8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 20, 2024
No menu items!

Azerbaijan : Commentaire du porte-parole du MAE Aykhan Hajizada sur la déclaration de Josep Borrell, sur la situation dans la région

À lire

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du...

Le ministère des affaires étrangères a commenté via son porte-parole du Aykhan Hajizada la déclaration de Josep Borrell, haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, sur la situation dans la région

L’Azerbaïdjan apprécie hautement le soutien de l’Union européenne pour établir la paix et la stabilité dans la région, ainsi que pour les négociations de paix avec l’Arménie. Rapporte le communiqué

Néanmoins, l’approche présentée à l’égard de la situation dans la région par le Haut Représentant Josep Borrel dans sa déclaration du 26 juillet, basée sur la propagande et les manipulations politiques propagées par l’Arménie, est regrettable. Commente le porte parole Aykhan Hajizada du MAE dans un communiqué.

Ignorant les griefs de l’Azerbaïdjan concernant le retrait incomplet des forces armées arméniennes du territoire de l’Azerbaïdjan, qui continuent d’être une menace pour la sécurité nationale, l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Azerbaïdjan après la guerre de 44 jours de 2020, les activités illégales de l’Arménie via le route de Lachin, le transport vers les territoires de l’Azerbaïdjan de munitions et de mines terrestres, ainsi que le transfert des ressources naturelles de l’Azerbaïdjan à l’Arménie, et présenter les actes légitimes de l’Azerbaïdjan comme la fermeture de la route de Lachin est fondamentalement faux.

De même, il doit être clair que la mauvaise interprétation flagrante des décisions pertinentes de la Cour internationale de Justice ne donnera aucun résultat. La décision de la Cour du 6 juillet, confirmant le droit de l’Azerbaïdjan à contrôler ses frontières et prouvant le caractère sans fondement de la demande de l’Arménie de supprimer le point de contrôle frontalier de Lachin, a une fois de plus démontré que la protection de sa propre sécurité par l’Azerbaïdjan est légitime. Précise le communiqué.

Malgré les protestations depuis le mois de décembre de l’année dernière contre les actes illégaux de l’Arménie, des centaines de véhicules, y compris les véhicules du CICR, traversent quotidiennement Lachin. De plus, un passage quotidien bien réglementé et transparent dans les deux sens par le poste frontière de Lachin a été assuré même après son installation. De plus, malgré l’attaque armée du poste de contrôle le 15 juin, les tentatives de contrebande et la provocation par l’envoi de convois sous couvert d’« aide humanitaire » le 26 juillet, l’Azerbaïdjan poursuit sa coopération avec le CICR, assure le passage des résidents arméniens à des fins médicales et facilite le transport de fournitures médicales par le CICR.

En ce qui concerne le transport de grandes quantités de marchandises vers l’Azerbaïdjan, l’Azerbaïdjan a proposé d’utiliser « Aghdam-Khankendi » et d’autres itinéraires alternatifs, en tenant compte des menaces provenant d’Arménie.

Malgré le fait que cette proposition de l’Azerbaïdjan est soutenue par des partenaires internationaux, dont l’Union européenne et le CICR, les obstacles et la prévention du transport de marchandises en bloquant les routes par l’Arménie et ceux qui se présentent comme des représentants des résidents arméniens est une évidence preuve que les spéculations sur la « situation humanitaire tendue » ne sont rien d’autre que de la manipulation politique.

L’Azerbaïdjan, en plus d’être attaché à ses obligations internationales, empêchera résolument les tentatives visant à légitimer des activités illégales sur ses territoires. Conclut le porte-parole du MAE Aykhan Hajizada son commentaire sur la déclaration de Josep Borrell, haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, sur la situation dans la région.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction de la Belgique, le Grand...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères,...

NATO : Le secrétaire général souligne le soutien de l’ alliance à l’Ukraine lors de la réunion du G7

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a souligné l’importance de renforcer le soutien à l’Ukraine lors de la réunion des ministres...

Horizon Europe : la Commission européenne va augmenter son financement pour 2024

La Commission européenne a adopté un amendement au programme de travail 2023-24 d’Horizon Europe, le programme de recherche et d’innovation de...
- Advertisement -

More Articles Like This