8.6 C
Bruxelles
mercredi, avril 17, 2024
No menu items!

Maroc : Le festival international d’équitation Mata, baisse les rideaux de sa 11 ème édition

À lire

Eurobarometer Survey Shows Citizens Growing Concerns Over Geopolitical Tensions

The European Parliament’s last Eurobarometer survey before the elections in June reveals awareness among citizens and...

Le Soudan, une crise quasi oubliée

Le Soudan était à l’ordre du jour lors de la dernière réunion de la commission «Développement» le...

Bruxelles: Alerte à la bombe au palais de justice, en cours d’évacuation

Le palais de justice de la place Poelaert à Bruxelles a été évacué peu après 15 heures...

L’association alamia pour l’action sociale et culturelle a organisé du 02 au 04 Juin 2023 dans la province de Larache (Maroc), la 11ème édition du festival international d’équitation Mata.

Un jeu unique qui fait appel au courage et à l’intelligence de ceux qui s’y adonnent, vu qu’il s’agit d’un jeu de tradition ancestrale d’une région exceptionnelle, que les tribus « Jbala » ont baptisé du nom de Mata.

Placée sous le Haut-Patronage du Roi Mohammed VI et tenue sous le thème « Mata, patrimoine de l’humanité et rencontre des cultures », cette édition organisée, en partenariat avec le Festival international de la diversité culturelle de l’UNESCO, a connu un succès qui s’est illustrée par la présence de dizaines de milliers de visiteurs et par la qualité des invités venus de différents pays tels que l’Espagne, la Belgique, le Cameroun, le Sénégal, la Côte d’Ivoire ou encore le Portugal.

Province de Larache (Maroc), la 11ème édition du festival international d’équitation Mata.

Le fait marquant de cette 11ème édition explique Monsieur Nabil Baraka président du festival est la décision du l’état marocain d’inscrire la compétition équestre Mata sur la liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO.

Une décision qui a eu un fort soutien du ministre de la jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid qui, lors de la cérémonie d’ouverture du festival et en présence du Ministre de l’eau et de l’équipement Monsieur Nizar Baraka , Monsieur Riad Mezzour Minsitre de l’industrie et du commerce , de Monsieur le Wali Mr Mohamed Mhidia, de la société civile , ainsi que de grandes personnalités politiques, a annoncé le lancement de la procédure d’inscription de la compétition ancestrale équestre Mata sur la liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO, conformément à la vision éclairée de SM le Roi, visant à valoriser le patrimoine culturel marocain à l’échelle internationale.

Il a, par ailleurs, affirmé qu’il sera procédé également à l’inscription de ce jeu de tradition ancestrale sur la liste du patrimoine immatériel de l’ISESCO.

Evoquant le caractère spécifique de cette manifestation multidimensionnelle, le ministre a indiqué qu’à travers la promotion du festival Mata, le département de tutelle vise à faire découvrir au monde un jeu unique qui fait appel au courage et à l’intelligence de ceux qui s’y adonnent, vu qu’il s’agit d’un jeu de tradition ancestrale d’une région exceptionnelle, que les tribus « Jbala » ont baptisé du nom de Mata.

Le président du festival, Nabil Baraka, a déclaré à cette occasion, que le Maroc, sous la conduite éclairée du Roi Mohammed VI, œuvre inlassablement à sauvegarder et valoriser son patrimoine culturel matériel et immatériel, qui se caractérise par sa richesse et sa diversité, notant que ce rendez-vous annuel, dont la pierre angulaire est la compétition équestre Mata, contribue à préserver un patrimoine civilisationnel immatériel ancestral et fait revivre des traditions séculaires de la région.

Province de Larache (Maroc), la 11ème édition du festival international d’équitation Mata.

Il a relevé que le festival Mata, ouvert sur les continents, est Aujourd’hui un espace de convivialité et d’échange culturel, social et économique. Et d’ajouter que cet événement, qui valorise la place du cheval dans la région du Nord et rend hommage à ses cavaliers, favorise également le développement économique et touristique des régions du Nord et Sud du Royaume, à travers la mise en avant de leurs multiples atouts et la promotion de leurs produits de terroir et d’artisanat riches et variés, et dont la renommée est désormais mondiale.

M. Baraka n’a pas manqué de rappeler que les éditions précédentes ont connu une grande affluence des amateurs de de ce jeu équestre populaire venus des quatre coins du monde, affirmant que ce festival ambitionne de faire revivre et préserver le patrimoine civilisationnel marocain traditionnel et de consacrer les valeurs de solidarité, de tolérance et de vivre-ensemble que le Maroc a fait siennes, tout au long de son histoire et jusqu’à aujourd’hui, sous la conduite éclairée du Roi Mohammed VI.

Cet événement, a-t-il poursuivi, constitue aussi l’occasion pour les provinces du Sud, l’invité permanent du festival, d’exposer leurs produits aux côtés des coopératives de la région du Nord et de permettre aux invités de découvrir la variété et la richesse des trésors du terroir des deux régions.

A noter qu’à l’instar des précédentes éditions, un programme riche en activités diverses a été concocté par les organisateurs. Pendant les trois jours de l’événement, invités et visiteurs nationaux et internationaux ont pu voyager dans le temps et découvrir les expositions des produits du terroir et de l’artisanat marocain.

Le Festival a également offert au public local, national et étranger, une série de soirées de chants soufis et de spectacles folkloriques locaux et nationaux.

En plus, différentes animations ont été au menu : campagne de sensibilisation sur le respect de l’environnement, jeux pour enfants, etc. Un hommage a, par ailleurs, été rendu à d’imminentes personnalités du monde de la culture, du sport et de la société civile.

« Ce rendez-vous annuel célèbre une culture ancestrale par laquelle s‘exprime le sens de l’honneur réhabilité, la foi enracinée, le patriotisme comme école soufie et les valeurs spirituelles et universelles, tout l’héritage humaniste légué par le grand Quotb Moulay Abdeslam Ibn Mashich aux Chorfas Alamiyines, à la Tarika Mashichiya Shadhiliya et aux habitants de cette région exceptionnelle, » indique un communiqué du festival international équestre Mata et de l’Association Alamia Laaroussia pour l’action sociale et culturelle.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Eurobarometer Survey Shows Citizens Growing Concerns Over Geopolitical Tensions

The European Parliament’s last Eurobarometer survey before the elections in June reveals awareness among citizens and...

Le Soudan, une crise quasi oubliée

Le Soudan était à l’ordre du jour lors de la dernière réunion de la commission «Développement» le 11 juin2024. Les députés ont...

Bruxelles: Alerte à la bombe au palais de justice, en cours d’évacuation

Le palais de justice de la place Poelaert à Bruxelles a été évacué peu après 15 heures ce mardi en raison d’une...

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc pour une société et une économie marocaines plus dynamiques

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, durant ces vingt-cinq dernières...

Fight for democracy in Romania: A call to action George Simion*

Romania stands at a pivotal moment in its democratic journey, facing a critical test of its commitment to upholding democratic principles.
- Advertisement -

More Articles Like This