8.6 C
Bruxelles
samedi, juin 15, 2024
No menu items!

Le Premier ministre espagnol s’excuse pour l’échappatoire à la réforme de la loi sur le consentement sexuel

À lire

Pour le secrétaire général de l’OTAN, un engagement pérenne de la part des Alliés est le plus court chemin vers la paix en Ukraine

Les ministres de la Défense se sont réunis jeudi 13 juin à Bruxelles pour achever la préparation...

Danuta Huebner: Europe will survive “Far-Right” Surge

Former EU commissioner and one of the EU parliament’s most senior deputies, Danuta Huebner, has predicted that “Europe...

Malawi : Un avion militaire transportant dix personnes porté disparu

D’intenses recherches sont en cours mardi au Malawi pour retrouver l’avion militaire qui transportait le vice-président du...

Dans une interview publiée dimanche 16 avril, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a présenté ses excuses aux victimes d’agressions sexuelles pour une loi contre les violences sexuelles qui contenait une échappatoire permettant à au moins 978 prisonniers de voir leur peine réduite ou terminée de manière anticipée.

Le « Seul oui est oui », qui était une loi qui a été promulguée en partie en réponse à l’indignation publique causée par le soi-disant Mallette meute de loups centrée sur le consentement.

Son but était de régler les cas où les accusés avaient été condamnés pour un crime moins grave, les abus sexuels, parce que les victimes n’avaient pas résisté par peur.

Certains auteurs qui ont été condamnés avant l’entrée en vigueur de la loi ont pu obtenir des réductions de peine ou une libération anticipée.

Le Conseil général du pouvoir judiciaire, la plus haute instance judiciaire, a annoncé la semaine dernière que 104 prisonniers avaient été libérés plus tôt que prévu au 31 mars après l’adoption de la loi d’octobre.

« Certaines de ces critiques ne sont pas définitives. Elles peuvent toujours faire l’objet d’un appel. » Dans tous les cas, nous devons résoudre l’effet indésirable« , a déclaré Sanchez à El Correo dans une interview.

« Je m’excuse si nous le devons aux victimes. »

La question a divisé la coalition de trois ans, les socialistes désireux de réformer les lois mais leur partenaire au pouvoir Unidas Podemos refusant leurs suggestions.

La coalition se concentre sur la lutte contre la violence sexiste depuis « l’affaire Wolf Pack » dans laquelle cinq hommes qui se disaient avoir été condamnés à la prison en 2018 pour l’infraction moindre d’abus sexuels après avoir violé collectivement une femme de 18 ans en 2016. au Festival de courses de taureaux de Pampelune

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Pour le secrétaire général de l’OTAN, un engagement pérenne de la part des Alliés est le plus court chemin vers la paix en Ukraine

Les ministres de la Défense se sont réunis jeudi 13 juin à Bruxelles pour achever la préparation...

Danuta Huebner: Europe will survive “Far-Right” Surge

Former EU commissioner and one of the EU parliament’s most senior deputies, Danuta Huebner, has predicted that “Europe will survive”, despite the startling rise...

Malawi : Un avion militaire transportant dix personnes porté disparu

D’intenses recherches sont en cours mardi au Malawi pour retrouver l’avion militaire qui transportait le vice-président du pays, et a disparu des...

Elections européennes 2024 : le Parti populaire européen de centre-droite en tête

Le Parti populaire européen (PPE) de centre-droit, qui devrait obtenir 191 sièges, est en tête des élections au Parlement européen (PE) de...

OTAN : Grâce à l’adhésion de la Suède, l’OTAN est plus forte et davantage en sécurité (Jens Stoltenberg)

Vendredi 7 juin 2024, à l'occasion de son premier déplacement en Suède depuis l'adhésion de ce pays à l'OTAN en mars, le...
- Advertisement -

More Articles Like This