8.6 C
Bruxelles
mardi, juillet 23, 2024
No menu items!

« Le déclin de l’Occident » au menu de la Conférence de Munich sur la sécurité

À lire

NATO : Le secrétaire général annonce la nomination d’un nouveau représentant spécial pour le voisinage méridional

Le secrétaire général Jens Stoltenberg a annoncé mardi 23 juillet la nomination d’un...

Does Russia Pose a Threat to Western Civilisation ?

In recent geopolitical discussions, Russia has emerged as a central figure, often depicted as posing a fundamental...

EU Commission Opens State Aid Investigation into Belgian Support for Lifetime Extension of 2 Nuclear Reactors

The European Commission has initiated a detailed investigation to determine whether Belgium’s proposed public support for...

La 56e Conférence de Munich sur la sécurité (CMS) s’est ouverte vendredi après-midi dans la ville allemande de Munich et ses discussions porteront sur « Le déclin de l’Occident ».

« Le déclin de l’Occident » fait référence à la perte d’influence de l’Occident, selon un rapport sur la sécurité publié avant le début de la CMS.

A cette occasion, plus de 500 leaders du monde dont plus de 35 chefs d’Etat ou de gouvernement ainsi qu’environ 100 ministres des Affaires étrangères et de la Défense se sont réunis pour discuter des crises auxquelles est confronté le monde d’aujourd’hui et des défis à relever à l’avenir en matière de sécurité.

Dans son discours d’ouverture, le président de la CMS, Wolfgang Ischinger, a exprimé sa déception face au manque d’action collective visant à répondre aux crises les plus violentes et aux menaces les plus dangereuses qui affectent sur la paix et la sécurité internationales.

« Il n’est pas suffisant de la part des personnes les plus puissantes au monde de hausser les épaules en déclarant que c’est ainsi que vont les choses », a déclaré M. Ischinger, ajoutant que la situation actuelle d’insécurité mondiale « est absolument inacceptable ».

En écho aux propos de M. Ischinger, le président allemand Frank-Walter Steinmeier a estimé dans son discours d’ouverture que l’idée d’une communauté internationale « n’est pas passée de mode ».

Le repli sur soi pour se concentrer sur son intérêt national défini de manière réductrice empêche les pays de prendre des actions conjointes et de donner des réponses convaincantes aux questions et aux problèmes que personne ne peut résoudre seul, a indiqué M. Steinmeier.

Cette conférence, qui doit durer jusqu’à dimanche, comprendra des débats sur des points d’actualité brûlante comme la situation en Libye et au Moyen-Orient, ainsi que sur des questions concernant le commerce mondial, l’énergie, la santé, ou encore les noouveaux défis de sécurité liés aux technologies et aux changements climatiques.

Xinhua

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

NATO : Le secrétaire général annonce la nomination d’un nouveau représentant spécial pour le voisinage méridional

Le secrétaire général Jens Stoltenberg a annoncé mardi 23 juillet la nomination d’un...

Does Russia Pose a Threat to Western Civilisation ?

In recent geopolitical discussions, Russia has emerged as a central figure, often depicted as posing a fundamental threat to Western civilisation. This...

EU Commission Opens State Aid Investigation into Belgian Support for Lifetime Extension of 2 Nuclear Reactors

The European Commission has initiated a detailed investigation to determine whether Belgium’s proposed public support for extending the operational life of...

NATO Allies Continue Ukraine Support Through Comprehensive Assistance Package at Washington Summit

Through the alliance’s Comprehensive Assistance Package (CAP) for Ukraine, NATO Allies are providing short-term and medium-to long term non-lethal assistance.

Législatives en France : Marine Tondelier se dit « écœurée » et appelle à une reprise des négociations

La patronne des écologistes Marine Tondelier s’est dite « en colère » et « écœurée » mercredi par la guerre de leadership entre Insoumis et socialistes...
- Advertisement -

More Articles Like This