8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 13, 2024
No menu items!

Crash d’un Boeing 737 à Téhéran: des enquêteurs ukrainiens sur place

À lire

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we...

Les boîtes noires ont été retrouvées sur les lieux du crash mais elles sont endommagéesReuters

Selon les premiers éléments de l’enquête iranienne sur l’accident du Boeing 737 de la compagnie Ukraine International Airlines, l’avion a rapidement fait demi-tour au décollage après un « problème ». Pour tenter d’en savoir plus sur les circonstances du drame, des enquêteurs ukrainiens sont arrivés sur place. L’appareil s’est écrasé mercredi 8 janvier à Téhéran et les 176 passagers et membres d’équipage ont tous été tués.

Quarante-cinq experts ukrainiens sont arrivés à Téhéran avant l’aube. Selon le responsable du Conseil national de sécurité et de défense ukrainien, ils sont en train de régler les détails de leur déplacement sur le lieu de la catastrophe avec les autorités iraniennes. Ces enquêteurs ont aussi pour tâche « d’identifier et de rapatrier » les victimes ukrainiennes, en particulier les membres de l’équipage.

« S’abstenir de toute manipulation »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est entretenu au téléphone avec son homologue iranien Hassan Rohani. Il a réitéré son appel à « s’abstenir de toute manipulation, spéculation et théorie du complot ». Selon les premiers éléments de l’enquête iranienne publiés cette nuit, l’avion a fait demi-tour après un « problème », mais « le pilote n’a transmis aucun message radio concernant des circonstances inhabituelles ».

Boîtes noires endommagées

Les boîtes noires ont été retrouvées mais elles sont endommagées. L’organisation de l’aviation civile iranienne a indiqué qu’elles seraient envoyées à l’étranger, sans plus de précision. La grande question est de savoir où elles pourront être décryptées. L’Iran refuse de les livrer à l’avionneur Boeing ou aux Américains en général. Or, selon des experts du secteur, peu de pays sont capables d’analyser des boîtes noires. Outre les États-Unis, c’est le cas de la France, de l’Allemagne et de la Grande-Bretagne. Trois Allemands et trois Britanniques étaient à bord de cet avion.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

La Finlande prend la sécurité et la défense au sérieux (NATO)

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu mercredi 10 avril 2024, le président finlandais, Alexander Stubb, au...

International Humanitarian Conference for Sudan and its Neighbours in Paris

High Representative/Vice President Josep Borrell and Commissioner for Crisis Management Janez Lenarčič  travel to Paris on Monday 15 April to participate in the ‘International Humanitarian...

Record post-winter gas storage levels in Europe

Europe is emerging from its second winter since Russia's illegal invasion of Ukraine. Despite many fears, we have emerged stronger than before,...

L’Allemagne arrête trois personnes soupçonnées de terrorisme

Les autorités allemande ont arrêté deux adolescents et un adolescent dans l’ouest du pays, soupçonnés d’avoir planifié une attaque, ont annoncé vendredi...

Soupçons d’espionnage russe au parlement européen : la Justice Belge ouvre une enquête

"Les paiements en liquide n'ont pas eu lieu en Belgique, mais les interférences oui", a indiqué M. De Croo, lors d'une conférence...
- Advertisement -

More Articles Like This