8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 13, 2024
No menu items!

L’offensive azerbaïdjanaise cessera si les séparatistes arméniens «déposent les armes» (Aliyev)

À lire

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we...

L’offensive de l’Azerbaïdjan au Haut-Karabakh cessera si les séparatistes arméniens «déposent les armes», a affirmé le président azerbaïdjanais Ilham Aliev, lors d’un appel téléphonique avec le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken.

«Le chef de l’Etat (azerbaïdjanais) a affirmé que les mesures anti-terroristes seront interrompues si (les séparatistes arméniens) déposent les armes et sont désarmés», a indiqué la présidence azerbaïdjanais dans un communiqué publié mercredi, précisant que l’entretien avec M. Blinken avait eu lieu mardi.

« La population civile et les infrastructures ne sont pas ciblées, seules les cibles militaires légitimes sont détruites », a assuré le président azerbaïdjanais.

Il s’agit de ses premières déclarations première depuis l’offensive lancée mardi. Selon lui, des représentants des Arméniens vivant au Nagorny Karabakh ont été invités au dialogue « plusieurs fois » par la présidence azerbaïdjanaise pour « discuter de la question de (leur) réintégration » à l’Azerbaïdjan « mais ils ont refusé ».

Selon le communiqué, M. Aliev a affirmé que l’armée azerbaïdjanaise avait lancé cette opération après la mort mardi dans cette région de « civils et policiers » dans l’explosion de mines, accusant des saboteurs arméniens d’avoir posé ces engins explosifs.

Il a également affirmé que les « soit-disant élections présidentielles » organisées le 9 septembre par les séparatistes arméniens étaient « la continuation de provocations délibérées contre la souveraineté de l’Azerbaïdjan » et avaient aussi entraîné cette opération militaire.

(Avec AFP)

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to participate in the ‘International Humanitarian...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we have emerged stronger than before,...

L’Allemagne arrête trois personnes soupçonnées de terrorisme

Les autorités allemande ont arrêté deux adolescents et un adolescent dans l’ouest du pays, soupçonnés d’avoir planifié une attaque, ont annoncé vendredi...

Soupçons d’espionnage russe au parlement européen : la Justice Belge ouvre une enquête

"Les paiements en liquide n'ont pas eu lieu en Belgique, mais les interférences oui", a indiqué M. De Croo, lors d'une conférence...
- Advertisement -

More Articles Like This