8.6 C
Bruxelles
mardi, juillet 23, 2024
No menu items!

Le secrétaire d’Etat britannique à la Défense qualifie le retrait américain d’Afghanistan d' »erreur »

À lire

NATO : Le secrétaire général annonce la nomination d’un nouveau représentant spécial pour le voisinage méridional

Le secrétaire général Jens Stoltenberg a annoncé mardi 23 juillet la nomination d’un...

Does Russia Pose a Threat to Western Civilisation ?

In recent geopolitical discussions, Russia has emerged as a central figure, often depicted as posing a fundamental...

EU Commission Opens State Aid Investigation into Belgian Support for Lifetime Extension of 2 Nuclear Reactors

The European Commission has initiated a detailed investigation to determine whether Belgium’s proposed public support for...

Le secrétaire d’Etat britannique à la Défense Ben Wallace a déclaré vendredi que la décision des Etats-Unis de retirer leurs troupes d’Afghanistan était une « erreur ». Rapporte Xinhua

M. Wallace a estimé que l’accord de retrait négocié à Doha, au Qatar, par l’administration Trump était un « accord pourri ». En s’exprimant sur Sky News

« Au moment de l’accord Trump avec les Talibans, évidemment, j’ai pensé que c’était une erreur de procéder ainsi. Nous allons tous, dans la communauté internationale, en payer probablement les conséquences », a-t-il noté.

« J’ai été assez direct à ce sujet publiquement et c’est une chose assez rare en ce qui concerne les décisions des Etats-Unis, mais stratégiquement, cela cause beaucoup de problèmes et en tant que communauté internationale, c’est très difficile pour ce que nous voyons aujourd’hui », a-t-il poursuivi.

« Bien sûr que je suis inquiet, c’est pourquoi j’ai dit que je sentais que ce n’était pas le bon moment ou la bonne décision à prendre car, bien sûr, al-Qaïda reviendra probablement, il aimerait certainement ce type de terreau », a ajouté le secrétaire d’Etat britannique.

Parlant du retrait des troupes britanniques du pays, M. Wallace a noté que le Royaume-Uni n’avait pas d’autre choix que de retirer ses forces, car la communauté internationale devait agir ensemble.

« Lorsque les Etats-Unis en tant que nation-cadre ont pris cette décision, la façon dont nous étions tous configurés signifiait que nous devions partir », a-t-il noté.

Le secrétaire d’Etat britannique à la Défense a également confirmé que le Royaume-Uni déploierait 600 soldats en Afghanistan pour aider les ressortissants britanniques et les interprètes à quitter le pays. De leur côté, les Etats-Unis ont annoncé jeudi qu’ils déploieraient des milliers de soldats à l’aéroport de Kaboul pour soutenir le retrait du personnel diplomatique.

La situation dans ce pays déchiré par la guerre s’est aggravée depuis le retrait des troupes dirigées par les Etats-Unis à partir du 1er mai.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

NATO : Le secrétaire général annonce la nomination d’un nouveau représentant spécial pour le voisinage méridional

Le secrétaire général Jens Stoltenberg a annoncé mardi 23 juillet la nomination d’un...

Does Russia Pose a Threat to Western Civilisation ?

In recent geopolitical discussions, Russia has emerged as a central figure, often depicted as posing a fundamental threat to Western civilisation. This...

EU Commission Opens State Aid Investigation into Belgian Support for Lifetime Extension of 2 Nuclear Reactors

The European Commission has initiated a detailed investigation to determine whether Belgium’s proposed public support for extending the operational life of...

NATO Allies Continue Ukraine Support Through Comprehensive Assistance Package at Washington Summit

Through the alliance’s Comprehensive Assistance Package (CAP) for Ukraine, NATO Allies are providing short-term and medium-to long term non-lethal assistance.

Législatives en France : Marine Tondelier se dit « écœurée » et appelle à une reprise des négociations

La patronne des écologistes Marine Tondelier s’est dite « en colère » et « écœurée » mercredi par la guerre de leadership entre Insoumis et socialistes...
- Advertisement -

More Articles Like This