8.6 C
Bruxelles
jeudi, février 22, 2024
No menu items!

Paris se prépare à un week-end de troubles alors que les manifestants convergent vers la ville

À lire

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant...

La France déploie des milliers de policiers à Paris et dans ses environs vendredi et au cours du week-end et met en place des points de contrôle aux postes de péage sur les principales routes menant à la capitale pour empêcher les automobilistes du « Freedom Convoy » d’entrer, a annoncé la police de la ville.

Malgré l’ordre de ne pas entrer à Paris, les automobilistes qui protestent contre les restrictions du COVID-19 convergent vers la capitale française depuis plusieurs villes de France, inspirés par les manifestations de klaxon qui se déroulent au Canada, qui ont forcé le Premier ministre Justin Trudeau et sa famille à être évacués d’Ottawa pour leur propre sécurité récemment.

Les manifestations françaises du « Convoi de la liberté » montrent des signes d’unification d’un groupe disparate contre le président Emmanuel Macron à deux mois de l’élection présidentielle d’avril, avec des restes du mouvement antigouvernemental « Gilet jaune » de 2018/2019 et certains politiciens d’extrême droite se ralliant au automobilistes, rapporte Reuters.

La manifestation des automobilistes fait suite à des vagues de manifestations contre les règles françaises sur les laissez-passer vaccinaux – qui exigent que les gens présentent une preuve d’inoculation contre le COVID pour entrer dans les bars, restaurants, cinémas et autres espaces publics.

Alors qu’au Canada, les manifestations ont uni les camionneurs irrités par un mandat de vaccination pour traverser les frontières, en France, ce sont les gens ordinaires en colère contre les restrictions COVID qui prennent leurs véhicules.

A Toulouse, un convoi de camionnettes, camping-cars et voitures est parti jeudi d’un parking, salué par une foule portant les gilets haute visibilité qui définissaient les manifestations des « gilets jaunes ».

Les différents convois devaient arriver en dehors de Paris plus tard vendredi. Leurs chiffres ne sont pas clairs.

Le déploiement de la police comprendra des agents d’intervention rapide à moto et du matériel de levage lourd pour démanteler les barrages routiers de fortune érigés par les manifestants.

Certains partisans des « Convois de la liberté » ont déclaré que les manifestants ne devraient pas être dissuadés par l’ordre de la police de rester en dehors des limites de la ville de Paris.

« Les autorités ne peuvent pas bloquer tout le monde », a déclaré une femme acclamant les automobilistes à Toulouse. « Les convois doivent forcer, ils doivent encore essayer d’entrer. »

La révolte des « gilets jaunes » a secoué la présidence de Macron pendant plusieurs mois et révélé une colère profonde ressentie en dehors des grandes villes contre la vie chère et une élite urbaine perçue comme déconnectée des difficultés quotidiennes des gens ordinaires.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro Sanchez, Président du Gouvernement espagnol,...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant 45 entreprises dans tout le...

Medical devices: Council endorses new measures to help prevent shortages

The Council has endorsed key updates to the law on medical devices that will help prevent shortages and ease the transition to greater transparency and access...

Les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques retirés de la liste de l’UE des juridictions non coopératives à des...

Le Conseil européen a retiré les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques de la liste des juridictions...
- Advertisement -

More Articles Like This