8.6 C
Bruxelles
mercredi, février 21, 2024
No menu items!

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky pointe du doigt l’Allemagne et la Hongrie pour avoir bloqué les efforts visant l’embargo sur les ventes d’énergie russes

À lire

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant...

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé les pays européens qui continuent d’acheter du pétrole russe de « gagner leur argent dans le sang des autres », rapporte la BBC.

Dans une interview à la BBC, le président Zelensky a pointé du doigt l’Allemagne et la Hongrie, les accusant de bloquer les efforts d’embargo sur les ventes d’énergie, dont la Russie devrait gagner jusqu’à 250 milliards de livres (326 milliards de dollars) cette année.

Il y a eu une frustration croissante parmi les dirigeants ukrainiens à l’égard de Berlin, qui a soutenu certaines sanctions contre la Russie mais a jusqu’à présent résisté aux appels à une action plus sévère sur les ventes de pétrole.

« Certains de nos amis et partenaires comprennent que c’est une autre époque maintenant, que ce n’est plus une question d’affaires et d’argent », a déclaré jeudi M. Zelensky à la BBC depuis sa salle de crise à Kiev. « Que c’est une question de survie. »

Le président a également réitéré ses appels pour que davantage d’armes soient fournies à l’Ukraine, affirmant qu’ils ne s’approvisionnaient pas assez rapidement pour repousser l’assaut de la Russie.

« Les États-Unis, le Royaume-Uni, certains pays européens – ils essaient d’aider et aident », a-t- il déclaré. « Mais nous en avons encore besoin plus tôt, plus tôt et plus vite. Le mot clé est maintenant. »

Ces dernières semaines, les troupes russes se sont retirées de la capitale ukrainienne, Kiev, et d’autres parties du centre et du nord du pays, abandonnant apparemment une tentative de s’emparer de toute l’Ukraine par la force.

Mais on craint maintenant un conflit sanglant et prolongé dans l’est et le sud du pays, alors que le président russe Vladimir Poutine recentre sa campagne militaire là-bas dans le but de s’emparer de plus de territoire.

La ville portuaire méridionale de Marioupol – un objectif stratégique pour le président Poutine – a déjà été dévastée par des semaines de bombardements d’artillerie russe.

Le président Zelensky a déclaré à la BBC qu’il pensait que des dizaines de milliers de personnes avaient peut-être été tuées dans la ville.

« Nous avons également des informations selon lesquelles outre ces dizaines de milliers de morts, beaucoup ont disparu », a-t-il déclaré. « Nous savons que leurs documents ont été remplacés, qu’ils ont reçu des passeports russes et qu’ils ont été emmenés profondément en Russie – certains dans des camps, d’autres dans d’autres villes. Personne ne sait ce qui arrive à ces personnes. Personne ne sait combien ont été tués. »

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro Sanchez, Président du Gouvernement espagnol,...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant 45 entreprises dans tout le...

Medical devices: Council endorses new measures to help prevent shortages

The Council has endorsed key updates to the law on medical devices that will help prevent shortages and ease the transition to greater transparency and access...

Les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques retirés de la liste de l’UE des juridictions non coopératives à des...

Le Conseil européen a retiré les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques de la liste des juridictions...
- Advertisement -

More Articles Like This