8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 20, 2024
No menu items!

Coalition mondiale contre Daech à Marrakech

À lire

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du...

La réunion ministérielle de la Coalition mondiale pour vaincre l’Etat islamique s’est ouverte mercredi 11 mai à Marrakech, avec la participation de représentants de plus de 80 pays et organisations internationales.

La Conférence a été coprésidée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, Nasser Bourita, et la sous-secrétaire d’État américaine aux Affaires politiques, Victoria Nuland, qui a remplacé Antony Blinken qui n’a pas pu y assister en raison du Covid. La réunion a passé en revue les actions entreprises en termes d’efforts de stabilisation dans les zones précédemment touchées par Daech, dans le domaine de la communication stratégique contre la propagande de radicalisation de ce groupe terroriste et de ses affiliés, et de la lutte contre les combattants terroristes étrangers.

Ouvrant la réunion, Nasser Bourita a souligné que « le séparatisme et le terrorisme sont très souvent les deux faces d’une même médaille ».

« Une tendance inquiétante s’est développée sans recueillir l’attention nécessaire : le lien terrorisme-séparatisme », a déclaré le ministre, soulignant que « la collusion contre la souveraineté et la stabilité des États, et la convergence des moyens financiers, tactiques et opérationnels, créer une alliance objective entre les groupes terroristes et séparatistes ».

Cela a été confirmé par le nombre croissant d’individus passant de groupes séparatistes à des groupes terroristes et vice-versa, a expliqué Bourita, ajoutant que « ceux qui financent, abritent, soutiennent et militarisent le séparatisme, contribuent en fait à propager le terrorisme et à compromettre davantage la paix et la paix régionales ».

« Ne nous y trompons pas : encourager le séparatisme équivaut à une complicité avec le terrorisme », a-t-il conclu.

L’accueil par le Maroc de cet événement international témoigne de la confiance dont jouit l’approche singulière mise en œuvre par le Royaume sous la direction éclairée de SM le Roi Mohammed VI dans la lutte contre le terrorisme.

Cette rencontre confirme également la ferme volonté du Maroc de se coordonner étroitement avec ses partenaires pour éradiquer la menace émanant de l’Etat islamique et ainsi lutter contre les sources du terrorisme et de l’extrémisme sur le continent.

En tant que pays hôte de cette rencontre, et en tant que co-président du « Africa Focus Group » de la Coalition, cette rencontre confirme le rôle moteur du Maroc aux niveaux régional et international dans la lutte contre le terrorisme et le soutien à la paix, à la sécurité et stabilité en Afrique.

C’est aussi un témoignage fort de la Coalition pour le Maroc, en tant que partenaire crédible et pourvoyeur de paix et de sécurité régionale, qui a notamment co-présidé le Forum mondial de lutte contre le terrorisme pendant trois mandats consécutifs, qui abrite le Bureau des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme et la formation des Afrique et qui était le pays du Continent à avoir organisé, en juin 2018, la réunion des Directeurs politiques de la Coalition mondiale contre Daech, consacrée à la menace terroriste en Afrique.

La Coalition mondiale pour vaincre l’Etat islamique a été créée en septembre 2014, afin de combattre le groupe terroriste de Daech selon une approche multidisciplinaire, inclusive et holistique entre les pays et les institutions régionales qui veulent freiner les aspirations expansionnistes du groupe terroriste et démanteler ses réseaux. .

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction de la Belgique, le Grand...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères,...

NATO : Le secrétaire général souligne le soutien de l’ alliance à l’Ukraine lors de la réunion du G7

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a souligné l’importance de renforcer le soutien à l’Ukraine lors de la réunion des ministres...

Horizon Europe : la Commission européenne va augmenter son financement pour 2024

La Commission européenne a adopté un amendement au programme de travail 2023-24 d’Horizon Europe, le programme de recherche et d’innovation de...
- Advertisement -

More Articles Like This