8.6 C
Bruxelles
jeudi, février 22, 2024
No menu items!

Joumblatt propose de nommer Carlos Ghosn au ministère de l’Energie

À lire

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant...

Le leader libanais druze Walid Joumblatt. Photo d’archives REUTERS/Philippe Wojazer

Le leader druze libanais et chef du Parti socialiste progressiste, Walid Joumblatt, a proposé jeudi de nommer le magnat déchu de l’automobile Carlos Ghosn au poste de ministre de l’Energie, alors que certains Libanais, notamment des responsables, estiment que l’ancien patron de Renault-Nissan devrait faire son entrée dans l’arène politique du pays.

« Carlos Ghosn s’est transformé de victime en justicier. C’est presque St juste. En attendant le verdict de la justice implacable japonaise et l’avis de l’état de non droit au Liban, le nommer ministre de l’Energie à la place de la racaille actuelle serait une bonne idée », a écrit M. Joumblatt sur sa page Twitter.

Carlos Ghosn est arrivé jeudi matin au palais de Justice de Beyrouth où il doit être entendu par le parquet dans le cadre du mandat d’arrêt émis par Interpol à la demande du Japon, dont la justice réclame son retour pour le juger.

Hier, l’ancien PDG de Renault-Nissan s’est exprimé à Beyrouth pour la première fois de manière publique depuis sa fuite rocambolesque du Japon le 29 décembre dernier où il fait l’objet de plusieurs inculpations de la part de la justice nippone. Il a dénoncé mercredi un « coup monté » contre lui et s’est dit décidé à « laver son honneur ».

M. Ghosn avait été arrêté fin novembre 2018 au Japon et avait passé 130 jours sous les verrous, soupçonné de diverses malversations financières. Depuis fin avril 2019, il était en liberté sous caution avec interdiction formelle de quitter le pays dans l’attente de son procès qui devait s’ouvrir cette année. Mais, fin décembre, dans un scénario hollywoodien autour duquel demeurent plusieurs zones d’ombre et sur lequel M. Ghosn n’a pas voulu s’exprimer mercredi, il a réussi à fuir le Japon pour rejoindre le Liban, un pays dont il a la nationalité.

OLJ

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro Sanchez, Président du Gouvernement espagnol,...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant 45 entreprises dans tout le...

Medical devices: Council endorses new measures to help prevent shortages

The Council has endorsed key updates to the law on medical devices that will help prevent shortages and ease the transition to greater transparency and access...

Les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques retirés de la liste de l’UE des juridictions non coopératives à des...

Le Conseil européen a retiré les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques de la liste des juridictions...
- Advertisement -

More Articles Like This