8.6 C
Bruxelles
vendredi, janvier 21, 2022
No menu items!

Financement libyen : Sarkozy mis en examen

À lire

Roberta Metsola : « Il s’agit pour nous tous de défendre les uns et les autres »

Roberta Metsola est devenue la plus jeune Présidente du Parlement européen. Après son élection, elle a tenu...

La Commission européenne inflige à la Pologne 70 millions d’euros d’amendes et 45 jours pour payer

La Commission européenne a ordonné à la Pologne de payer quelque 70 millions d'euros d'amendes pour ne...

Berlin : Le secrétaire général de l’OTAN rencontre le chancelier Olaf Scholz

Lors d'une visite à Berlin, mardi 18 janvier 2022, le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a...

L’ancien président de la République Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour  “association de malfaiteurs” dans le cadre de l’enquête sur le financement de sa campagne électorale de 2007, a annoncé vendredi le Parquet national financier de France (PNF).

Dans ce dossier, M. Sarkozy a déjà été mis en examen, en mars 2018, pour « corruption », « recel de détournements de fonds publics [libyens] » et « financement illicite de campagne électorale » et placé sous contrôle judiciaire.

Mais le PNF a signé fin janvier un réquisitoire supplétif élargissant les investigations à des faits d’« association de malfaiteurs », ouvrant la voie à la mise en examen de nouveaux suspects et à une aggravation des poursuites contre les protagonistes déjà impliqués, dont M. Sarkozy.

“J’ai appris cette nouvelle mise en examen avec la plus grande stupéfaction (…). Mon innocence est à nouveau bafouée par une décision qui ne rapporte pas la moindre preuve d’un quelconque financement illicite”, a réagi l’ancien président de la République sur Facebook.

“Je finirai par prouver ma parfaite innocence. J’y mettrai toute la détermination et l’énergie dont je suis capable. L’injustice ne gagnera pas”, a-t-il ajouté.

Lors de sa dernière audition, en juin 2019, M. Sarkozy avait dénoncé un “complot” puis refusé de répondre aux questions des magistrats instructeurs, le temps de l’examen de recours visant à faire annuler l’enquête.

Mais un arrêt de la cour d’appel de Paris du 24 septembre a permis de relancer l’enquête : la chambre de l’instruction, chargée d’étudier les recours contre les actes d’instruction, avait été saisie par l’ex-chef de l’Etat et ses anciens ministres Claude Guéant, Eric Woerth et Brice Hortefeux, ainsi que l’homme d’affaires Alexandre Djouhri sur toute une série de nullités.

M. Sarkozy invoquait notamment son immunité présidentielle, reprochait aux juges d’être sortis du périmètre autorisé de l’enquête ou avançait que le détournement de fonds publics d’un pays étranger, qui lui est reproché, est un délit qui n’existe pas dans la loi française.

La cour d’appel de Paris a rejeté l’essentiel de ces recours, et a ainsi presque entièrement validé les investigations lancées il y a huit ans dans cette affaire aux multiples ramifications.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Roberta Metsola : « Il s’agit pour nous tous de défendre les uns et les autres »

Roberta Metsola est devenue la plus jeune Présidente du Parlement européen. Après son élection, elle a tenu...

La Commission européenne inflige à la Pologne 70 millions d’euros d’amendes et 45 jours pour payer

La Commission européenne a ordonné à la Pologne de payer quelque 70 millions d'euros d'amendes pour ne pas avoir annulé un régime...

Berlin : Le secrétaire général de l’OTAN rencontre le chancelier Olaf Scholz

Lors d'une visite à Berlin, mardi 18 janvier 2022, le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a remercié le chancelier allemand Olaf...

Le Président Macron a débattu avec les députés des priorités de la présidence française

Le Président français, Emmanuel Macron, a présenté mercredi aux députés les principaux objectifs et la stratégie politique de la présidence française pour...

Hongrie : l’aéroport de Budapest a accueilli en 2021 un tiers du nombre de voyageurs d’avant la pandémie

L'aéroport de Budapest en Hongrie a accueilli 4,6 millions de passagers en 2021, soit une progression de 20% par rapport à 2020,...
- Advertisement -

More Articles Like This

//dopansearor.com/4/3719385