8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 13, 2024
No menu items!

Réduction des émissions de gaz fluorés pour faire progresser la lutte de l’UE contre le changement climatique

À lire

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we...

La commission de l’environnement du Parlement approuve une réduction ambitieuse des émissions de gaz à effet de serre fluorés, afin de contribuer davantage à l’objectif de neutralité climatique de l’UE.

Les membres de la commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire (ENVI) ont adopté leur position sur révisant le cadre législatif de l’UE sur les émissions de gaz fluorés (gaz fluorés) avec 64 voix pour, XNUMX contre et XNUMX abstentions.

Aller plus vite vers des solutions alternatives

Afin d’accélérer l’innovation et le développement de solutions plus respectueuses du climat et d’offrir une sécurité aux consommateurs et aux investisseurs, les députés veulent renforcer les nouvelles exigences proposées par la Commission qui interdisent la mise sur le marché unique de produits contenant des gaz fluorés (annexe IV). Le texte ajoute également des interdictions d’utilisation des gaz fluorés pour les secteurs où il est technologiquement et économiquement faisable de passer à des alternatives qui n’utilisent pas de gaz fluorés, telles que la réfrigération, la climatisation, les pompes à chaleur et les appareillages électriques.

Accélérer la transition vers la neutralité climatique

Le rapport introduit une trajectoire plus abrupte à partir de 2039 pour éliminer progressivement les hydrofluorocarbures (HFC) mis sur le marché de l’UE, avec l’objectif d’atteindre un objectif de zéro HFC d’ici 2050 (annexe VII). L’élimination progressive de la production et de la consommation de HFC dans l’UE permettrait d’aligner ces règles actualisées sur L’objectif de neutralité climatique de l’UE en 2050.

Selon les députés, la Commission devrait suivre de près l’évolution du marché dans des secteurs clés tels que les pompes à chaleur et les semi-conducteurs. Pour les pompes à chaleur, la Commission doit veiller à ce que la réduction progressive des HFC ne mette pas en danger RePowerEU objectifs de déploiement des pompes à chaleur alors que l’industrie doit s’efforcer de remplacer les HFC par des alternatives naturelles.

Renforcer l’application pour prévenir le commerce illégal

Les députés proposent plus d’action contre le commerce illégal de ces gaz en proposant des amendes administratives minimales en cas de non-conformité. Ils souhaitent également que les autorités douanières saisissent et confisquent les gaz fluorés importés ou exportés en violation des règles, conformément à la directive sur la criminalité environnementale.

Rapporteur Bas Eickhout (Verts/ALE, NL) a déclaré : « Les gaz fluorés ne sont pas bien connus, mais ont des implications majeures pour notre climat, car ce sont des gaz à effet de serre très puissants. Dans la plupart des cas, des alternatives naturelles sont facilement disponibles. C’est pourquoi nous avons voté pour une position ambitieuse visant à éliminer complètement les gaz fluorés d’ici 2050 et dans la plupart des secteurs dès la fin de cette décennie. Nous fournissons de la clarté au marché et un signal pour investir dans des alternatives. De nombreuses entreprises européennes sont déjà à la pointe de ce développement et en bénéficieront, en raison de leur position sur le marché et des opportunités d’exportation.

Prochaines étapes

Le rapport devrait être adopté lors de la séance plénière des 29 et 30 mars 2023 et constituera la position de négociation du Parlement avec les gouvernements de l’UE sur la forme finale de la législation.

Contexte

Les gaz à effet de serre fluorés, qui comprennent les hydrofluorocarbures (HFC), les perfluorocarbures (PFC), l’hexafluorure de soufre et le trifluorure d’azote, sont des gaz à effet de serre (GES) d’origine humaine à fort potentiel de réchauffement planétaire. Ils sont utilisés dans les appareils courants tels que les réfrigérateurs, la climatisation, les pompes à chaleur, la protection incendie, les mousses et les aérosols. Ils sont couverts par la Accord de Paris avec le CO2, le méthane et l’oxyde nitreux et représentent environ 2,5 % des émissions de GES de l’UE.

Une réduction supplémentaire des émissions de gaz fluorés est nécessaire pour contribuer à Objectifs climatiques de l’UE et respecter les Amendement Kigali à la Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone.

Plus d’information 

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to participate in the ‘International Humanitarian...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we have emerged stronger than before,...

L’Allemagne arrête trois personnes soupçonnées de terrorisme

Les autorités allemande ont arrêté deux adolescents et un adolescent dans l’ouest du pays, soupçonnés d’avoir planifié une attaque, ont annoncé vendredi...

Soupçons d’espionnage russe au parlement européen : la Justice Belge ouvre une enquête

"Les paiements en liquide n'ont pas eu lieu en Belgique, mais les interférences oui", a indiqué M. De Croo, lors d'une conférence...
- Advertisement -

More Articles Like This