8.6 C
Bruxelles
lundi, mai 20, 2024
No menu items!

La voix de l’Afrique dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine

À lire

Haine, Antisémitisme , Islamophobie et Afrophobie : Lutte contre la montée de l’antisémitisme et du sentiment antimusulman

La discrimination fondée sur les croyances religieuses n’a pas sa place dans notre monde. La haine menace...

Les droits d’importation et les quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’UE suspendus pour une année supplémentaire

La suspension des droits d’importation et des quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’Union européenne sera...

Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie: déclaration du haut représentant au nom de l’Union européenne, 17 mai 2024

L'homophobie, la transphobie et la biphobie n'ont pas leur place dans l'Union européenne ni ailleurs dans le...

La commission Développement DEVE du Parlement Européen a organisé du 19 juin au 21 juin une visite conjointe avec la Commission européenne pour se rendre en Zambie.

Le 20.6.2023, en visite conjointe avec la commissaire européenne, Madame Jutta Urpilainen, chargée du partenariat international, nous avons rencontré à huit clos le président de la Zambie, S. E. Hakainde Hichilema. Écrit Dr. Pierrette Herzberger-Fofana, 1 ère vice présidente de la Commission développement DEVE du Parlement européen.

« J’étais la cheffe de la délégation, en tant que 1ère vice-présidente de cette commission. J’étais accompagnée de mes collègues, les députés Mr György Hölvényi de Hongrie, de Mr. Udo Bullmann d’Allemagne et de Mr. Carlos Zorrinho du Portugal. » Précise Dr Pierrette Herzberger-Fofana.

Lusaka. Zambie Palais présidentiel. De gauche à droite, les députés Prof. Udo Bullmann, Dr. Pierrette Herzberger-Fofana, Mme la Commissaire Jutta Urpilainen, Prof. Zorrinho et György Hölvényi.

Après notre entretien à huit clos, nous avons participé, avec nos collègues-députés et les membres du gouvernement zambien à la signature d’accords de développement entre l’Union Européenne et la Zambie dans le domaine de l’éducation, de la santé et de l’économie verte, soit une enveloppe de 60 Millions d’Euros.

Lors de l’ entrevue privée en tête-à- tête entre SE le Président de la République de Zambie, Hakainde Hichilema, la Commissaire de l’Union européenne et moi-même, le président nous a informées toutes les deux de son voyage en Ukraine et en Russie, qu’il a entrepris à l’initiative de 7 présidents africains.

La délégation des chefs d’État Africains comprenait les chefs d’État de l’Afrique du Sud, de la Zambie, du Sénégal, des Comores, le Premier ministre égyptien et des émissaires de haut rang de la République démocratique du Congo et de l’Ouganda. Les présidents Africains considèrent cette visite comme une mission de maintien de la paix.

Les pays africains sont directement touchés par la guerre en cours depuis février 2022, car beaucoup dépendent de l’approvisionnement en céréales et en engrais en provenance d’Ukraine et de Russie pour nourrir leur population. Toute augmentation des prix des denrées alimentaires de base a un impact particulièrement négatif sur les populations africaines.

La destruction de l’Ukraine, les bombardements massifs appellent de toute urgence à la fin de la guerre. Les présidents africains veulent entendre les deux parties et essaient de faire tout ce qu’ils peuvent pour amener la Russie à la table des négociations.

Une mission historique des chefs d’Etat Africains.

Ce voyage est une initiative distincte des États africains, qui ne se sont pas rendus en Ukraine et en Russie au nom de l’UE ou des États-Unis, mais au nom de l’Afrique. Pour cela, le président Hichilema a utilisé une métaphore selon laquelle si un couple a des problèmes, vous écoutez à la fois le mari et la femme, afin d’aboutir à une réconciliation.

C’est dans cet esprit, qu’ils aimeraient s’adresser aux deux parties en guerre. Cette mission historique en quête de paix, se compose de dix points clés. C’est pourquoi les chefs d’Etas veulent écouter aussi bien le président Zelensky que le président Poutine, afin que tous deux expliquent comment ils envisagent la voie vers la paix.

Les chefs d’Etat Africains étaient consternés par l’ampleur des destructions de la guerre en Ukraine, dont même les églises et les institutions religieuses n’ont pas été épargnées. Le président Hichimela en a conclu quand on voit tout un pays détruit, on ne peut qu’être contre une telle agression.

La délégation de chefs d’états Africains, elle-même a perçu des coups de tir durant son séjour et a dû chercher refuge durant quelques heures. «Nous avons entendu des tirs de roquettes. De telles activités ne sont pas propices à la paix» a déclaré le président Hichimela. Indirectement, c’était une critique envers la Russie.

Les deux belligérants, la Russie et l’Ukraine se disent disposées à négocier, mais insistent chacun sur leurs propres revendications.

Dans leurs entretiens avec la Russie, les présidents africains ont attiré l’attention sur le fait que la Russie, en tant que membre fondateur de l’ONU, après la Seconde Guerre mondiale, s’est engagée à défendre la paix et à prévenir toute guerre.

En tant que membre permanent du conseil de sécurité, la Russie devrait être «le capitaine»(sic Hichimela) qui maintient la boussole de la paix, afin de suivre la «voie de la tolérance et de vivre en paix les uns avec les autres en bons voisins.»  La guerre viole massivement les premiers points du préambule de la Charte des Nations Unies.

La première tentative des 7 présidents africains peut être comprise comme un signe que cette guerre touche tout le monde. Seul un dialogue entre les deux belligérants pourrait conduire à la paix.

L’Afrique est toutefois divisée quant à sa position sur la guerre contre l’Ukraine. Lorsque l’Assemblée générale des Nations unies a demandé à une large majorité le retrait des troupes russes d’Ukraine en février, 30 pays africains se sont ralliés à la résolution, mais 24 ne l’ont pas fait. La plupart d’entre eux se sont abstenus. La Zambie s’est ralliée à la résolution en votant pour comme l’Union Européenne.

Le rôle des sanctions

Les sanctions de l’UE s’ajoutent aux mesures déjà imposées à la Russie, depuis 2014 pour l’annexion de la Crimée et la non-application des accords de Minsk. Elles comprennent des mesures restrictives ciblées et des sanctions économiques, ainsi que des restrictions individuelles en matière de visas. L’objectif des sanctions économiques est d’imposer de graves conséquences à la Russie pour ses actions et d’affaiblir sa capacité à poursuivre l’agression.

Dr. Pierrette Herzberger-Fofana,
Députée au Parlement Européen
1 ère Vice-Présidente de la Commission «Développement»
Vice-Présidente de l’Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE
Vice-Présidente de la Délégation avec le Parlement Panafricain

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Haine, Antisémitisme , Islamophobie et Afrophobie : Lutte contre la montée de l’antisémitisme et du sentiment antimusulman

La discrimination fondée sur les croyances religieuses n’a pas sa place dans notre monde. La haine menace...

Les droits d’importation et les quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’UE suspendus pour une année supplémentaire

La suspension des droits d’importation et des quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’Union européenne sera prolongée d’un an, a-t-il été...

Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie: déclaration du haut représentant au nom de l’Union européenne, 17 mai 2024

L'homophobie, la transphobie et la biphobie n'ont pas leur place dans l'Union européenne ni ailleurs dans le monde. Pour faire en sorte...

Parlement Européen : Le droit à l’avortement inclus dans la Charte de l’UE

Lors de la dernière plénière à Bruxelles, les membres du Parlement européen ont adopté une résolution appelant à inclure le droit à...

France : Ouverture du 77e Festival de Cannes

La cérémonie d'ouverture du 77e Festival de Cannes s'est tenue mardi soir dans cette ville littorale dans le sud de la France.
- Advertisement -

More Articles Like This