8.6 C
Bruxelles
mercredi, mai 22, 2024
No menu items!

La Hongrie et l’UE échouent à trouver un accord sur l’embargo sur le pétrole russe

À lire

Israël convoque les ambassadeurs de 3 pays au sujet de la reconnaissance de la Palestine en tant qu’État

Le ministère des Affaires étrangères d’Israël a convoqué les ambassadeurs d’Irlande, d’Espagne et de Norvège pour...

Un diplomate russe basé à Bruxelles menace l’Europe de graves représailles

Un haut diplomate russe, cité par l'agence de presse Tass, a déclaré que le projet de l'Union...

L’UE donne son feu vert définitif à une loi sur l’intelligence artificielle

Le Conseil de l'Union européenne (UE) a annoncé mardi que les ministres des Etats membres de l'UE...

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a rencontré lundi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, sans cependant parvenir à un accord sur un projet d’embargo sur le pétrole russe.

« La discussion que j’ai eue ce soir avec le Premier ministre Viktor Orban a permis de clarifier certaines questions liées aux sanctions et à la sécurité énergétique », a indiqué Mme von der Leyen sur Twitter après un dîner de travail de 90 minutes à la résidence de M. Orban, dans la capitale hongroise.

« Nous avons fait des progrès, mais il reste du travail. Je convoquerai une vidéoconférence avec les parties prenantes de la région afin de renforcer la coopération régionale en matière d’infrastructures pétrolières », a-t-elle ajouté.

Une source anonyme au sein de l’Union européenne (UE) a déclaré lundi que la Commission européenne envisageait de débloquer des fonds spéciaux pour permettre aux Etats enclavés de l’est de l’UE – comme la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque – de moderniser leurs infrastructures pétrolières afin de les persuader d’accepter l’embargo sur le pétrole russe.

Dans son sixième train de sanctions contre Moscou, l’UE prévoit d’éliminer progressivement ses importations de pétrole russe au cours des six prochains mois, et ses importations de produits raffinés d’ici la fin de l’année, selon Mme von der Leyen.

Mais la Hongrie et d’autres pays d’Europe de l’Est, qui dépendent largement du pétrole russe, ne sont pas prêts à accepter ce sixième train de sanctions dans sa forme actuelle.

« Les discussions avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen sont terminées. Le sujet abordé était bien sûr la prochaine série de sanctions de Bruxelles et son impact sur la Hongrie et l’économie hongroise », a indiqué le ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce Peter Szijjarto, qui a également pris part à la réunion.

« Ce train de sanctions causerait d’énormes problèmes à la Hongrie s’il entrait en vigueur. L’approvisionnement énergétique de la Hongrie est pour le moment sûr, mais l’adoption de ces sanctions compromettrait notre sécurité énergétique, car il nous serait impossible d’obtenir suffisamment de pétrole », a affirmé M. Szijjarto dans un message vidéo posté sur sa page Facebook.

Xinhua

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Israël convoque les ambassadeurs de 3 pays au sujet de la reconnaissance de la Palestine en tant qu’État

Le ministère des Affaires étrangères d’Israël a convoqué les ambassadeurs d’Irlande, d’Espagne et de Norvège pour...

Un diplomate russe basé à Bruxelles menace l’Europe de graves représailles

Un haut diplomate russe, cité par l'agence de presse Tass, a déclaré que le projet de l'Union européenne de transférer à l'Ukraine...

L’UE donne son feu vert définitif à une loi sur l’intelligence artificielle

Le Conseil de l'Union européenne (UE) a annoncé mardi que les ministres des Etats membres de l'UE avaient donné leur approbation finale...

La suisse dément l’existence de représentation officielle du Polisario auprès de l’Office de l’ONU à Genève

Le Département Fédéral suisse des Affaires étrangères a déclaré “qu’il n’existe de représentation officielle du front Polisario ni auprès de l’Office des...

Suisse : décès d’une fillette retrouvée inconsciente dans une forêt

Une fillette de 6 ans qui avait été retrouvée inconsciente dans une forêt en Suisse après avoir disparu dans des circonstances encore...
- Advertisement -

More Articles Like This