril au...

Grèce: Le journaliste Giorgos Karaïvaz spécialiste tué devant chez lui

Le journaliste Giorgos Karaïvaz, , "a reçu des tirs de balles et a été tué sur le coup" devant chez lui à...

Jan Zahradil, député européen face à une enquête sur un « soutien financier » chinois non déclaré

Selon des médias allemands, l'eurodéputé tchèque Jan Zahradil fait l'objet d'une enquête interne au Parlement européen sur ses prétendus conflits d'intérêts avec...

Belgique : Le vaccin Astra Zeneca réservé aux plus de 55 ans

La Belgique n’administrera le vaccin AstraZeneca qu’aux personnes âgées de 56 ans et plus, ont décidé les ministres de la Santé lors...

Von der Leyen privée de chaise à Ankara

Le Faux pas protocolaire causé à Madame Ursula Von der Leyen, première femme à occuper ce poste dans l'Union européenne, en la...
- Advertisement -

More Articles Like This

//zuphaims.com/4/3719385